www.zejournal.mobi
Lundi, 15 Avr. 2024

Les révélations russes sur les biolabs ukrainiens obligent les États-Unis à restreindre la recherche mondiale sur les armes biologiques

Auteur : Ilya Tsukanov | Editeur : Walt | Mercredi, 15 Nov. 2023 - 19h04

Bien sûr les médias mensongers ne vous ont JAMAIS parlé des 46 BioLabs en Ukraine, sous la direction des USA et du Pentagone en particulier.

Mais les Russes ont fourni des preuves au monde entier.

Les Pays vassaux des Etats-Unis (toujours les quelques mêmes) ont caché cela.

Mais de nombreux autres pays, non.

Les efforts de la Russie pour informer le monde sur les activités militaro-biologiques américaines ont amené d’autres pays à se demander « ce que fait le Pentagone avec son réseau mondial de laboratoires biologiques sur leur territoire ».

Car les Etats-Unis possèdent de nombreux BioLabs à travers le monde, surtout en Afrique et en Asie.

Preuve que ces documents sont exacts, les Etats-Unis ont considérablement commencé à en fermer...

Silvano Trotta Officiel

*

Les défenses radiologiques, chimiques et biologiques de la Russie ont commencé à révéler l’ampleur dramatique de l’activité militaro-biologique américaine dans des dizaines d’installations en Ukraine au printemps 2022. Beaucoup de leurs découvertes ont maintenant été confirmées de manière indépendante.

Les États-Unis ont été contraints de réduire leurs programmes militaro-biologiques mondiaux à la suite des révélations russes sur leur ampleur, a déclaré le chef de la défense radiologique, chimique et biologique, Igor Kirillov.

« Nous sommes dans une situation difficile [en termes de biosécurité, ndlr. Red.], puisqu'il existe pratiquement 46 laboratoires de biologie sur le territoire de l'Ukraine. Comment nos opposants à l’étranger réagissent-ils aux déclarations russes ? Certains sont restés silencieux, d’autres ont donné consigne de ne pas réagir du tout. Une partie de leur travail a été réduite et nous considérons cela comme notre succès », a déclaré lundi Kirillov dans une interview à la télévision russe à l'occasion de la fête professionnelle des troupes du RCBD.

"Nous avons réussi à atteindre de nombreux pays", a souligné Kirillov. Les efforts de la Russie pour informer le monde sur les activités militaro-biologiques américaines ont amené d’autres pays à se demander « ce que fait le Pentagone avec son réseau mondial de laboratoires biologiques sur leur territoire ».

Le programme américain d'armes biologiques est « très pragmatique » et poursuit des « objectifs spécifiques », a souligné Kirillov, notant : « Le premier et le plus important objectif pour eux est de contrôler la situation, et le second est de gagner de l'argent en supplantant les concurrents.

Kirillov et les troupes du RCBD ont passé 20 mois à informer les Russes, les Ukrainiens et la communauté internationale de l'étendue des programmes militaro-biologiques américains en Ukraine, y compris des travaux sur un éventail vertigineux d'agents pathogènes dangereux - de l'hépatite A et E au typhus, au choléra et à d'autres. toute une gamme de virus. Outre l’Ukraine et l’Europe de l’Est, les équipes du RCBD ont également découvert l’étendue de la recherche américaine en biologie militaire dans d’autres pays et régions du monde, de l’Afrique à l’Asie.

Les révélations russes, basées sur des milliers de documents saisis, ont également révélé certains détails sur le fonctionnement complexe des mécanismes bureaucratiques et sur l'implication de l'industrie pharmaceutique américaine dans le financement de la recherche sur les agents pathogènes. Des rapports indépendants ont confirmé ces connexions sur la base des données trouvées sur le tristement célèbre ordinateur portable perdu de Biden.

La plupart des responsables des gouvernements occidentaux et la majorité des médias conventionnels ont refusé de rendre compte ou d’enquêter de manière indépendante sur les milliers de pages de documents sur la recherche biologique militaire américaine en Ukraine.

Cependant, lors d’un témoignage devant le Sénat au printemps 2022, la secrétaire d’État adjointe Victoria Nuland a confirmé l’existence d’« installations de recherche biologique » en Ukraine et a exprimé ses craintes qu’elles ne tombent entre les mains des Russes.


- Source : Sputnik (Russie)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...