www.zejournal.mobi
Lundi, 08 Mars 2021

Rose Mcgowan : la mise en accusation de Trump est le « théâtre d’une distraction massive » des crimes de l’élite

Auteur : Jade | Editeur : Walt | Mardi, 19 Janv. 2021 - 10h09

L’actrice Rose McGowan a critiqué les démocrates pour leur simulacre de deuxième mise en accusation du président Trump.

La star hollywoodienne s’est exprimée jeudi sur Twitter pour dévoiler le vote de mercredi (232-197) en faveur de la destitution du président Trump.

Les démocrates, et une poignée de Républicains de nom uniquement (RINO), reprochent au Président des Etats-Unis (POTUS) d’avoir incité le petit nombre de manifestants qui ont pris d’assaut le Capitole le 6 janvier.

Dans un tweet étourdissant, McGowan a décrit les actions contre Trump comme de la “propagande sectaire” destinée à détourner les masses des véritables crimes que l’élite commet à leur encontre.

“Cette mise en accusation est de la propagande sectaire”, a écrit McGowan.

“Un théâtre de distraction massive”.

“Les membres de la secte américaine à gauche vont applaudir, ceux de droite seront en furie”.

“Et les affamés, les malades et les pauvres du pays s’enfonceront de plus en plus loin. Heureusement que les élites nous dirigent”, poursuit le tweet.

Reportages de Foxnews.com : McGowan a ensuite “épinglé” le tweet, ce qui signifie qu’il reste maintenant en haut de son profil.

L’ancienne star de la télévision a bien reçu un certain rejet. Lorsque l’un de ses partisans a affirmé que la destitution de Trump et sa condamnation pour ses crimes présumés seraient un “pas dans la bonne direction”, McGowan a répondu : “Alors je suggère que nous poursuivions également, dans un souci d’équité, Obama pour les crimes de guerre au Yémen, GW Bush pour les crimes de guerre en Irak/Afghanistan”.

Dans un autre tweet, l’actrice a été interrogée sur la solution qu’elle proposait.

“Ma solution globale est de continuer à travailler pour déprogrammer les membres des sectes américaines des deux côtés afin qu’ils puissent voir clairement quels mensonges on leur a racontés et se révolter”, a écrit McGowan, 47 ans, dans une longue déclaration également partagée sur Twitter.

L’actrice a ensuite rappelé qu’elle avait grandi au sein d’une “puissante secte”. (Elle a déjà parlé d’avoir été élevée dans la secte des Enfants de Dieu en Europe avant de déménager aux États-Unis à l’âge de 10 ans).

“J’ai vu de mes propres yeux la structure du pouvoir & plus tard, lorsque j’ai été envoyée aux États-Unis où ils n’ont cessé de dire qu’ils étaient libres, je n’ai pas pu m’empêcher de remarquer que sa structure de pouvoir nationaliste était identique à celle de la secte à laquelle nous avons échappé. La clé du changement est la déprogrammation”, a écrit McGowan.

McGowan a affirmé qu’elle évoquait les problèmes quand elle les voyait parce qu’elle s’en souciait.

“Je me soucie surtout de ce que font les Etats-Unis parce que leur propagande a une portée plus grande qu’une bombe nucléaire”, poursuit la déclaration. “Mais personnellement, ma solution a été de partir”.

Depuis juillet dernier, Mme McGowan a laissé entendre sur les médias sociaux qu’elle avait quitté les États-Unis et peut-être même le Mexique. Dans sa déclaration faite jeudi, l’actrice a refusé de dire où elle vivait mais a noté que les médicaments qui lui coûtaient 800 dollars sont à présent à “11 dollars sans assurance”.

“Mon loyer représente un quart du loyer américain et je ne suis pas terrorisée par mon gouvernement et ses médias”, a-t-elle poursuivi.

La Présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, va maintenant envoyer l’article de destitution au Sénat. Une fois qu’ils seront arrivés, le Sénat organisera un procès qui aura lieu après que Trump aura quitté ses fonctions.


- Source : AubeDigitale

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé