www.zejournal.mobi
Lundi, 10 Août 2020

Cette vitamine pourrait réduire de moitié le taux de mortalité du Covid-19

Auteur : Sputnik (Russie) | Editeur : Walt | Lundi, 11 Mai 2020 - 07h16

Selon une nouvelle étude, le taux de mortalité du Covid-19 pourrait être réduit de moitié grâce à la vitamine D qui améliore notre système immunitaire et l’empêche surtout de devenir dangereusement hyperactif, entraînant une tempête de cytokines.

Des chercheurs de l'université Northwestern, dans l’Illinois, ont découvert une importante corrélation entre les carences graves en vitamine D et les taux de mortalité des suites du Covid-19.

Ils ont analysé les relevés d’hôpitaux et de cliniques dans de nombreux pays, notamment en Chine, en France, en Iran et en Corée du Sud, et ont constaté que les patients des pays à taux de mortalité élevés, comme l'Italie, l'Espagne et le Royaume-Uni, avaient des niveaux de vitamine D inférieurs à ceux des patients des pays qui n'étaient pas aussi gravement touchés.

Et bien que certains évoquent une éventuelle différence de la qualité des soins, la répartition des âges dans la population, le nombre de tests ou les souches de coronavirus, l’équipe s’est tournée vers une autre hypothèse.

«Aucun de ces facteurs ne semble jouer un rôle important et le système de santé du nord de l'Italie est l'un des meilleurs au monde», a déclaré Vadim Backman qui a dirigé l’étude.

En outre, des différences de mortalité existent dans le même groupe d'âge et des disparités dans le taux de mortalité restent présentes même lors de l’examen de pays avec un nombre similaire de tests, a-t-il précisé.

«Par contre, nous avons constaté une corrélation significative avec une carence en vitamine D», a-t-il poursuivi.

La tempête de cytokines

En analysant les données de patients du monde entier, les chercheurs ont découvert qu’il existait un lien entre le niveau de vitamine D et la tempête de cytokines, une hyper-inflammation causée par un système immunitaire qui réagit de manière excessive.

«La tempête de cytokines peut gravement endommager les poumons et entraîner un syndrome de détresse respiratoire aiguë et la mort […] C'est ce qui semble tuer la majorité des patients atteints de Covid-19, et non la destruction des poumons par le virus lui-même», a fait remarquer pour sa part Ali Daneshkhah, co-auteur de l’étude.

Les scientifiques estiment qu’un niveau «correct» de vitamine D pourrait jouer un rôle protecteur.

«Cela n'empêchera pas un patient de contracter le virus, mais cela peut réduire les complications et empêcher la mort des personnes infectées», suppute l’étude.

Non seulement la vitamine D améliore notre système immunitaire, mais encore elle l’empêche de devenir dangereusement hyperactif.

«Notre analyse montre que cela pourrait réduire le taux de mortalité de moitié, a affirmé David Backman.

Selon lui, cette corrélation permettrait d’expliquer notamment pourquoi les enfants sont moins susceptibles de mourir. En effet, les petits n'ont pas encore de système immunitaire acquis pleinement développé qui est plus susceptible de réagir de manière excessive.

David Backman fait remarquer dans ce contexte qu’il ne s’agit pas de prendre des doses excessives de vitamine D, notamment pour les personnes sans carence évidente, ce qui pourrait entraîner des effets secondaires négatifs.

«Il est difficile de dire quelle dose est la plus bénéfique pour le Covid-19», a déclaré David Backman.

En outre, le sujet a besoin de plus de recherches pour savoir comment la vitamine D pourrait être utilisée le plus efficacement possible pour se protéger contre les complications liées au Covid-19.

Lire aussi: Le cannabis pourrait protéger contre le Covid-19, selon des scientifiques canadiens


- Source : Sputnik (Russie)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...