www.zejournal.mobi
Vendredi, 27 Nov. 2020

En Suède, Amazon, Google et Facebook ont besoin de la moitié d’une centrale nucléaire à eux seuls

Auteur : Aftonbladet (Suède) | Editeur : Walt | Jeudi, 15 Oct. 2020 - 10h12

Un rapport sur l’état de l’électricité en Suède annonce que le pays pourrait faire face à de graves pénuries d’électricité, alors que les géants d’Internet, comme Amazon, Google et Facebook, bénéficient d’une réduction de 97 % sur l’énergie qu’ils consomment.

Cette consommation ne cesse de croître et ces derniers ont également obtenu l’autorisation du gouvernement pour construire de nouvelles salles de serveurs dans le pays. Selon le rapport de Aftonbladet, une salle de serveurs nécessite pour l’approvisionnement en électricité l’équivalent de la moitié de ce que produit une centrale nucléaire.

 

Aftonbladet, un média suédois a récemment publié un rapport dans lequel il explique comment certains géants d’Internet mettent en place des salles de serveurs en Suède en s’appuyant largement sur des subventions et des aides de l’État, sans presque aucune contrepartie. Selon le rapport, Stefan Löfven, le Premier ministre suédois, « a versé de l’argent » pendant plusieurs années dans les entreprises telles que Google, Facebook et Amazon et son gouvernement leur a apporté « un million de soutiens et une réduction de 97 % sur l’électricité qu’ils consomment ».

Pendant ce temps, ces entreprises ont fourni peu d’emplois aux Suédois et n’ont apporté que quelques petites recettes fiscales. En outre, Aftonbladet cite un autre rapport sur l’état de l’électricité dans le pays qui montre que les salles de serveurs de ces sociétés sont très énergivores, mais elles sont toujours prêtes à en construire de nouvelles. D’après le rapport, certaines régions du pays craignent à présent une pénurie aiguë d’électricité, la plus concernée serait Mälardalen. Pourtant, Aftonbladet a déclaré qu’Amazon a le feu vert pour construire d’autres salles de serveurs dans cette région.

Par ailleurs, selon une liste obtenue par Aftonbladet, une nouvelle salle de serveurs qui consomme 500 mégawatts d’électricité a été approuvée, soit plus d’électricité que l’ensemble d’Uppsala n’en consomme. En dehors du géant de l’e-commerce, une autre entreprise a aussi reçu le feu vert pour construire une salle de serveurs de 461 mégawatts. « C’est beaucoup. On peut dire que cette puissance est de l’ordre de la moitié de ce que produit une centrale nucléaire », a déclaré Lennart Söder, professeur d’énergie électrique au KTH, l’Institut royal de technologie, à Aftonbladet.

Toujours dans le rapport, Aftonbladet a expliqué que depuis 2015, Svenska kraftnät, un gestionnaire de réseau de transport d’électricité suédois, a approuvé des demandes d’approvisionnement pour un total de 1 322 MW et des demandes sont en cours pour 2 015 mégawatts. Rappelons qu’avant Aftonbladet, de nombreux rapports ont déjà montré que la consommation d’électricité des GAFAM et des entreprises numériques en général est loin d’être négligeable. Cette consommation a considérablement augmenté ces dix dernières années, ainsi que leur empreinte carbone.

Par exemple, les centres informatiques américains requièrent, à eux seuls, une petite vingtaine de réacteurs nucléaires (à raison d’un gigawatt par réacteur). En 2010, Greenpeace avait déjà averti que la consommation électrique est trop importante. En 2012, l’ONG épinglait Apple et Amazon Web Services pour l’impact écologique de leurs datacenters. Greenpeace avait ciblé Apple en raison du choix de l’entreprise de construire un centre de données pour son service iCloud, qui sera alimenté par des énergies fossiles (charbon) ou qualifiées de salles (nucléaire).

Depuis quelques années, de plus en plus d’entreprises numériques misent sur les énergies vertes et certaines d’entre elles prévoient de n’utiliser que cela d’ici la fin de cette décennie. Ainsi, en 2017, l’ONG a publié un rapport mis à jour sur les services les plus écologiques : Facebook, Google et Apple faisaient partie des meilleurs élèves, contrairement à Amazon. De plus, cette année, Apple s’est engagé à atteindre la neutralité carbone sur l’ensemble de ses activités d’ici 2030.

Apple a déclaré que chaque produit vendu aura un impact climatique net nul. Il avait annoncé en 2018 que tous ses data centers et bureaux dans le monde entier sont alimentés à 100 % en énergies renouvelables. En 2019, Google a annoncé que ses nouveaux data centers US seront alimentés par 1,6 million de panneaux solaires. Amazon a également décidé de suivre les traces de ses pairs, annonçant un projet d’installation de panneaux solaires dans 50 de ses installations à travers le monde. Facebook ne veut pas non plus rester en marge. Le numéro un des réseaux sociaux s’est récemment engagé à alimenter ses opérations mondiales avec de l’énergie 100 % verte d’ici la fin de 2020, et réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 75 %.

Lire aussi : La consommation d’énergie dans les centres de données deviendra “insoutenable”, prédit un chercheur

Traduction: Developpez


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé