www.zejournal.mobi
Samedi, 15 Juin 2024

Sciences Po : le gouvernement pro-israélien fait évacuer les étudiants pro-palestiniens

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Vendredi, 03 Mai 2024 - 15h14

Selon un étudiant de Sciences Po qui s’est exprimé auprès de la presse, « une cinquantaine d’étudiants étaient encore présents dans les locaux de la rue Saint-Guillaume » au moment où les forces de l’ordre sont entrées dans le bâtiment, une semaine après une mobilisation émaillée de tensions à Sciences Po Paris.

Les principaux bâtiments de Sciences Po Paris avaient été fermés vendredi matin, par décision de la direction après une nouvelle occupation par quelques dizaines d’étudiants mobilisés pour Gaza, et la police bloquait la rue. Le Comité Palestine, qui a tenu un point presse en fin de matinée, a annoncé « refuser le compromis » proposé par la direction de Sciences Po Paris.

« La fermeté est et restera totale », a fait savoir vendredi Matignon. « S’agissant de la situation dans les établissements, certaines ont pu être réglées par le dialogue. Pour d’autres, des réquisitions par les présidents d’université ont été faites et les forces de l’ordre sont intervenues immédiatement. Cette fermeté paie : 23 sites perturbés ont été évacués hier », a-t-on indiqué de même source, ajoutant, pour Sciences Po Paris, que Gabriel Attal avait « demandé l’intervention dès la réquisition de l’administrateur provisoire ».

[...] « Une réponse disproportionnée et sécuritaire », ont estimé deux étudiantes du Comité Palestine, qui regrettent par ailleurs l’absence d’« aide médicale » auprès des sept étudiants ayant entamé la veille une grève de la faim.

Les actions menées par des étudiants en soutien à Gaza ont lieu principalement dans des établissements Sciences Po à travers la France, mais peu au sein des universités. Aux États-Unis, les campus d’une quarantaine d’universités connaissent une vague de mobilisation, avec des interventions musclées de la police.

Lire l’article entier sur lefigaro.fr

Aurore Bergé : « Soit ils sont incultes, soit ils sont antisémites »

La reprise en main politique de Sciences Po

La Macronie dans le camp des génocidaires

***

Un bien joli gouvernement : il pique notre fric et nous envoie les flics

Les gouvernements macronistes se suivent et se ressemblent. Quelqu’un a dit un jour qu’Emmanuel Macron voulait être le seul et l’unique soleil de la Macronie, ce qui inclut l’Élysée et Matignon, plus tous les ministères annexes, qui ne servent plus à rien.

Parce que c’est Schwab et McKinsey qui gouvernent et qui foutent le pays en l’air. On n’a pas mis Schwab dans la liste parce que le Prof n’est pas français, mais le Fantomas du mondialisme y aurait toute sa place. Ainsi que la pourriture Leyen, dont on se demande comment elle peut encore être à la tête de l’UE, elle aussi complètement pourrie.
Finalement, les fruits de l’arbre démocratique sont tous pourris, ou presque. Ce Système a déglingué les hommes et les idées, il ne reste plus rien, que des morts-vivants mus par des programmes d’IA.

Il faut détourner le regard de ces fausses élites, et focaliser sur ce qui tient, sur ce qui ne trahit pas. Il y a heureusement des raisons d’espérer, d’ailleurs, le pourrissement moral des élites en est une.

Le régime démocratiste va vers sa fin, et ça se voit, sur les visages, dans les paroles. Ce régime n’a évidemment rien à voir avec la démocratie, qui est son exact contraire : cet abus de langage est du Orwell tout craché. Le Diable étant dans la maison France, il faut tout retourner pour retrouver des valeurs saines.

Tenez, pour porter la flamme olympique, voici ce que les disciples de Baphomet nous ont trouvé :

Et pourquoi pas un violeur d’enfants au dernier stade, qui allumerait le BBQ final ? Pierre Palmade, qui aurait besoin d’un peu d’exercice, oui Jack Lang, en marchant... La France regorge d’êtres supérieurs qui ne font pas envie à la plèbe. La vieille élite agonise, la nouvelle est prête à prendre sa place. Le processus est naturel, il n’a même pas besoin de violence pour s’établir.

La beauté, en tout, c’est important. Il ne s’agit pas de la beauté du visage, parce qu’aujourd’hui, même les visages sont ravalés, déconstruits pour accéder à une beauté qui est l’apanage des dieux. Oui, mais les dieux se détournent de cette beauté-là, celle du Diable justement.
La beauté n’est pas cet égocentrisme que vendent les réseaux sociaux aux pauvres jeunes filles qui se croient laides : elle est amour de l’autre, elle est rayonnement. Elle ne piège pas la lumière, elle la renvoie.

Élie Chouraqui déborde de haine


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...