www.zejournal.mobi
Vendredi, 23 Févr. 2024

Les militaires israéliens bombardent un corridor d’évacuation des civils

Auteur : Candice van Eijk | Editeur : Walt | Lundi, 11 Déc. 2023 - 10h33

Le 5 décembre 2023, à Gaza, les militaires israéliens ont bombardé le corridor d’évacuation qu’ils ont eux-mêmes défini. Ce corridor devait servir à évacuer les civils palestiniens des zones d’opérations militaires. Cette information provenant d’une carte publiée dans Le Monde, le 6 décembre 2023, a elle-même entre autres pour sources l’Institut pour l’étude de la guerre (ISW) basé aux États-Unis, et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA). 

Ce bombardement par l’armée israélienne d’un corridor d’évacuation de civils défini par l’armée israélienne, est-il une erreur militaire ?

Si oui, alors l’armée israélienne aurait fait 5 fois la même erreur car ce corridor a été bombardé 5 fois, le 5 décembre 2023, selon Le Monde. (1)

L’armée israélienne avait-elle l’intention de bombarder ce corridor qu’elle a elle-même défini?

L’adéquation d’une décision (le corridor), d’une action répétée (5 bombardements) en un temps limité (le 5 décembre 2023), laisse penser qu’il y a eu une intention de bombarder ce corridor par l’armée israélienne.

Est-ce une intention de génocide des citoyens palestiniens par l’armée israélienne?

Un génocide est un crime commis dans l’intention de détruire, ou tout, ou en partie, un groupe national, ethnique, racial ou religieux, selon le droit international expliqué sur le site de l’ONU. (2,3)

On accuse jamais sans preuve, aussi il faudrait que l’Institut pour l’étude de la guerre (ISW) basé aux États-Unis, et le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) donnent leurs informations détaillées (et leurs sources) sur les bombardements du corridor susmentionné pour qu’elles soient étudiées notamment urgemment par la Cour Pénale Internationale ayant vocation à juger le crime de génocide.

Nota bene- Pourquoi Le Monde et autres journaux ne titrent pas un article sur le bombardement du corridor susmentionné ?

Notes:

  1. Deux liens pour la carte publiée dans Le Monde, le 6 décembre 2023, à 14:45: –https://www.lemonde.fr/international/live/2023/12/08/en-direct-guerre-israel-hamas-la-branche-armee-du-hamas-affirme-qu-un-otage-israelien-est-mort-au-cours-d-une-operation-de-sauvetage-manquee_6203942_3210.html?#id-1252739 –https://www.lemonde.fr/international/live/2023/12/08/en-direct-guerre-israel-hamas-la-branche-armee-du-hamas-affirme-qu-un-otage-israelien-est-mort-au-cours-d-une-operation-de-sauvetage-manquee_6203942_3210.html (Il faut dérouler longuement le Live pour trouver la carte à la date du 6 décembre 2023, à 14:45.)
  2. https://www.un.org/fr/genocideprevention/genocide.shtml
  3. «Statut de Rome de la Cour pénale internationale», « Crime de génocide », page 3, article 6, https://www.icc-cpi.int/sites/default/files/NR/rdonlyres/ADD16852-AEE9-4757-ABE7-9CDC7CF02886/283948/RomeStatuteFra1.pdf

***

Gaza : Un article historique du journal Le Monde

Gaza était une prison. C’est désormais un camp d’extermination.

Voici un article historique et limpide du journal Le Monde, du 9 décembre 2023, intitulé «Israël se perd dans le carnage de Gaza» pour le comprendre. Tout est résumé :

• https://www.lemonde.fr/2023/12/09/israel-se-perd-dans-le-carnage-de-gaza

Les civils de Gaza sont sous les bombes des militaires israéliens et personne ne sait arrêter ça : ni l’ONU, ni l’OMS, ni les chefs d’État,… personne.

À cette spirale de violence infernale, de mon point de vue, il faut faire deux choses :

1. Protéger les populations civiles par des Casques bleus. La protection des populations civiles peut faire partie de leurs missions. Auparavant, la mission des Casques bleus devait tenir compte du consentement des parties en conflit. Depuis, «cette doctrine a (…) été revue, à la suite de plusieurs massacres au «Rwanda et en Yougoslavie». Maintenant, la plupart des mandats pour les Casques bleus «autorisent l’usage de la force si la population est en danger». (1)

Les Casques bleus pourraient :

  • sécuriser le corridor d’évacuation,
  • sécuriser les hôpitaux,…
  • mais aussi, protéger l’acheminement de l’aide humanitaire.

C’est une question de volonté.

2. Un mouvement mondial de compassion pour tous ceux qui souffrent ou meurent de la guerre. Ce peut être l’occasion de le faire pour une paix à Gaza et une paix mondiale, car les médias du monde entier sont rivés sur Gaza. Ceci même si les militaires israéliens n’en ont rien à faire.

Et bien entendu, il faut continuer à faire tout le reste :

  • œuvrer à un cessez-le-feu,
  • préparer des dossiers pour la justice de la Cour pénale internationale (crime contre l’humanité…),
  • manifester,…

Note:

(1) https://fr.wikipedia.org/Force-de-maintien-de-la-paix-des-Nations-unies

Candice van Eijk


- Source : RI

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...