www.zejournal.mobi
Dimanche, 20 Sept. 2020

Fauci avertit que le vaccin COVID-19 pourrait n’être efficace qu’à « 50 % ou 60 % »

Auteur : Tyler Durden | Editeur : Walt | Mardi, 11 Août 2020 - 08h07

Le Dr Anthony Fauci, le plus grand expert américain en maladies infectieuses (et intouchable fournisseur de tout ce qui est vrai et saint dans la « science » aujourd’hui), a déclaré vendredi à un panel de l’université Brown que les probabilités d’un vaccin COVID-19 très efficace « ne sont pas grandes ».

« Nous ne savons pas encore quelle pourrait être l’efficacité. Nous ne savons pas si elle sera de 50 % ou 60 %. J’aimerais qu’elle soit de 75 % ou plus », a déclaré M. Fauci (cité par Reuters).

« Mais les chances qu’il soit efficace à 98 % ne sont pas grandes, ce qui signifie que vous ne devez jamais abandonner l’approche de la santé publique. »

M. Fauci a rappelé que le public doit respecter ces six principes fondamentaux pour aplatir la courbe de la pandémie :

  • Port universel d’un masque
  • La distanciation physique
  • Éviter les foules
  • L’extérieur est « mieux » que l’intérieur
  • Se laver les mains
  • Se tenir à l’écart des bars

Il est intéressant de noter que Fauci s’est rapproché de l’idée d’une immunité collective et des mécanismes de défense naturels des humains (ce qui, bien sûr, est mal vu dans les cercles politiques, car une mort de plus à cause du COVID est de trop).

« Nous savons que le corps est capable de réagir correctement et la raison pour laquelle nous le savons est que nous avons tant de personnes qui éliminent le virus et qui s’en sortent bien », a-t-il déclaré.

« L’objectif d’un vaccin est donc de faire aussi bien ou, espérons-le, mieux que l’infection naturelle pour induire une bonne réponse. »

Une fois qu’un vaccin aura fait ses preuves et aura été produit en masse, il sera prioritairement utilisé par les travailleurs de la santé, les personnes âgées et les personnes souffrant de problèmes de santé sous-jacents.

« Ce que vous pouvez faire maintenant, c’est vous assurer que les ressources sont concentrées géographiquement sur les groupes démographiques qui sont clairement plus exposés au risque d’infection, afin qu’ils puissent obtenir des tests et des résultats immédiats, ainsi qu’un accès immédiat aux soins de santé », a déclaré M. Fauci.

Il a ajouté que le vaccin COVID-19 de Moderna Inc, actuellement en cours d’essais cliniques, pourrait produire des données définitives au cours du quatrième trimestre de l’année 2020.

M. Fauci a déclaré à Reuters que des millions de doses pourraient être disponibles d’ici le début de 2021, et des centaines de millions d’ici la fin de l’année. 

Ses derniers commentaires surviennent après qu’il ait récemment remis en question la « durabilité » du vaccin, ajoutant qu’il pourrait ne pas protéger quelqu’un de l’infection à long terme.

Les lecteurs se souviendront peut-être que les sociétés pharmaceutiques qui développent les vaccins COVID-19 seront exonérées de toute responsabilité si des effets indésirables sont constatés. En d’autres termes, si un vaccin expérimental, produit en masse pour le public, tue accidentellement des personnes, les grandes entreprises pharmaceutiques ne seront pas tenues responsables.

Pendant ce temps, les collecteurs d’actifs et les commissionnaires du monde entier (et l’administration Trump) font miroiter des vaccins avec les prévisions les plus optimistes jamais faites, indiquant jeudi que le pays pourrait disposer de vaccins avant les élections.

Les commentaires de M. Fauci sont certainement en contradiction avec l’optimisme qui semble répandu parmi de nombreuses têtes parlantes selon lequel « tout peut revenir à la normale une fois que nous aurons un vaccin ».

Un nouveau sondage Yahoo News/YouGov a révélé que seulement 42 % des Américains disent qu’ils prévoient de se faire vacciner contre les coronavirus lorsqu’ils seront disponibles.

Ce chiffre est le plus bas de tous les temps, puisqu’il est passé de 55 % début mai, 50 % fin mai et 46 % en juillet.

À la question « Si et quand un vaccin contre les coronavirus sera disponible, serez-vous vacciné ? », beaucoup moins d’Américains de tout l’éventail politique ont répondu par l’affirmative.

Seule une majorité de démocrates prévoit maintenant de se faire vacciner, avec 55 % d’entre eux qui disent qu’ils vont quand même se faire vacciner.

Parmi les républicains, seuls 37 % se disent prêts à se faire vacciner, et encore moins d’indépendants, 34 %, sont prêts à se faire vacciner.

Voici l’intégralité de la conversation :

Lire aussi : Bill Gates prévient qu’il faudra peut-être plusieurs vaccins pour vaincre le coronavirus

Traduit par Anguille sous roche


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...