www.zejournal.mobi
Mercredi, 30 Nov. 2022

Véran toujours opposé à la réintégration des soignants non-vaccinés

Auteur : Lalaina Andriamparany | Editeur : Walt | Lundi, 16 Mai 2022 - 19h30

Suite à l’application de la loi sur l’obligation vaccinale, de nombreux soignants ont décidé de quitter leur travail. Véran reste toujours opposé à la réintégration des soignants non-vaccinés. Le ministre des solidarités et de la santé, Olivier Véran, a évoqué la saisine de la Haute Autorité de santé (HAS) pour la levée de cette obligation lors d’une conférence de presse.

La loi du 5 août 2021 a enjoint l’ensemble des soignants à se faire vacciner. Depuis le 15 septembre 2021, date d’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale pour les soignants, nombreux soignants non-vaccinés sont interdits, non seulement d’exercer, mais aussi de gagner leur vie. Une obligation vaccinale qui joue un rôle déterminant dans le niveau actuel de pénurie en personnel soignant. Pourtant, cette vaccination n’empêche ni les hospitalisations ni les cas graves. Aujourd’hui, même si le pass vaccinal est suspendu, néanmoins les soignants pour exercer, doivent justifier d’une preuve de schéma vaccinal complet.

Une possibilité de levée de l’obligation vaccinale des soignants

Alors le masque ne sera plus obligatoire dans les transports en commun ce lundi 16 mai, Olivier Véran a indiqué vouloir saisir la Haute Autorité de santé (HAS) sur la levée de l’obligation vaccinale et la réintégration des soignants non vaccinés contre le Covid-19.

Notons que cette loi est encore en vigueur en France, a-t-il rappelé. Cependant, M. Véran a annoncé, que le nombre de salariés des hôpitaux et des Ehpad qui ont décidé de ne pas se faire vacciner et abandonner leurs postes, sera connu avec précision d’ici à la fin du mois de mai. A noter qu’environ 15.000 soignants auraient été suspendus faute de preuve de vaccination depuis l’entrée en vigueur de l’obligation vaccinale en automne dernier.

Saisine de la HAS pour la réintégration des soignants non vaccinés

Sur BFM TV jeudi 12 mai,  le ministre Olivier Véran a annoncé que le nombre de contaminations est de 40.000 cas par jour. Pour lui, le niveau de circulation du coronavirus en France est encore élevé.

Véran estime que “le virus circule trop pour que nous levions l’obligation vaccinale des soignants”. Selon lui, le risque que les soignants non vaccinés transmettent le virus aux personnes déjà fragiles dans les hôpitaux ou les séniors vulnérables dans les Ehpad existe.

Quant au maintien de l’obligation vaccinale des soignants et la réintégration des soignants non-vaccinés, Veran indique qu’il allait saisir la Haute autorité de Santé (HAS), selon lui, elle est la seule à pouvoir trancher entre l’abandon ou le maintien de cette mesure sanitaire, en tenant compte de « la situation sanitaire et de l’éthique ».

Actuellement, avec ces soignants suspendus, nombreuses structures sont en manque de personnel malgré l’appel à des agences d’intérims qui sont débordées et le plan blanc activé dans certains hôpitaux.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé