www.zejournal.mobi
Mardi, 16 Août 2022

La CIA recrute des combattants d’ISIS dans les prisons gérées par les FDS en Syrie pour combattre en Ukraine

Auteur : The Cradle (Liban) | Editeur : Walt | Lundi, 04 Juill. 2022 - 18h14

Les États-Unis ont été accusés de recruter des centaines de militants d’ISIS, d’Hayat Tahrir al-Sham (HTS) et d’Al-Qaïda pour combattre aux côtés de Kiev.

La CIA s’emploie activement à recruter des militants d’ISIS emprisonnés par les Forces démocratiques syriennes (FDS) soutenues par les États-Unis dans le nord-est de la Syrie pour qu’ils rejoignent le combat contre l’armée russe en Ukraine.

Selon une source informée qui s’est entretenue avec Sputnik News, l’armée américaine transfère les militants vers la base militaire d’Al-Tanf, dans le sud de la Syrie, pour leur fournir la formation nécessaire.

Les transferts ont lieu sous le prétexte de « mener des enquêtes supplémentaires ».

« Les Kurdes ont jusqu’à présent remis aux Américains plusieurs dirigeants de haut rang et environ 90 combattants d’ISIS, dont la plupart sont des citoyens de pays de l’Union européenne et d’Irak, ainsi que des immigrants de Tchétchénie et de la région autonome ouïgoure du Xinjiang en Chine », selon la source de Sputnik.

« À l’avenir, Washington a l’intention d’envoyer ces militants en Ukraine afin qu’ils puissent prendre part aux hostilités contre les forces armées russes », a ajouté la source.

Il s’agit du dernier rapport en provenance de Syrie selon lequel des militants extrémistes sont recrutés pour combattre au nom de Kiev contre les forces du Kremlin.

Depuis le début de l’invasion militaire de l’Ukraine par la Russie, des centaines de militants appartenant à Al-QaïdaHayat Tahrir al-Sham (HTS) et ISIS auraient été transférés en Europe orientale après avoir été formés à Al-Tanf.

Moscou a également averti que des instructeurs de l’organisation non gouvernementale (ONG) controversée des Casques blancs ont été déployés en Ukraine, dans le but présumé de mettre en scène une « attaque chimique sous faux drapeau » à imputer à la Russie.

Selon un rapport de RT Arabic TV, environ 500 combattants d’ISIS et militants des pays du Caucase et d’Asie centrale suivent une formation sur la base américaine afin de mener des attaques contre des unités de l’armée russe en Syrie et en Ukraine.

Le mois dernier, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konashenkov, a déclaré que des mercenaires et des spécialistes militaires de 64 pays participaient aux hostilités en Ukraine.

Des mercenaires étrangers du monde entier ont rejoint l’Ukraine après que le président Volodymyr Zelensky a plaidé pour une aide mondiale à la suite de l’invasion militaire de la Russie, nombre de ces mercenaires venant d’Israël.

L’armée américaine est depuis longtemps accusée d’offrir un soutien aux combattants d’ISIS en Irak et en Syrie.

En 2015, après le début du conflit entre l’Ukraine et les républiques séparatistes du Donbass, le New York Times a rapporté que les combattants d’ISIS se sont ouvertement rangés du côté de l’Ukraine pour lutter contre les séparatistes soutenus par la Russie.

Traduction Réseau International


- Source : The Cradle (Liban)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé