www.zejournal.mobi
Lundi, 08 Mars 2021

Une Seule Monnaie Mondiale est incluse dans la Réinitialisation Finale

Auteur : Advancing Time (Etats-Unis) | Editeur : Walt | Jeudi, 03 Déc. 2020 - 07h44

L’idée que le monde serait mieux servi avec une “monnaie mondiale” unique s’est développée et se profile comme une réelle possibilité dans un avenir proche. Nombreux sont ceux qui y voient une partie importante de la “fin de partie” ou quelque chose qui constituera une nécessaire remise à niveau d’une économie mondiale et d’un système financier qui a dérapé. Tout au long de l’histoire, avant un effondrement économique, les masses et la société ont tendance à croire que les choses sont financièrement stables. Ce n’est qu’une fois que l’économie a franchi le bord d’un gouffre et est en chute libre que la réalité s’installe. Ce n’est pas par hasard que des œillères nous ont été posées, mais c’est le résultat de distractions jetées sur notre chemin par ceux qui veulent s’accrocher à leur pouvoir sur nous. Il est sage de se rappeler que lorsque les choses deviennent critiques, ceux qui détiennent le pouvoir ne seront pas gentils avec nous, mais que nous serons jetés sous un bus sans réfléchir.

Au cours des cent dernières années, les marchés des actions ont été un outil essentiel utilisé par le public pour mesurer l’économie. D’une certaine manière, les marchés boursiers sont devenus une sorte de commutateur que les élites peuvent pousser à tout moment pour dynamiser les masses en les détournant des dangers qui guettent leur avenir économique. Lorsque les marchés montent malgré les avertissements des indicateurs budgétaires négatifs, les masses deviennent optimistes. Lors de chaque hausse des actions, les élites affirment voir les “pousses vertes” de la prospérité, mais ces pousses semblent toujours brunir et mourir. Nous avons sauté d’une récession à l’autre, même si les banques centrales prétendent qu’elles détiennent désormais la clé d’une croissance véritable et honnête. La vérité est que le marché boursier actuel, soutenu par l’argent facile et les rachats d’actions, reflète mal l’économie réelle et ce qui se passe dans de nombreux domaines dans une large partie du monde.

L’histoire indique que les économistes de l’establishment formés et éduqués dans les tours d’ivoire du monde universitaire sont peut-être les plus inutiles de tous les analystes et qu’ils sont perpétuellement dans l’erreur. Seuls les analystes indépendants ont jamais été capables de prédire quoi que ce soit de valeur en ce qui concerne notre avenir économique, et ce parce qu’ils ont l’avantage de ne pas être aveuglés par la propagande et lavés de leur cerveau par les mensonges de ceux qui les contrôlent. Il a été prouvé à maintes reprises que l’apparence de la prospérité ne signifie rien si les fondamentaux ne soutiennent pas l’optimisme. Un marché boursier haussier, un indice du dollar élevé et un faible taux de chômage ne signifient rien et ne sont pas durables s’ils sont générés par de fausses méthodes et de l’argent factice. Nous avons vu à maintes reprises au cours de l’histoire que les fondamentaux sont importants.

Les marchés ne peuvent pas se cacher éternellement de la véritable découverte des prix. Le marché boursier, avec ses cycles de hausse et de baisse, s’est avéré être un faux indicateur de ce qui se passe réellement. Les manipulations des banques centrales ont rendu inutile cet indicateur de la santé économique. Le problème auquel nous sommes confrontés, ce sont les horribles options en matière de monnaie fiduciaire, l’endettement massif et la croissance des entreprises internationales qui se sont conjugués de manière explosive. Les élites bancaires se positionnent pour éviter d’être blâmées pour ce désastre tandis que le reste d’entre nous est vendu au jeu de relance le plus élaboré jamais conçu et perpétué par ceux qui ont le plus à gagner.

Couverture de magazine vantant la monnaie mondiale

Les responsables de notre appareil financier ont indiqué au public leur désir d’avoir plus de pouvoir. Cela signifie créer un système économique centralisé véritablement mondial et un cadre monétaire mondial hautement contrôlé, dominé par un culte sélectif des oligarques bancaires. Cela ferait, en fait, du reste de la race humaine leurs esclaves.

Au fil des ans, de nombreux articles ont fait référence à un article publié en 1988 dans le magazine financier “The Economist”, intitulé “Préparez-vous à une monnaie mondiale d’ici 2018”. Ce texte décrivait le cadre d’un système monétaire mondial administré par le Fonds monétaire international. Ce nouveau système a été et est toujours fondé sur le principe que seule la suppression de toute souveraineté économique nationale permet d’obtenir une véritable stabilité. Il exige des gouvernements qu’ils empruntent auprès de l’autorité mondiale des banques centrales, plutôt que d’imprimer de la monnaie pour financer leurs programmes d’infrastructure.

Cela s’inscrit dans le cadre des efforts visant à créer un tel système sous le contrôle total du FMI, ce qui devrait susciter l’inquiétude de tous les Américains. Nous entendons de plus en plus d’avertissements et nous assistons à une poussée de la Chine et de plusieurs autres pays à déstabiliser le dollar en tant que monnaie de réserve. Cela se produit également alors que les gouvernements orwelliens font circuler l’idée d’un système sans numéraire comme moyen de contrôler davantage nos vies.

Depuis des années, le FMI discute ouvertement de l’ascension du droit de tirage spécial (DTS) pour remplacer le dollar comme monnaie de réserve mondiale. De nombreux pays en développement très endettés demandent déjà l’aide du FMI en raison de la volatilité qui règne dans le monde et les BRICS font pression pour que le dollar devienne la monnaie de réserve mondiale. La question est donc de savoir quand une telle réinitialisation de la monnaie aura lieu et, dans son sillage, d’enterrer la majorité de la classe moyenne et des pauvres dans toute l’Amérique. Il n’y a pas d’autre solution, les élites sont positionnées et attendent simplement un désastre géopolitique ou une catastrophe si écrasante que lorsque le moment sera venu, elles pourront se présenter comme nos sauveurs pendant le chaos.

Le dollar américain constitue une masse de réserves

La chute du dollar remonte à l’époque où le président Nixon a rompu son lien avec l’or. Tout d’abord, il est essentiel de comprendre qu’au cœur même de notre économie mondiale se trouve un système financier dominé par le dollar américain, qui a été considéré comme la monnaie de réserve. Le dollar est unique en ce sens qu’il accorde aux États-Unis le privilège d’avoir une monnaie nationale qui sert en même temps de monnaie de réserve mondiale. Ce privilège a été renforcé vers la fin de la Seconde Guerre mondiale avec les accords de Bretton Woods, qui ont été acceptés parce que les États-Unis ont accepté d’offrir aux nations souveraines détenant des dollars le droit d’échanger ces dollars contre de l’or à un prix fixe. Cependant, avec l’action de Nixon en 1971, le dollar est devenu une monnaie fiduciaire n’ayant aucune garantie, dont l’offre peut être arbitrairement modifiée et manipulée par un groupe de bureaucrates non élus en charge de la Réserve fédérale. Ce système monétaire représente l’outil le plus puissant de la planète.

Le nouvel ordre mondial et la mondialisation poussés par de nombreux dirigeants mondiaux et par l’élite riche, selon lesquels “des gouvernements plus grands et plus coopératifs sous une seule unité financière seront bénéfiques pour nous tous”, alimentent le scénario de la monnaie mondiale. Beaucoup d’Américains ne sont pas conscients du fait que nous gagnons beaucoup à ce que le dollar soit la monnaie de réserve par rapport à laquelle tous les autres ont tendance à être mesurés. Cela signifie que nous avons beaucoup à perdre s’il est détrôné et que c’est nous qui risquons de souffrir le plus si le dollar perd de sa valeur. Ceux qui seront crucifiés sont les Américains de la classe moyenne dont la richesse est bloquée ou qui détiennent des obligations à long terme en dollars en pensant qu’elles constituent un investissement sûr.

Actuellement, il existe un énorme décalage entre l’utilisation du dollar dans le système financier mondial et la part des États-Unis dans l’économie mondiale. C’est pourquoi la Chine, la Russie et plusieurs autres pays qui en sont parfaitement conscients ont pris des mesures importantes pour passer à un monde où les monnaies sont plus multipolaires. C’est également la raison pour laquelle nous devons nous préparer et nous attendre à ce que, dans les années à venir, le monde adopte un système financier mondial complètement différent de celui qui a vu le jour de manière chaotique dans les années 70 et que, lorsque cela se produira, le dollar américain perde sa domination totale sur la scène mondiale, ce qui aura des conséquences majeures pour l’Amérique. Bien que beaucoup de gens voient cela venir, plusieurs opinions existent quant à la manière dont cela se déroulera et, bien que nous nous engagions dans la spéculation, personne ne sait vraiment à quoi ressemblera le système financier mondial dans dix ou vingt ans.

Peu d’entre nous, qui continuent à chérir la liberté, peuvent s’enthousiasmer à l’idée de s’éloigner du dollar et d’être placés sous la coupe du FMI ou d’une monnaie d’État-nation oppressive contrôlée par un pays comme la Chine. C’est pourquoi beaucoup d’entre nous pensent que le dollar nous sera arraché en temps de crise, alors que les Américains sont prêts à accepter toute solution qui leur est offerte pour soulager leurs malheurs. Bien que les gens désignent les cryptomonnaies comme une option, nous devons nous rappeler que la politique joue un rôle important dans le déroulement de tout cela. Pour les Américains, le sort des actifs libellés en dollars et leur valeur lorsque la poussière retombe enfin devrait être une préoccupation énorme, mais la plupart des Américains ne saisissent pas les implications.

Je suis convaincu que le passage à une monnaie mondiale fera payer un tribut bien plus lourd aux actifs sur papier qu’aux biens matériels. Tout en reconnaissant les défauts du dollar et de notre système actuel, j’en suis venu à penser que les autres monnaies fiduciaires telles que l’euro et le yen ont encore moins de mérite. Cela inclut les cryptomonnaies telles que le Bitcoin. Quoi qu’il en soit, en fin de compte, nous devrions nous attendre à ce qu’on nous dise et à ce qu’on ne nous donne pas le choix de ce qui va arriver.

Traduit par Aube Digitale


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé