www.zejournal.mobi
Samedi, 24 Oct. 2020

Les ultra riches vendent des milliards de dollars en actions

Auteur : Jade | Editeur : Walt | Samedi, 19 Sept. 2020 - 09h23

Alors que les marchés ont “rebondi” après avoir atteint leur plus bas niveau en mars, les super riches du monde entier sautent sur l’occasion de se débarrasser de milliards de dollars en actions, tandis que les banques centrales mondiales – et plus particulièrement la Réserve fédérale – maintiennent une offre sur le marché et agissent comme une contrepartie de type M. Magoo.

De nombreux investisseurs ont été incités à vendre en raison de la volatilité du marché au cours des deux dernières semaines, ce qui semble indiquer la fin de la reprise en V. Cela a probablement contribué à effrayer les ultra-riches et à leur faire retirer des liquidités de la table.

Seo Sang-young, un analyste de Kiwoom Securities Co. à Séoul, a noté : “Les valorisations boursières ont considérablement augmenté, indépendamment des fondamentaux. La volatilité a augmenté”.

Heinz Hermann Thiele de Knorr-Bremse AG a saisi l’occasion de la hausse du marché pour vendre environ 1,2 milliard de dollars en actions, tandis que les co-fondateurs d’Adyen NV, Pieter van der Does et Arnout Schuijff, ont rejoint un groupe de dirigeants qui ont vendu pour 821 millions de dollars en actions dans la société de paiement, selon Bloomberg. Mitchell et Steven Rales de Fortive Corp. ont également vendu pour environ 1 milliard de dollars.

Le gantier Kossan Rubber Industries Bhd., dont le fondateur Lim Kuang Sia a également vendu plus de 30 millions de dollars en actions en août. Lee Wai Keong, du gantier Riverstone Holdings, a levé 45 millions de dollars lors d’un placement d’actions au début du mois de septembre. Leslie Wexner, de L Brands, a également vendu 89 millions de dollars de ses actions en août.

Bloomberg note que durant la semaine qui s’est terminée le 11 septembre, les initiés ont vendu pour 473 millions de dollars en actions alors qu’ils n’en ont acheté que 9,5 millions.

De nombreux super riches du monde entier ont leur fortune liée de manière disproportionnée aux actions des entreprises. Par exemple, les actions Amazon de Jeff Bezos valent 172 milliards de dollars sur les 186 milliards de dollars de sa valeur nette. Pour Mark Zuckerberg, les actions de Facebook représentent la quasi-totalité de sa valeur nette de 103 milliards de dollars.

Claire Madden, associée directrice de Connection Capital, a conclu : “C’est la première fois que la plupart des gens vivent quelque chose d’aussi réel, aussi brutal et aussi soudain que cela. Cela vous fait réévaluer”.

Le premier graphique montre le dumping du 1% supérieur lorsque le marché entre en récession. Ces derniers temps, nous pouvons constater que les ventes se sont faites par à-coups par le 1% supérieur :

Pour les 90% du bas de l’échelle, c’est tout le contraire : la grande majorité des investisseurs de détail non avertis commencent à courir après le dynamisme au pire moment possible, car ils achètent des actions en masse juste au moment où une récession commence, ce qui à son tour craque le marché. Dans le graphique de Goldman Sachs ci-dessous, on peut voir que la part des actions détenues par les 90 % fait un bond juste au moment où la récession commence.

En termes simples, les riches vendent leurs actions aux pauvres juste avant que le marché ne s’effondre.

Le terme technique est “distribution”.


- Source : Aube Digitale

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...