www.zejournal.mobi
Mercredi, 28 Sept. 2022

L’affaire Abu Akleh prouve que les États-Unis sont prêts à tout pour défendre Israël

Auteur : Gideon Levy | Editeur : Walt | Vendredi, 08 Juill. 2022 - 16h38

Imaginez l’inimaginable : Ilana Dayan (1) (ou Yonit Levi (2)) sort de sa zone de confort pour faire un reportage sur l’occupation. Elle est prise dans un échange de tirs et une balle l’atteint au cou, dans la zone située entre son casque et son gilet pare-balles. Elle meurt. Que se passe-t-il ensuite ? Israël capture très rapidement la « cellule » palestinienne. Peu importe qui a tiré, c’est totalement insignifiant, tous ses membres sont tués ou condamnés à la prison à vie. Israël pleure la perte de sa journaliste chevronnée.

Personne n’envisage même les tests médico-légaux : il n’y en a pas besoin. Tout le monde sait qui a tué la journaliste. Les USA ne pensent pas à interférer dans l’enquête, seulement à censurer les Palestiniens et à participer au deuil de la nation juive, et peut-être aussi à imposer des sanctions à l’Autorité palestinienne pour le meurtre de la journaliste. Il est évident pour tous que la journaliste israélienne a été tuée parce qu’elle était juive et parce qu’elle était journaliste. Ses assassins – c’est ainsi qu’on les appellera, bien sûr – avaient l’intention de la tuer. Chaque enfant israélien le comprendra.

Mais Shireen Abu Akleh était une correspondante de guerre palestinienne, infiniment plus courageuse et déterminée que Dayan et Levi réunies, et elle a été tuée à Jénine. Israël s’est lavé les mains de toute responsabilité, comme d’habitude. Il s’est lavé les mains et a fait le blackout. Toutes les enquêtes qui ont été publiées jusqu’à présent sur les circonstances de son meurtre ont abouti à une seule conclusion : les forces de défense israéliennes l’ont abattue. Mais Israël a continué à enfumer.

Et puis il y a eu l’analyse médico-légale, effectuée en présence d’un officier militaire USaméricain. Et voici le résultat : Ledépartement d’État US, qui se préoccupe de la sécurité des civils et est particulièrement choqué par les préjudices causés aux journalistes, comme l’a prouvé l’affaire Jamal Khashoggi, a annoncé que s’il est impossible de déterminer avec certitude qui a tué Abu Akleh, les tirs provenaient probablement de positions des FDI. Et la chute : « Le [coordinateur de la sécurité des USA] n’a trouvé aucune raison de croire que [les tirs] étaient intentionnels mais plutôt le résultat de circonstances tragiques ». La balle endommagée qui a été retirée de la tête d’Abu Akleh a murmuré aux USA que le tireur ne voulait pas la tuer. C’était le test balistique le plus élaboré de l’histoire : un test qui examine les pensées les plus intimes, qui discerne les intentions.

Il est difficile d’imaginer une mobilisation plus maladroite, non professionnelle, ridicule et même insultante au service de la propagande israélienne. Une fois de plus, il a été prouvé que l’USAmérique est prête à faire n’importe quoi, absolument n’importe quoi, pour protéger son précieux chouchou ; à dissimuler tous ses crimes, à se rendre objet de ridicule, à faire fi des normes morales, légales et professionnelles – tout cela pour couvrir Israël. L’USAmérique dit à Israël : continuez à tuer des journalistes, en ce qui nous concerne, tout va bien. Nous dirons toujours que vous n’avez pas fait exprès, que des circonstances tragiques ont tué Abu Akleh et non des soldats de l’unité antiterroriste Duvdevan.

Les USAméricains ne regardent pas non plus CNN. L’enquête de la chaîne a révélé que trois ou quatre autres impacts de balles sont visibles sur l’arbre contre lequel se tenait Abu Akleh lorsqu’elle a été touchée – des balles qui ont été tirées individuellement, et non en rafale. Cela indique-t-il également qu’il n’y avait aucune intention de tuer la journaliste, qui s’est abritée sous l’arbre ?

Se pourrait-il qu’il soit possible de mettre en sourdine, d’enfumer et de tromper à ce point dans le seul but de rendre plus agréable la prochaine visite du président Joe Biden en Israël ? Les USA considèrent-ils la couverture d’un crime comme une expression d’amitié envers son auteur ?

« Qui a tué Norma Jean ? » demande Pete Seeger dans la merveilleuse chanson qu’il a composée à partir du poème de Norman Rosten. « Qui l’a vue mourir / Moi, dit la Nuit, et une lumière de chambre, nous l’avons vue mourir. … Qui portera le deuil ? / Nous, dit la presse, dans la douleur et la détresse, / Nous porterons le fardeau. / Qui oubliera bientôt ? / Moi, dit la Page, qui commence à s’effacer, / Je serai la première à oublier ».

Abu Akleh est morte, et avec elle les derniers vestiges de la confiance qu’on pouvait accorder aux USA pour dire la vérité sur leur allié. Grâce à eux, Israël peut continuer à prétendre que nous ne saurons jamais qui a tué Shireen. Mais il semble que nous savons très bien qui l’a tuée. Il marche parmi nous maintenant.

L’USAmérique dit à Israël : continuez à tuer des journalistes, en ce qui nous concerne, tout va bien. Nous dirons toujours que vous ne l’avez pas fait exprès.

Traduit par Fausto Giudice, Tlaxcala

Notes:

  1. Ilana Dayan-Orbach est une journaliste d’investigation, présentatrice et avocate israélienne. Elle est surtout connue comme animatrice de l’émission télévisée d’investigation Uvda (Fait) sur Canal 12.
  2. Yonit Levi est une présentatrice de télévision et journaliste israélienne (Canal 12).

- Source : Haaretz (Israël)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé