www.zejournal.mobi
Samedi, 07 Déc. 2019

Alors que tout le monde regarde la Syrie, l’OTAN se prépare à une guerre au cœur de l’Europe

Auteur : | Editeur : Walt | Mardi, 22 Oct. 2019 - 23h38

Les yeux du monde sont fixés sur la situation en Syrie, écrit le journal états-unien Business Insider. Les États-Unis d’Amérique ont retiré leurs troupes du pays arabe, mais ont envoyé leur armée en Europe pour se préparer à une guerre contre son « ennemi géopolitique », la Russie, indique l’article.

Les troupes des États-Unis d’Amérique participent à des exercices de déploiement rapide en Europe orientale. L’opération s’appelle Atlantic Resolve.

La particularité de ces manœuvres est que, pour la première fois de l’histoire moderne, des troupes états-uniennes sont déployées dans la ville néerlandaise de Flessingue, située à 2 000 kilomètres de Moscou. Certaines armes avaient été transportées au port local le 11 octobre, selon les médias.

Cette ville a également été choisie parce que les Étasuniens voulaient vérifier la situation géographique et bureaucratique de la région. Ils veulent montrer qu’ils ont plusieurs moyens d’envoyer des troupes en Europe.

L’opération impliquera 3 500 soldats, 85 chars et 120 véhicules de combat. L’objectif est également de démontrer la rapidité et l’efficacité des troupes de l’OTAN.

Le nombre croissant d’opérations des États-Unis d’Amérique en Europe montre la gravité de la menace russe à la Maison-Blanche, observe l’auteur de l’article, Christopher Woody.

Cependant, les forces armées de l’Alliance ont été confrontées à une série de problèmes. Souvent, des lois et réglementations complexes empêchent le mouvement rapide des troupes. En outre, l’infrastructure existante est incapable de répondre aux besoins militaires. Il manque en particulier les chemins de fer et les routes pavées, ainsi que des ponts capables de supporter des charges lourdes.

Pour tenter de surmonter les obstacles, l’OTAN a créé un centre de commandement à Ulm, en Allemagne, afin de permettre l’envoi rapide de troupes et de matériel.

Les plus grandes manœuvres des États-Unis d’Amérique en Europe l’année prochaine montreront si les efforts portent leurs fruits. Les exercices impliqueront 37 000 soldats de 18 pays, concluent les médias.

Entre-temps, les autorités russes ont répété à maintes reprises que l’OTAN avait l’intention de présenter la Russie comme la principale menace pour l’Occident, sans aucune base, alors que la doctrine militaire du pays ne menaçait personne et avait un caractère exclusivement défensif.

Traduction : Jean de Dieu MOSSINGUE (MIRASTNEWS)


- Source : Sputnik (Russie)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...