www.zejournal.mobi
Dimanche, 20 Sept. 2020

Nestlé à l’origine de la mort de milliers de poissons dans les Ardennes

Auteur : Brice Louvet | Editeur : Walt | Vendredi, 14 Août 2020 - 15h12

Une usine Nestlé, située à Challerange (Ardennes) est à l’origine d’une importante pollution de la rivière Aisne entraînant la mort de milliers de poissons. Une plainte a été déposée.

Une catastrophe écologique

Carpes, sandres et brochets, toutes les espèces ont été touchées, rapportait France 3 Grand Est ce mardi soir. Depuis deux jours, des dizaines de personnes munies d’épuisettes ramassent les milliers de carcasses de poissons retrouvées sur les bords de la route qui longe l’Aisne, à hauteur de Challerange, à 50 km de Reims.

« C’est incroyable, en vingt-cinq ans de présidence, c’est la première fois que je vois une pollution aussi importante, témoigne Daniel Drivière, le président de la société de pêche locale. Il va falloir dix ans pour retrouver autant de poissons ».

« Tout est mort sur une portion de 7 km et 30 mètres de large, déplore de son côté Michel Adam, président de la Fédération de pêche des Ardennes. On a déjà récupéré trois tonnes de poissons morts, mais il y en a encore ».

Au total, 14 espèces ont été touchées, dont certaines, comme l’anguille ou la lamproie, sont protégées. « Cela fait 40 ans que je suis à la fédération, je n’ai jamais vu une pollution de cette ampleur… »

À l’origine de cet épisode mortel, un « débordement ponctuel et involontaire d’effluents de boues biologiques, sans présence de produits chimiques » de la station d’épuration de l’usine Nestlé de Challerange ce dimanche, ont admis les responsables du site, qui fabrique du lait pour les dosettes Nescafé Dolce Gusto. L’incident a eu lieu dimanche vers 21 heures.

Des analyses sont actuellement en cours pour déterminer d’éventuelles pollutions chimique et/ou bactériologiques.

Aucune mortalité piscicole relevée mercredi

Michel Adam a annoncé avoir porté plainte ce mercredi 12 août. « Nous venons de porter plainte contre Nestlé France pour pollution et infraction à l’article 432.2 du Code de l’Environnement », a t-il déclaré à l’AFP. Selon lui, le préjudice s’élève à plusieurs milliers d’euros.

Interrogée par l’AFP, les responsables de l’usine Nestlé assurent avoir « immédiatement stoppé la production et mis un terme au déversement » dès leur connaissance de l’incident dimanche à 23h. Ce déversement a été ponctuel sur une durée inférieure à trois heures, ont-il souligné, précisant que l’activité de l’usine avait été « arrêtée pour quelques jours ».

Dès mardi, un barrage a été installé pour contenir la propagation de la pollution. À noter également que l’essentiel de la mortalité piscicole a également été enregistré ce mardi. Ce mercredi, aucun autre poisson n’avait été retrouvé mort, « signe d’une probable dilution de la nappe de pollution », a indiqué la préfecture des Ardennes.


- Source : SciencePost

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...