www.zejournal.mobi
Jeudi, 13 Août 2020

Yves Calvi, la propagande de désinformation hypocrite (Vidéo)

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Jeudi, 21 Mai 2020 - 12h59

Quand on attaque (par la gauche) un agent de la propagande médiatique mainstream du calibre d’Yves Calvi, comme c’est le cas ici, on se doit de vérifier quelques faits.

Si Yves Calvi, l’animateur numéro un de la radio privée RTL gagne beaucoup d’argent, il ne gagne pas 85 millions d’euros par an. C’est la différence entre les youtubeurs qui s’emportent et les journalistes, encartés ou pas, qui travaillent, qui trouvent et qui vérifient leurs informations.

Le youtubeur, emporté par son élan critique, est tombé sur le site de fake news fr.mediamass.net qui écrit n’importe quoi. Critiquer les médias mainstream et leurs agents, c’est bien, les critiquer avec précision, c’est mieux. Pour info, Calvi gagne 100 000 euros par mois pour sa quotidienne sur RTL, ce qui est le chiffre maison pour un animateur de top niveau. On parle là de professionnalisme, pas de déontologie. Sur ces 100 000, il rémunère quelques collaborateurs mais se garde au moins 70 000 euros de salaire.

Sur la même station, Laurent Ruquier – qui n’aime pas qu’on le filme gratuitement –, pour ses Grosses Têtes, gagne plus de 70 000 euros, hors droits d’auteur. Qui sont moindres en radio qu’en télé, mais qui peuvent largement dépasser les 10 000 euros par mois. Ceci étant dit, Laurent Ruquier est connu pour payer correctement ses collaborateurs, ce qui explique qu’il soit énormément courtisé (et si peu critiqué) dans le petit monde de la chronique humoristique.

Calvi comme Ruquier sont des patrons à la tête d’émissions quotidiennes sur la première radio de France (et on ne parle pas ici de leurs cases permanentes en télé), ceci explique cela. Il faut d’abord attirer la pub, que ce soit par l’info ou le divertissement, la morale ou la déontologie viennent après, si elles viennent. Mais ces deux animateurs stars ne volent pas leur argent : c’est le tarif à ce niveau d’exposition, surtout quand on tient la matinale d’une radio, là où se concentre la pub. Ce qu’on peut reprocher à Calvi, c’est de faire la propagande du Système. Et en plus il la fait mal !

Mais a-t-il le choix dans une radio privée qui évolue en milieu capitaliste ? Le dilemme est simple : soit mentir et devenir riche, soit dire la vérité et dégager du poste.

Cela oblige à quelques circonvolutions douloureuses, on le voit très bien dans la vidéo quand il s’agit d’informer ses téléspectateurs sur le groupe Bilderberg. Séquence qui rappellera à nos anciens lecteurs l’ignorance feinte de Jean-Luc Mélenchon lorsque le benêt Pierre Carles l’interrogea sur le dîner du Siècle :

La position d’Yves Calvi l’oblige donc à mentir par omission et à ne diffuser que les informations qui vont dans le sens du Système. C’est cela qu’il faut dénoncer, sans haine ni armes ni délire.

Si Yves Calvi était un journaliste sérieux, il aurait par exemple écouté Philippe de Villiers parler du groupe Bilderberg :

Conclusion : l’information profonde, c’est pas pour les veaux.


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...