www.zejournal.mobi
Dimanche, 29 Janv. 2023

Bill Gates et ses amis ont dépensé 10 milliards durant la pandémie pour arracher le pouvoir aux dirigeants du monde

Auteur : Cheikh Dieng | Editeur : Walt | Samedi, 26 Nov. 2022 - 13h08

Une révélation explosive du média Politico qui a, étrangement, été très peu relayée par les médias de masse. En effet, en septembre dernier, Politico et le média d’investigation Welt ont fait une révélation de taille sur les manœuvres secrètes de Bill Gates et de ses partenaires pour prendre le contrôle total de la pandémie et réservé des parts de marché importants aux laboratoires.

Dans l’article lu par Lecourrier-du-soir.com, Politico parle de quatre organisations qui se sont carrément substitués aux gouvernements, en agissant dans la plus grande opacité. Ainsi, d’après la source, les organisations en question ont très vite pris le contrôle de la situation en identifiant les potentiels fabricants de vaccin et en cherchant des investissements pour le développement des tests tout en se servant, bien sûr, de leur influence au sein de l’Organisation Mondiale de la Santé pour atteindre leur objectif.

Les organisations sont citées : il s’agit de la fondation Bill et Melinda Gates, de Gavi (fondée par Bill Gates), de Wellcome Trust (organisation britannique financée à coup de milliards de dollars et qui a déjà travaillé avec Bill Gates) et enfin de CEPI, une organisation créée en 2017 par Bill Gates et Wellcome Trust.

Le reste de l’histoire est hallucinant. D’après Politico et Welt, ces 4 organisations ont dépensé 10 milliards de dollars sur le Covid depuis 2020. Les 4 organisations ont versé 1,4 milliards de dollars à l’OMS, une institution dont elles se sont servies pour imposer leur vision de la gestion de la crise et pour atteindre leur but, elles (les quatre organisations) ont dépensé 8,3 millions de dollars en lobbying (en Europe et aux Etats-Unis) afin de rencontrer les plus grands gouvernements du monde.

Beaucoup d’argent encaissé et des promesses non tenues. Les quatre organisations avaient promis de réduire le gap séparant le Nord et le Sud dans la distribution des vaccins. Pourtant, il n’en est rien. Car, au moment où la campagne vaccinale à commencer, les pays du Sud ont été complètement oubliés. Et pire, trois des quatre organisations en question se sont catégoriquement opposées à la levée des brevets sur les vaccins. Une décision vivement fortement contestée par des activistes.

Dans l’article lu par Lecourier-du-soir.com, on y apprend que les 4 organisations ont fini par forcer la main aux gouvernements du monde qui ont tous cédé à leurs doléances. Par exemple, l’organisation CEPI, pour renflouer ses caisses, a demandé au gouvernement américain de lui fournir 200 millions de dollars chaque année. Biden finira par céder en leur octroyant 500 millions de dollars, soit 100 millions pendant 5 ans.

Pour avoir une idée de la puissance de ces quatre organisations, il faut se focaliser sur les dons qu’elles reçoivent des richissimes hommes d’affaires. Et les montants sont hallucinants. En efet, créée au début des années 2000, la fondation Bill et Melinda Gates reçoit 70 milliards de dollars de don pour soutenir les ONG qui œuvrent dans le domaine de la Santé.

La fondation CEPI, fondée en 1999, a reçu 750 millions de dollars de la fondation Bill et Melinda Gates pour signer des contrats de vaccins avec les industries pharmaceutiques pour le compte des pays en voie de développement. Et l’organisation Wellcome Trust, proche de Bill Gates et créée dans les années 30 en Grande-Bretagne, mène ses activités grâce à des dons estimés à 38 milliards de dollars.

Et pour mener à bien leur mission, les 4 organisations n’hésitent pas débourser des sommes colossales pour recruter des hautes autorités politiques ou sanitaires qui, grâce à leur carnet d’adresse, leur garantissent un précieux soutien politique et financier. D’ailleurs, précise Politico, des ex employés de ces quatre organisations travaillent aujourd’hui avec des gouvernements. Et les exemples ne manquent pas. Dawn O’Connell  et Nicole Lurie, toutes deux ex cadres chez CEPI, ont été recrutées comme conseillères auprès du ministère américain de la Santé.

Pour arracher le pouvoir aux gouvernements totalement désaxés, elles ont très vite anticiper sur la gestion de la crise, comme l’explique Politico qui cite des lobbyistes proches des 4 organisations. Ainsi, dès l’arrivée de la pandémie, la fondation Bill et Melinda Gates, CEPI et Wellcome Trust ont immédiatement activé leurs réseaux de lobbyistes et d’autorités politiques afin de forcer les gouvernements européens et américain à leur fournir des milliards de dollars pour appuyer leur vision de la gestion de la crise sanitaire. Les 4 organisations iront jusqu’à avoir des entretiens en tête-à-tête avec des hauts responsables politiques tels Boris Johnson ou encore Angela Merkel. Et ces rencontres se sont intensifiées à mesure qu’avançait la pandémie.

Et les efforts ont fini payer. Car, depuis 2020, du pognon de dingue leur a été versé. Et les chiffres parlent d’eux-mêmes. Ainsi, entre 2020 et 2021, la Commission Européenne a versé à CEPI 100 millions de dollars et cette même organisation (CEPI) a déjà touché plus de 330 millions de dollars du gouvernement britannique. CEPI recevra plus de 430 millions de dollars du gouvernement allemand et 8 millions de dollars du gouvernement américain.

Et ce n’est pas tout. Pour la période allant de 2021 à 2025, l’organisation GAVI touchera plus de 4,8 milliards de dollars du gouvernement américain, 2 milliards de dollars du gouvernement allemand et plus d’1 milliard de dollars de la Commission Européenne. Cette même organisation a déjà touché plus de 2,6 milliards de dollars de la part du gouvernement britannique.

 

- Source : Le Courrier du Soir

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé