www.zejournal.mobi
Dimanche, 02 Oct. 2022

Sous peu en Italie. Les nouvelles bombes nucléaires made in USA

Auteur : Manlio Dinucci | Editeur : Walt | Dimanche, 17 Juill. 2022 - 12h31

“La production de la bombe nucléaire B61-12 commence” : annoncent depuis les États-Unis les Sandia National Laboratories. La B61-12, qui remplace la précédente B61 déployée par les USA à Aviano (Région Frioul-Vénétie-Julie) et Ghedi (Brescia) et dans d’autres bases européennes, est une arme d’un type nouveau. Elle a une tête nucléaire avec quatre options de puissance, sélectionnables en fonction de l’objectif à détruire. Elle n’est pas larguée à la verticale, mais à distance de l’objectif sur lequel elle se dirige guidée par un système satellite. Elle peut pénétrer dans le sous-sol, explosant en profondeur pour détruire les bunker des centres de commandement dans une première frappe (first strike) nucléaire. Les B61-12, classées comme “armes nucléaires non-stratégiques”, seront déployées en Europe -Italie, Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Grande-Bretagne et probablement d’autres pays- à distance telles qu’elles peuvent toucher la Russie. Elles ont ainsi des capacités offensives analogues à celles des armes stratégiques.

Un autre système d’arme nucléaire, que les États-Unis se préparent à installer en Europe contre la Russie, est constitué de missiles à portée intermédiaire avec base à terre. Ils peuvent être lancés aussi des installations “bouclier anti-missiles”, déployées par les USA dans les bases de Deveselu en Roumanie et de Redzikowo en Pologne, et depuis cinq navires de guerre qui croisent en Méditerranée, Mer Noire et Mer Baltique au bord de la Russie. confirmées par C’est le fabricant-même, Lockheed Martin, qui confirme les capacités offensives de ces installations. Illustrant les caractéristiques du système de lancement vertical Mk 41, utilisé à la fois dans les installations terrestres et navales, il précise que le système est en mesure de lancer ”des missiles pour toutes les missions, que ce soit pour la défense ou pour l’attaque à longue portée, y compris des missiles de croisière Tomahawk”. Ceux-ci peuvent être armés de têtes nucléaires.

L’Europe se trouve ainsi transformée par les USA en première ligne de confrontation nucléaire avec la Russie, plus dangereuse encore que celle de la Guerre froide.

Traduit par Marie-Ange Patrizio


- Source : Byoblu (Italie)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé