www.zejournal.mobi
Mercredi, 29 Mai 2024

FEM – Davos 2024. Le monde s’effondre, mais le spectacle doit continuer…

Auteur : Peter Koenig | Editeur : Walt | Mercredi, 17 Janv. 2024 - 12h51

Au fur et à mesure que ces lignes seront imprimées, quelque 3 000 invités affluent à la 54e réunion annuelle du Forum économique mondial (FEM – WEF) à Davos, du 15 au 19 janvier. Plus de 60 chefs d’État et de nombreux « dignitaires » – la plupart sans dignité – sont attendus à des aspirants dirigeants d’une sorte ou d’une autre, des PDG d’entreprise.

Il s’agit d’une réunion d’un cartel mondialiste de « dirigeants » non élus qui se donnent le droit de tenter de décider de l’avenir du monde.

Ils comprennent, bien sûr, les banquiers et l’élite financière – principalement BlackRock, également un sponsor et un financier clé du FEM.

Cette cabale mondialiste obstruera, comme chaque année, les aéroports de Zurich, Genève et Bâle, avec leurs jets privés.

Comme les militaires dans le monde entier, ils sont bien au-delà du programme de fraude sur le « changement climatique » qu’ils imposent à la plèbe commune.

Certains des chefs d’État invités par Klaus Schwab, l’éternel président et chef de la direction du FEM, pourraient être considérés comme des assassins de facto.

Alors que Volodymyr Zelenskyy, qui fait une apparition physique cette année à Davos, voyage avec un détail de sécurité de haut calibre, ses critiques [journalistes]  sont assassinées dans son pays. Comme rapporté par RT (12 janvier 2024) et confirmé par le département d’État américain, le journaliste chilien-américain Gonzalo Lira a été torturé à mort dans une prison ukrainienne. Voyez ceci.

Le président Zelenskyy est également responsable de l’envoi de dizaines de milliers de soldats ukrainiens à leur mort dans une guerre ingagnable contre la Russie – pour laquelle la Russie a offert à plusieurs reprises des négociations de paix, Zelenskyy a refusé sur ordre de l’Otan et des dirigeants occidentaux.

D’autres participants du FEM, comme Isaac Herzog, président d’Israël, sont à l’origine de l’horrible génocide qu’Israël inflige à la Palestine ; Antony Blinken, secrétaire d’État américain, président Biden, ainsi qu’Ursula von der Leyen, (image ci-dessous avec Zelensky)présidente non élue du Conseil européen (CE) et membre du conseil d’administration du FEM – pourraient-ils également tomber dans la catégorie des assassins de facto pour avoir encouragé sans relâche Israël à poursuivre le génocide impitoyable de Gaza, déjà étendu à la Cisjordanie et au sud du Liban ; ainsi qu’en encourageant Zelensky avec d’innombrables milliards de dollars et un arsenal d’armes américaines et européennes sophistiquées pour poursuivre la guerre atroce en Ukraine ?

Bill Gates, le roi du « vaccin » et promoteur de l’alimentation à base d’insectes, le destructeur  de ferme et le premier eugéniste déclaré, ainsi que le DG de l’OMS, le Dr. Tedros Adhanom Ghebreyesus, pourraient-ils répondre aux critères de « déclenchement de la dépopulation » [au meurtre prémédité] ?

La devise du FEM pour 2024 : Rétablir la confiance

Avec de telles personnalités, Davos 2024 commence bien.

Ce n’est pas pour rien que la devise de cette année est « Reconstruire la confiance ». Tu plaisantes ? « Reconstruire la confiance », cela dit tout. Quelque chose change. Le FEM se rend compte que de plus en plus de gens – y compris des cadres de haut niveau – ont perdu et perdent de plus en plus confiance dans cet ordre corrompu, dystopique, basé sur des règles et un monde unique.

D’autres indications selon lesquelles la confiance dans le système perd rapidement du terrain dans le monde peuvent être vues dans un récent article du Telegraph, selon lequel le secrétaire à la Défense, Grant Shaps, prévoit de recruter des femmes pour le service militaire, pour rattraper les recrues du courrier qui ne cesse de diminuer.

Les jeunes ne font plus confiance à leurs gouvernements, et encore moins à leurs politiques de guerre. Ce n’est qu’une question de temps, lorsque les femmes refuseront elles aussi de faire leur service militaire pour le gouvernement.. Peut-être que ce temps est déjà venu. Voyez ceci.

Une solution certaine pour la paix et l’harmonie dans le monde serait que TOUTES les personnes refusent de servir dans l’armée. Aucun militaire dans le monde, et le système tomberait à plat.

Le FEM pourrait faire ses valises, et Davos pourrait retrouver son illustre réputation de site touristique dans les Alpes orientales de la Suisse.

*

Soyez-en sûr, le FEM and Cie. votre rêve mondialiste d’un ordre mondial unique et d’un gouvernement mondial unique, et d’un ordre de santé unique (voir ci-dessous) ne se réalisera pas. C’est une véritable plaisanterie.

Cher M. Schwab, comment allez-vous « rétablir la confiance » avec le même programme corrompu et les mêmes élites [élitistes] corrompus ? Vous n’avez pas changé un iota de la Grande Réinitialisation [Great Reset] et de l’Agenda des Nations Unies pour 2030 – les principaux objectifs de réduction drastique de la population, d’euthanasie de larges groupes de personnes, par tous les moyens possibles, et de numérisation complète du reste de l’humanité, au point où votre professeur israélien et frère criminel, Yuval Noah Hariri, pose la question en des termes très clairs :

Que faire avec les mangeurs inutiles, une fois que les robots et les intelligences artificielles (IA) auront pris le relais ?

La réponse est claire.

Soyez sûr que cela n’a rien à voir avec l’établissement de la confiance

En effet, les choses changent. Et peut-être de manière imprévisible. Puisque nous ne vivons pas dans un monde linéaire et que la grande majorité de l’humanité ne veut pas d’un monde numérisé avec des humanoïdes numérisés contrôlés numériquement. Mais attention, les gens se réveillent.

*

Davos24 : plus de 100 sessions à huis clos

L’ordre du jour habituel et officiel du FEM pour Davos24, du commerce, du changement climatique, de l’IA / de la numérisation, n’inspire pas confiance, surtout pas pour les personnes éveillées. Et bon nombre des plus de 3000 invités de l’élite sont de plus en plus conscients de l’éveil rapide de la population dans son ensemble.

En effet, un changement au niveau de la conscience s’insère dans le monde entier. Peut-être que l’élite vient dans ces chiffres records à Davos24, pour voir ce que le FEM a à offrir comme alternatives pour maintenir le statu quo le plus longtemps possible.

Outre l’ordre du jour officiel, la clé de l’ordre du jour du FEM, est la centaine de sessions secrètes à huis clos réservées aux  invités du forum.

Au cours de ces sessions, les psychopathes, ou Übermenschen qui dominent l’humanité, dirigés par Schwab, discuteront de la façon de contrôler, de tyranniser, de réduire et de robotiser la population mondiale, ainsi que de la manière la plus efficace et la plus rapide de la priver de ses ressources durement acquises et de transférer plus rapidement ces ressources à une petite élite privée et d’entreprise.

Ces sujets secrets comprendront très probablement des méthodologies sur la façon d’imposer à la société de nouveaux facteurs de peur – après que les fraudes sur le Covid, le lockdown (confinements) et le vaxx [vaccins Covid] aient été progressivement mais rapidement révélées et se soient estompées.

Pour obtenir le maximum de résultats en matière d’incitation à la peur et de manipulation de l’esprit de la population dans son ensemble, le FEM aurait pu inviter des experts de Tavistock, l’institut britannique d’ingénierie sociale de l’esprit collectif et de l’esprit individuel.

Les discussions pourraient porter en priorité sur les points suivants :

  • comment s’assurer que le nouveau président américain – les élections de novembre 2024, SI elles ont lieu – jouera le jeu, à la manière de Biden ;
  • mise en œuvre de la nouvelle maladie « X » à définir qui sera plusieurs fois plus mortelle que la Covid ;
  • comment manipuler le Traité sur la pandémie et le nouveau Règlement sanitaire international (RSI) par l’intermédiaire de l’Assemblée mondiale de la santé (WHA) en mai 2024, pour faire de l’OMS le tyran et le dictateur d’un ordre de santé unique (OHO), menant à un gouvernement mondial unique ;
  • les prochaines dimensions de l’IA, de la robotisation, de la numérisation et de l’imposition générale de l’identité numérique et de la façon de les lier à des comptes bancaires individuels, et / ou à la monnaie numérique de la banque centrale (CBDC) – imposition à la fois, ou progressivement, dans l’espoir d’arrêter une révolution ; et

Une cyber attaque du Polygone pourrait également être à l’ordre du jour pour 2024.

Après tout, nous le Peuple, a récemment été averti par le film Netflix produit par Barack et Michelle Obama, « Leave the World Behind » [« Le Monde après nous »]– qui décrit une cyberattaque par un ennemi inconnu, essayant de laisser les gens dans la crainte et la peur de ce qui pourrait arriver.

Il convient également de noter qu’en 2021 :

« le FEM a mené une simulation de cyberattaques impliquant un scénario de paralysie de l’alimentation électrique, des communications, du transport, d’Internet.

« Klaus Schwab a laissé entendre en termes clairs sur la base de la simulation qu’une cyberattaque :

« Pourrait mettre un terme complet à l’alimentation électrique, au transport, aux services hospitaliers, à notre société dans son ensemble…

La crise COVID-19 serait considérée à cet égard comme une petite perturbation par rapport à une cyberattaque majeure. » (soulignement ajouté)

PAS DE PEUR, s’il vous plaît – est de mise-.

Nous, le peuple, devons prendre conscience du fait que le monde occidental est dirigé par un culte axé sur l’argent, un culte de la mort ou un culte diabolique.

Difficile à croire mais vrai.

Ce que nous avons connu au cours des dernières décennies, ce sont des attaques contre la dignité humaine, les émotions, par des avertissements causant la peur et l’obéissance. Ce sont des rituels typiques que les cultes doivent suivre, pour réussir dans leurs actions diaboliques.

Si nous ne faisons pas attention, surtout ne tombons pas dans le piège de la peur, et ne les détestons pas pour ce qu’ils font, nous sommes en sécurité. Ils veulent que nous les détestions, parce que la haine émet les mêmes basses vibrations émotionnelles qu’ils utilisent pour leurs atrocités. Si nous émettons des signaux similaires, ils nous ont sous contrôle.

Être indifférent à eux, ou même les aimer, monstres qu’ils sont – selon la maxime, ils ne savent pas ce qu’ils font – est un must pour monter de l’obscurité de leur contrôle à la lumière, où nous, le peuple, devenons finalement des êtres libres, autonomes et souverains, prêts à créer une nouvelle société, une nouvelle civilisation.

Nous ne devons jamais succomber à leur emprise, de peur qu’ils ne nous conduisent au cimetière ou, au mieux, à leur cour d’esclaves. Nous ne devons JAMAIS le permettre.

Nous ne devons jamais succomber à leur contrôle, d’esclaves de ne pas qu’ils ne nous conduisent au cimetière, ou au mieux, à leur cimetière. Nous ne devons JAMAIS accepter cela.

Source de  l’image en vedette : World Economic Forum Annual Meeting

Traduit par Maya pour Mondialisation.ca 

*

L'auteur, Peter Koenig, est analyste géopolitique et ancien économiste principal à la Banque mondiale et à l’Organisation mondiale de la santé (OMS), où il a travaillé pendant plus de 30 ans dans le monde entier. Peter est associé de recherche au Centre de recherche sur la mondialisation (CRG). Il est également membre principal non-résident de l’Institut Chongyang de l’Université Renmin de Pékin.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...