www.zejournal.mobi
Dimanche, 29 Janv. 2023

L’ancien transgenre de la Navy SEAL, Chris Beck, annonce sa dé-transition et dénonce la propagande sur les enfants

Auteur : Candance Hathaway | Editeur : Walt | Samedi, 03 Déc. 2022 - 14h45

L’ancien militaire de l’US Navy SEAL Chris Beck avait attiré l’attention du public après son coming-out de femme trans — en tant que Kristin Beck — dans une interview avec Anderson Cooper sur CNN en 2013. Or, dans une interview du jeudi 1er décembre 2022, avec le commentateur politique Robby Starbuck, il a annoncé, qu’il opérait une « dé-transition », afin de redevenir un homme.

Il a pris cette décision après avoir réalisé qu’il était « endoctriné » et « utilisé » par beaucoup de gens, a rapporté la Daily Caller News Foundation. Au cours de la conversation de deux heures, Beck a expliqué que les médias l’utilisaient pour promouvoir l’idéologie transgenre et a mis en garde  les dangers de la transition contre des enfants. « Vous avez tous les médias, les psychologues, tout le monde veut convertir ces enfants en transgenres ».

Selon l’ancien de la Navy SEAL, qui a servi vingt ans dans des équipes d’opérations spéciales, sa transition a été due à un psychologue qui lui avait affirmé qu’il était transgenre après une seule séance d’une heure. Cette même psychologue, Anne Speckhard, a ensuite manipulé Chris Beck pour qu’il coécrive un livre : « J’ai été exploité. J’ai fait de la propagande. J’ai été utilisé par beaucoup de gens qui savaient bien au-delà de moi qu’ils savaient ce qu’ils faisaient ».

Beck a déclaré qu’à mi-chemin de l’écriture de Warrior Princess avec Speckhard, il avait ressenti des doutes et demandé qu’il ne soit pas publié. Le livre coécrit aurait été publié sans sa permission. Après la publication, il a été submergé par l’attention des médias. Anderson Cooper de CNN l’a interviewé sur son parcours de transition. Beck affirme à présent que le média l’a « utilisé » et « a détruit sa vie ».

L’ancien de la Navy SEAL a expliqué que s’exprimer contre le mouvement transgenre, qu’il a qualifié de « secte » à plusieurs reprises tout au long de l’interview, mènerait à son exclusion : « S’ils pensent que leur récit est si sacré que vous ne pouvez même pas le contester, dès que vous dites quelque chose, vous êtes éliminé. Vous êtes excommunié. Vous êtes un nazi. »

L’homme de 56 ans a expliqué les dangers de « l’acceptation automatique », des enfants auto-diagnostiqués transgenres par les professionnels de la santé. Il a ajouté que les médecins devraient exiger « un nombre minimum de séances » avant d’autoriser les enfants à subir un traitement hormonal ou des chirurgies mutilant le sexe qui changeront leur vie. « Il y a beaucoup de complications avec ces chirurgies. Et c’est une partie dont ils ne parlent pas vraiment. […] Je ne veux pas que cela continue, et je ne veux pas que ces enfants souffrent », a déclaré Beck.

Traduction Le Média en 4-4-2.


- Source : Blaze Media

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé