www.zejournal.mobi
Mardi, 18 Janv. 2022

Selon l’Organisation mondiale de la santé, rien ne prouve que les vaccins de rappel offrent une « meilleure protection » aux personnes en bonne santé

Auteur : Paul Joseph Watson | Editeur : Walt | Vendredi, 03 Déc. 2021 - 20h41

L’Organisation mondiale de la santé a remis en question la décision du gouvernement britannique d’administrer des centaines de millions de vaccins de rappel à sa population, affirmant qu’il n’y a « aucune preuve » qu’ils offriraient une « meilleure protection » aux personnes en bonne santé.

Le ministre britannique de la Santé, Sajid Javid, affirme que le pays a obtenu 114 millions de doses de vaccin supplémentaires pour 2022 et 2023 afin de « gagner du temps » et que toute personne âgée de plus de 18 ans s’en verra proposer une d’ici la fin janvier.

Le Dr Mike Ryan, responsable du programme des urgences de l’OMS, s’interroge sur la logique de cette décision.

« À l’heure actuelle, il n’existe aucune preuve, à ma connaissance, qui suggère que le fait de stimuler l’ensemble de la population offrirait nécessairement une meilleure protection contre l’hospitalisation et la mort à des personnes par ailleurs en bonne santé »a-t-il déclaré.

M. Ryan a également fait remarquer que le Royaume-Uni se trouvait dans la « position luxueuse » de pouvoir offrir des rappels à l’ensemble de sa population, étant donné que de nombreux pays plus pauvres ne disposent même pas des vaccins nécessaires pour administrer une dose à toute leur population.

Les autorités médicales britanniques se sont également emparées de la variante Omicron pour insister sur le fait que davantage d’enfants doivent être vaccinés.

Cela est étrange étant donné que cette variante est connue pour ne causer que des symptômes « légers » chez les populations plus jeunes.

Les experts affirment que le fait de considérer Omicron comme « bénin » est dangereux car la population sud-africaine est très jeune (27 ans en moyenne) et nous ne savons pas quel sera l’impact sur les personnes plus âgées.

Ils affirment alors que la solution consiste à vacciner davantage de personnes plus jeunes.

C’est tout à fait logique

Traduit par AubeDigitale


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé