www.zejournal.mobi
Samedi, 23 Janv. 2021

Edward Snowden appelle à regarder en détail les membres de l’équipe de transition de Joe Biden

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Vendredi, 13 Nov. 2020 - 07h49

Edward Snowden, lanceur d’alerte américain réfugié en Russie, appelle ses suiveurs sur Twitter à regarder en détail les membres de l’équipe de transition de Joe Biden, « que vous soyez pour ou contre Biden ».

 

 

 

Edward Snowden relaye la discussion Twitter suivante dont voici la traduction E&R des différents sous-Tweets qui la composent :

Je ne pense pas que ce groupe de conseillers de la "communauté du renseignement" soutiendra l’abandon des charges contre Edward Snowden ou Daniel Hale. Ils ne s’opposeront peut-être même pas à la poursuite d’Assange, même si le ministère de la Justice d’Obama a refusé de l’inculper.

- Matt Olsen est un ancien fonctionnaire de l’administration Obama. Il a été directeur du National Counterterrorism Center, brièvement avocat général de la NSA, et directeur exécutif de la Gitmo Review Task Force.

Olsen est bénévole pour le groupe Intelligence Community.

En 2018, Olsen est allé travailler pour Uber en tant que directeur de la sécurité de la société. Uber s’est joint à d’autres sociétés et a dépensé des centaines de millions de dollars pour faire passer la proposition 22 en Californie. Elle garantit que les chauffeurs et les coursiers sont exemptés du salaire minimum.

Olsen a soutenu que ce que le lanceur d’alerte de la NSA Edward Snowden a révélé avait peu à voir avec la vie privée et les libertés civiles, un point de discussion que d’anciens responsables ont répété pour le discréditer. Il insiste également sur le fait que les terroristes ont modifié leur comportement pour éviter d’être repérés.

Olsen a défendu les perquisitions par des moyens détournés dans les communications Internet des Américains.

En tant que procureur général adjoint de la division de la sécurité nationale du DOJ de 2006 à 2009, Olsen a contribué à briser les barrières empêchant les procureurs d’utiliser les informations recueillies lors d’opérations clandestines et de surveillance sans mandat dans des affaires criminelles. Il a conçu l’extension de la FISA.

- Greg Vogle est un partenaire du groupe McChrystal, qui a été fondé par Stanley McChrystal, ancien commandant du Commandement des opérations spéciales conjointes (JSOC). Il était le chef de la station de la CIA en Afghanistan.

Vogle est volontaire pour le groupe Intelligence Community.

Vogle a été conseiller pour DGC International, un entrepreneur militaire américain fondé et dirigé par l’homme d’affaires afghan Mustafa Zamani.

Voici quelques exemples des services fournis par DGC pour que l’armée américaine puisse maintenir sa présence dominante au Moyen-Orient : (voir la pièce jointe au Tweet - NDT)

- Eric Velez-Villar a passé 30 ans au FBI et a finalement été cadre supérieur à la Direction des renseignements. Il est parti pour devenir chef de la sécurité des parcs et stations balnéaires de Disney et protéger les "informations sensibles" de l’entreprise.

Il est bénévole pour l’Intelligence Community Group.

- Carmen Middleton a également travaillé pour Disney. Elle est l’ancienne directrice exécutive adjointe de la CIA. Elle a été la plus haute latino de la CIA et a montré que des femmes comme elle peuvent aussi déstabiliser le monde au nom de la démocratie américaine.

Middleton est bénévole pour le groupe Intelligence Community.

- Bob Litt est l’ancien avocat général du Bureau du directeur du renseignement national (ODNI). Il a travaillé avec James Clapper et a été impliqué dans la réponse des services de renseignement américains à la dénonciation de Snowden.

Litt est bénévole pour le groupe Intelligence Community.

Lorsqu’un journal américain révélait un nouvel aspect du programme de surveillance de masse mis en œuvre par le gouvernement américain - par exemple, la façon dont la NSA stockait les données de localisation de "centaines de millions d’appareils" - c’est Litt qui se déployait pour s’assurer que cela n’allait pas dégénérer en scandale, ce qui a conduit à une réforme.

- Linda Thomas-Greenfield a été secrétaire d’État adjointe américaine aux affaires africaines et a été la première vice-présidente de la section Afrique du Albright Stonebridge Group.

Mme Thomas-Greenfield est bénévole et chef d’équipe pour le groupe du département d’État.

En tant que développeur et responsable de la politique américaine envers l’Afrique subsaharienne, elle a été le chef de file du Millenium Challenge Account du président George W. Bush.

Le MCA, c’est du néocolonialisme. Il est conçu pour privilégier les entreprises américaines et permettre l’exploitation des économies africaines émergentes.

C’est-à-dire que Thomas-Greenfield est le chef de file du groupe d’examen des agences du département d’État pourrait être l’une des indications les plus claires que Biden va nommer Susan Rice au poste de secrétaire d’État.

Lorsque Mme Rice a été attaquée dans les pages du New York Times pour "désastres diplomatiques", elle l’a défendue.

- Albright Stonebridge Group est un cabinet de conseil mondial présidé par l’ancienne secrétaire d’État Madeleine Albright, qui a défendu dans les années 1990 la politique des sanctions américaines contre l’Irak malgré le fait qu’un demi-million d’enfants soient morts.

Deux autres personnes du GSA font partie de cette équipe.

- Roberta Jacobson est une ancienne ambassadrice des États-Unis au Mexique et se décrit comme une experte des "affaires et de la politique en Amérique latine". Elle a travaillé pour le groupe Albright Stonebridge.

Elle est bénévole pour le groupe du Département d’État.

En 2014, l’opposition de droite soutenue par les États-Unis a profité du vide laissé par la mort d’Hugo Chavez pour évincer Nicolas Maduro.

Ils ont mis en place des guarimbas (blocus) dans les rues, ce qui a entraîné un certain nombre de décès.

Jacobson s’est joint à d’autres responsables pour ignorer leurs tactiques et soutenir leurs efforts.

- Tom Sullivan est le directeur de la planification fiscale internationale chez Amazon et le frère cadet de Jake Sullivan, conseiller à la sécurité nationale de Biden.

Il ne semble pas avoir d’expérience au Département d’État (ou au gouvernement fédéral), mais il fait partie du groupe de révision de cette agence.

- Derek Chollet and Ellison Laskowski sont tous deux affiliés au Fonds Marshall allemand. Le GMF a passé tout son temps avec l’administration Trump à soutenir un projet appelé Alliance pour la garantie de la démocratie.

Chollet et Laskowski font tous deux partie du groupe du Département d’État.

- Dana Stroul est boursière du Washington Institute for Near East Policy (WINEP). Il a été fondé par l’American Israel Public Affairs Committee (AIPAC) ou le lobby israélien.

Stroul est bénévole pour le groupe du Département d’État.

Stroul a fait partie du groupe d’étude bipartite sur la Syrie nommé par le Congrès, qui a tracé la prochaine phase de la politique américaine de changement de régime en Syrie.

Pour TheGrayzoneNews, BenjaminNorton a couvert ce sujet et a présenté un plan en quatre volets pour la Syrie, dont Stroul s’est faite le champion. L’occupation de cette partie du pays et l’imposition de sanctions entraîneraient des souffrances massives et la mort de civils.

- Chris Lu a été secrétaire adjoint au travail du président Barack Obama et cheerleader du Partenariat Trans-Pacifique (TPP).

Il a été vice-président du comité des règles de la Convention nationale démocrate 2020.

Lu est bénévole et chef d’équipe pour le groupe du ministère du travail.

Chris Lu a été secrétaire adjoint au travail du président Obama.

En 2016, lorsque la question des accords commerciaux qui tuent l’emploi a été soulevée, Lu a répondu : « Le TPP est une grande opportunité pour les entreprises américaines qui vendent des produits à l’étranger, et les emplois qui dépendent des exportations sont mieux payés ».

- Neil MacBride était procureur des États-Unis dans le district Est de la Virginie. Il a été le conseiller juridique en chef de Biden lorsqu’il était sénateur américain.

MacBride est bénévole pour le groupe du ministère de la justice.

MacBride a supervisé l’enquête du grand jury contre WikiLeaks jusqu’à ce qu’il démissionne de son poste de procureur américain en août 2013. Il a poursuivi les dénonciateurs de la CIA JohnKiriakou et Jeffrey Sterling.

MacBride en juillet 2013 lors d’un événement du Forum sur la sécurité à Aspen. Il s’interroge sur le nombre record de poursuites pour fuite de l’administration Obama dans le cadre de la loi sur l’espionnage.

« As-tu dépassé les bornes, Neil ? » « Non, je ne crois pas », répond MacBride.

MacBride a défendu une assignation à comparaître délivrée contre le journaliste de NYT James Risen dans l’affaire Sterling. Il a fait valoir que le gouvernement devrait pouvoir obliger un journaliste à révéler ses sources confidentielles en le menaçant de prison s’il ne coopère pas.

Lire aussi:

Rapport : L’équipe de transition de Biden est “absolument” composée d’initiés des Big Tech


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé