www.zejournal.mobi
Lundi, 15 Août 2022

Les militants de la campagne « Mon corps, mon choix » ont des difficultés à répondre aux questions sur les vaccins obligatoires

Auteur : ASR | Editeur : Walt | Mercredi, 29 Juin 2022 - 15h49

« Foutez le camp d’ici ! »

Une vidéo montre des militants pro-avortement qui adhèrent au concept « mon corps, mon choix » et qui ont des dysfonctionnements cérébraux lorsqu’on les interroge sur les vaccins obligatoires.

Ces derniers jours, nous avons vu une infinité de cas où les mêmes personnes qui traitaient les sceptiques des vaccins obligatoires de toutes les insultes possibles ont soudainement fait volte-face et affirmé que le gouvernement n’avait pas le droit d’avoir son mot à dire sur leur autonomie corporelle.

Cela a donné lieu à des réponses intéressantes lorsque Alex Stein a confronté les manifestants de Roe vs Wade à l’hypocrisie de leur propre rhétorique.

« Êtes-vous en faveur de mon corps, de mon choix ? » Stein a demandé aux manifestants, qui étaient tous d’accord.

« Qu’en est-il des mandats de vaccination ? » a-t-il rétorqué.

Un homme a répondu en se lançant dans un déluge de diarrhée verbale, tandis qu’un autre a simplement dit : « Dégage de là, mec ».

Les mandats de vaccination étaient « meilleurs pour la communauté », a déclaré une autre femme, avant de refuser d’accepter qu’un bébé soit un bébé.

« Ce n’est pas un bébé », a dit une autre femme qui était favorable aux mandats de vaccination.

« Je vais jeter votre téléphone par terre si vous n’arrêtez pas », a répondu un autre homme en colère.

« Cela ne va pas là où nous voulons que cela aille », a déclaré une autre femme âgée qui ne pouvait pas comprendre la dichotomie, tandis que son mari tenait une pancarte disant « marre de l’hypocrisie ».

« Une caractéristique frappante de l’idéologie libérale est son manque de cohérence interne », écrit Dave Blount.

« Au risque d’énoncer une évidence, la différence entre l’avortement et les vaccins obligatoires est qu’avec l’avortement, il ne s’agit pas de votre corps. C’est le corps du bébé qui risque d’être démembré ».

Pendant ce temps, les mêmes militants menacent maintenant de faire une « grève du sexe », pensant vraisemblablement qu’ils sont redevables aux conservateurs chrétiens en s’engageant dans l’abstinence.

C’est à n’y rien comprendre.


- Source : ASR

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé