www.zejournal.mobi
Samedi, 07 Déc. 2019

Ces enregistrements qui prouvent l'implication des USA dans le coup d'état en Bolivie

Auteur : | Editeur : Walt | Mardi, 12 Nov. 2019 - 21h46

Le média numérique bolivien Erbol a publié une série de 16 enregistrements audios impliquant directement les dirigeants de l'opposition, organisant un coup d'État contre le gouvernement du président Evo Morales, qui aurait été coordonné par l'ambassade américaine dans le pays.

Selon les médias, les sénateurs américains Ted Cruz, Marco Rubio et Bob Menéndez seraient impliqués dans le plan , en restant en contact direct avec l'opposition en Bolivie afin de parvenir à un éventuel changement de régime dans le pays. De même, Manfred Reyes Villa , officier à la retraite et ancien préfet de Cochabamba et demandeur d'asile aux États-Unis après avoir été accusé de corruption en 2009 , a également été cité comme l'un des architectes de l'opération de coup d'État à l'étranger.

Les audios mentionnent également des appels de leaders de l'opposition à brûler les bâtiments du parti gouvernemental et à organiser une grève générale à travers le pays. Dans tout cela, une éventuelle attaque contre l'ambassade de Cuba serait inclus , très similaire à ce qui s'était passé lors du coup d'État contre le président du Venezuela, Hugo Chavez, en 2002.

Les médias locaux soulignent que le plan déstabilisateur aurait été coordonné par l'ambassade américaine en Bolivie avant les élections et citent les sénateurs américains Ted Cruz et Marco Rubio, qui auraient des contacts directs avec l'opposition bolivienne dans le cadre de la stratégie. de renversement de Morales.

Le plan était axé sur le fait que si Evo Morales remportait les élections du 20 octobre, un gouvernement de transition civilo-militaire serait mis en place. Le nouveau gouvernement alléguerait des fraudes dans le processus électoral et ne reconnaîtrait pas la victoire électorale de Morales .

Dans des audios divulgués par des plates-formes sociales, les dirigeants de l'opposition ont appelé à incendier les bâtiments du parti gouvernemental, à organiser une grève générale dans tout le pays et à attaquer l'ambassade de Cuba dans le pays.

La publication des enregistrements survient au beau milieu de la crise politique qui a suivi le triomphe électoral d'Evo Morales, accusé de fraude par l'opposition.

Il y a quelques semaines, dans un discours, le président Evo Morales avait évoqué des prétendus projets de coup d'État et indiqué que son gouvernement disposait des enregistrements. Ni l’opposition ni l’ambassade des États-Unis n’ont fait référence à la fuite des audios.

[...]

Les enregistrements audio et leur description sont sur le site.

Traduction: Fawkes News

 


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...