www.zejournal.mobi
Jeudi, 26 Mai 2022

Les yachts seront exemptés du plan de tarification du carbone de l’UE

Auteur : Tyler Durden | Editeur : Walt | Lundi, 17 Janv. 2022 - 10h11

Si quelqu’un ne comprend toujours pas pourquoi les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) et l’ensemble du mouvement « écolo » sont un gigantesque chaudron de mensonges, d’hypocrisie et de fraude, lisez ce qui suit.

L’été dernier, nous avons rapporté que la Commission européenne – ce meurtre de bureaucrates de carrière – a proposé d’exempter les jets privés, le moyen de transport le plus polluant, de la taxe européenne prévue sur le kérosène. Selon un projet, la taxe serait introduite progressivement pour les vols de passagers, y compris ceux qui transportent du fret. Les jets privés bénéficieront d’une exonération grâce à la classification de l' »aviation commerciale », c’est-à-dire l’utilisation d’aéronefs par des entreprises pour le transport de passagers ou de marchandises « dans le cadre de leurs activités », s’ils sont généralement considérés comme n’étant pas destinés à la location publique. Et ce n’est pas tout : une autre exemption est accordée pour les vols de « plaisance », c’est-à-dire les vols effectués à des fins « personnelles ou récréatives » qui ne sont pas liées à un usage commercial ou professionnel.

C’est étrange car un rapport récent a révélé que les émissions de CO2 des jets privés en Europe ont augmenté de 31 % entre 2005 et 2019, les vols vers les destinations populaires étant en nette augmentation pendant les vacances d’été. Donc, si l’Europe était vraiment préoccupée par la réduction des émissions de CO2, elle s’en prendrait ostensiblement à certains des plus grands coupables… mais non.

Bien sûr, étant donné que ce sont surtout les milliardaires et les ultra riches qui prennent des vols privés, et que ces mêmes milliardaires et ultra riches ont tendance à être exemptés des réglementations (qui sont généralement rédigées par des politiciens que les ultra riches ont préalablement soudoyés ou achetés) qui s’appliquent au reste de la paysannerie, ce n’était pas une énorme surprise.

C’est pourquoi nous doutons que les dernières nouvelles, qui montrent à quel point l’hypocrisie « verte » est omniprésente, soient également une surprise.

Selon un nouveau rapport de Transport & Environment (T&E) intitulé « Impacts climatiques des exemptions aux propositions de l’UE en matière de transport maritime » :

« Les exemptions arbitraires sapent l’intégrité des lois sur le transport maritime« , plus de la moitié des navires européens seraient exemptés du plan de tarification du carbone de la Commission européenne pour le secteur. Parmi eux : des yachts très polluants mais extrêmement désirables – pour les amateurs de Monte-Carlo.

Selon le rapport, en juillet 2021, la Commission européenne a publié une série de propositions visant à décarboniser le secteur maritime. Toutefois, ce qui n’est pas mentionné, c’est que le système proposé de tarification du carbone (ETS) et la norme de carburant à faible émission de GES (FuelEU Maritime) ne s’appliqueront qu’aux navires de plus de 5 000 GT et excluront un certain nombre de types de navires tels que les navires offshore, les navires de pêche et…. les yachts.

Il semble qu’un seuil de taille ait été mis en place après coup, précisément pour permettre aux yachts de faire partie des navires exemptés du règlement. Le problème est qu’en fixant le seuil à un niveau aussi élevé, des navires représentant près de 20 % des émissions du transport maritime de l’UE seraient exemptés, soit le double de ce que la Commission avait initialement déclaré que l’exemption couvrirait.

Ou, comme le dit T&E, « les propositions de l’UE en matière de transport maritime exemptent autant de pollution que les émissions annuelles totales de CO2 du Danemark ».

Mais… mais… le minage de bitcoins est tellement, tellement sale et doit être arrêtée immédiatement !

Encore une fois, c’est juste pour que les oligarques européens âgés puissent inviter leurs maîtresses russes de 20 ans à bord de leurs yachts ancrés tout près de Monte Carlo.

Dans son rapport, T&E écrit qu’après avoir analysé les propositions actuelles, il a constaté que trop de navires à fortes émissions seraient laissés de côté. T&E recommande plutôt « un système basé sur un seuil d’émissions et non sur la taille. Cela permettrait de couvrir davantage d’émissions sans ajouter de charge administrative à l’industrie. »

Bien sûr, cela n’arrivera jamais, car un tel système n’exempterait plus les yachts. Et puisque le principe de base de toute la farce des Verts/ESG est d’établir deux ensembles de règles : un pour les 0,001% et un autre pour tous les autres, on dira aux paysans de l’accepter… et s’ils osent enlever leur masque pour protester, ils seront envoyés directement dans les camps de concentration australiens pardon les installations de quarantaine 5 étoiles.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé