www.zejournal.mobi
Dimanche, 02 Oct. 2022

Crimes de guerre américains et britanniques : La Chine commence à sérieusement s’énerver

Auteur : Xinhua (Chine) | Editeur : Walt | Lundi, 25 Juill. 2022 - 15h18

Alors que les médias mainstream occidentaux nous bassinent quotidiennement avec des « montages », savamment inventés et mis en scène, par la coalition ukro-otanienne, et censés prouver les « crimes de guerre » des Russes en Ukraine, le porte parole du ministère des Affaires étrangères chinois demande que des enquêtes soient menées sur les crimes de guerre et les violations des droits de l’homme commis par le Royaume-Uni et les États-Unis.

Ce communiqué est intéressant, non pas pour ce qu’il dit et que nous connaissions déjà, mais surtout parce qu’il montre l’état d’esprit de l’exécutif chinois, face à la croisade anti-russe menée par les occidentaux en Ukraine et surtout le niveau de solidarité élevé de la Chine à l’égard de la Russie.

On ne peut qu’espérer que les erreurs d’appréciation et le jusqu’au boutisme stupide auxquels les néoconservateurs états-uniens et leurs vassaux européens nous ont habitué depuis le début de cette crise se terminent au plus vite, d’une manière ou d’une autre … et si possible sans trop de dommages pour nos pays et nos populations. Dominique Delawarde

***

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères demande que des enquêtes soient menées sur les crimes de guerre et les violations des droits de l’homme commis par le Royaume-Uni et les États-Unis

Un porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères a déclaré lundi que la communauté internationale devrait mener une enquête approfondie sur les crimes de guerre et les violations des droits de l’homme commis par le Royaume-Uni et les États-Unis, afin que justice soit rendue aux victimes innocentes et que les peuples du monde entier soient protégés contre les brimades et la cruauté.

Le porte-parole Wang Wenbin a fait ces remarques lors d’un point de presse quotidien en réponse à des articles de presse selon lesquels des membres du Special Air Service (SAS) britannique en poste en Afghanistan ont « tué à plusieurs reprises » des prisonniers et des civils non armés, et ont même « rivalisé entre eux pour obtenir le plus grand nombre de meurtres ». Les troupes sont également soupçonnées de dissimuler des scènes de crime et des responsables auraient dissimulé ces affaires.

Wang a déclaré que ce que ces rapports révèlent est tout simplement choquant et scandaleux. « Les violations atroces des droits de l’homme commises par les États-Unis et leurs alliés, qui défient la conscience humaine, ne sont pas des cas isolés. Elles sont persistantes, systémiques et récurrentes ».

Wang a cité des rapports médiatiques indiquant qu’entre 2003 et 2008, des milliers de civils irakiens ont été victimes d’abus de la part des soldats britanniques, tels que la détention, le passage à tabac, l’humiliation, les agressions sexuelles et même le meurtre. Au cours des près de 20 dernières années, les États-Unis ont lancé plus de 90 000 frappes aériennes sur des pays comme l’Afghanistan, l’Irak et la Syrie, faisant jusqu’à 48 000 victimes civiles.

Au lieu de réfléchir à leurs atrocités, Wang a déclaré que le Royaume-Uni et les États-Unis essayent par tous les moyens de détourner l’accusation.

Wang a cité des rapports de presse indiquant que la loi sur les opérations à l’étranger de 2021 introduite par le Parlement britannique protège contre les poursuites les soldats britanniques qui ont commis des actes de torture et d’autres crimes graves à l’étranger et entrave les efforts visant à tenir les auteurs pleinement responsables ; le ministère britannique de la défense a affirmé avoir mené une enquête approfondie sur les actes des soldats britanniques en Afghanistan et en Irak, mais 90% des crimes de guerre présumés n’ont pas été examinés ; auparavant, le gouvernement américain a sanctionné les fonctionnaires de la Cour pénale internationale qui avaient enquêté sur les crimes de guerre présumés commis par les troupes américaines dans la guerre en Afghanistan.

« Ceux qui se font le plus entendre pour défendre les droits de l’homme se sont avérés être les assassins les plus meurtriers de civils innocents. Il devrait y avoir une enquête internationale approfondie sur les crimes de guerre et les violations des droits de l’homme commis par le Royaume-Uni et les États-Unis, afin que justice soit rendue aux victimes innocentes et que les peuples du monde entier soient protégés contre de nouvelles brimades et cruautés », a-t-il ajouté.

Traduction Wayan, relu par Hervé, pour Le Saker Francophone


- Source : Xinhua (Chine)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé