www.zejournal.mobi
Dimanche, 20 Sept. 2020

Le chef du CDC confirme qu’il existe une incitation économique « perverse » pour les hôpitaux à gonfler le nombre de décès dus au coronavirus

Auteur : Edwin Mora | Editeur : Walt | Mercredi, 12 Août 2020 - 14h47

Les hôpitaux américains ont une «incitation» monétaire «perverse» à augmenter leur nombre de décès par coronavirus, a indiqué le directeur des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) des États-Unis, Robert Redfield, en réponse à la question d’un législateur républicain lors d’une audition de la Chambre vendredi.

Lorsqu’on lui a demandé de commenter ce que le représentant Blaine Luetkemeyer (R-MO) a décrit comme une «incitation perverse» lors d’une audition du sous-comité spécial de surveillance et de réforme de la Chambre sur la crise du coronavirus, le Dr Redfield a répondu:

Je pense que vous avez raison en ce que nous avons vu cela dans d’autres processus pathologiques aussi, notamment durant l’épidémie de VIH, quelqu’un peut avoir une crise cardiaque, mais aussi avoir le VIH. L’hôpital préférera attribuer le décès au VIH car le remboursement est supérieur.

Je pense donc qu’il y a une certaine réalité à cela. En ce qui concerne la déclaration de décès, cependant, en fin de compte, c’est ainsi que le médecin le définit dans le certificat de décès et … nous examinons tous ces certificats de décès.

Je pense donc que c’est probablement moins le cas dans la cause du décès, même si je ne dirai pas qu’il n’y a pas certains cas. Je pense cependant [qu’en ce qui concerne] les problèmes de remboursement des hôpitaux ou les personnes qui sont renvoyés à domicile, cela pourrait arriver, c’est certain ».

Selon le membre du Congrès Luetkemeyer, l’amiral Brett Giroir du département américain de la Santé et des Services sociaux (HHS) a admis qu’il existe une incitation économique pour les hôpitaux à gonfler leurs décès dus aux coronavirus.

Giroir « a reconnu que les statistiques qu’il obtient des États sont exagérées », selon le législateur républicain.

L’amiral a témoigné plus tôt lors de l’audience de vendredi mais n’était plus présent lors des questions de Luetkemeyer sur les décès de coronavirus.

Partout aux États-Unis, le nombre moyen de nouvelles infections sur sept jours s’est stabilisé jeudi soir et a même commencé à baisser ces derniers jours. Pendant ce temps, les nouveaux décès signalés quotidiennement et leur moyenne sur sept jours continuent d’augmenter, mais restent en deçà des niveaux de pointe.

Il y a un délai d’environ trois semaines ou plus entre l’infection et le décès.

Vendredi à la mi-journée, le COVID-19 (maladie à coronavirus) avait infecté près de 4,5 millions de personnes et tué plus de 150 000, a révélé le tracker de l’Université Johns Hopkins.

Traduction: Fawkes News


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...