www.zejournal.mobi
Samedi, 07 Déc. 2019

Le propriétaire de Facebook admet devant le Congrès qu'il censure les informations relatives à la sécurité des vaccins

Auteur : Brian Shilhavy | Editeur : Walt | Mercredi, 06 Nov. 2019 - 21h45

Le propriétaire de Facebook, Mark Zuckerberg, a témoigné devant le Comité des Services Financiers de la Chambre au Congrès Américain le 23 octobre 2019.

L'un des représentants qui a interrogé M. Zuckerberg était  membre du Congrès de  Floride, le Député Bill Posey.

Ce membre du Congrès, le Député Posey, s’est adressé à Monsieur Zuckerberg en ces termes : 

"Malheureusement, certains acteurs politiques et des médias considèrent que leur rôle est de « cajoler » Facebook pour qu'ils censurent le discours des utilisateurs.

En avril, j'écrivais que j'étais déçu que Facebook envisage de restreindre le droit à la liberté d'expression au sujet des risques associés aux vaccins.

Je soutiens la vaccination des enfants et des adultes, mais je soutiens également la communication ouverte et franche sur les risques des vaccinations.

Chaque personne devrait prendre des décisions en matière de vaccination avec des informations complètes. Conscient des incertitudes quant aux risques de la vaccination, le gouvernement fédéral a créé un fonds fiduciaire pour la vaccination qui a versé plus de quatre milliards de dollars pour indemniser les personnes dont la santé a été endommagée par la vaccination.

Il n’y a pas d’affirmation plus claire, ni plus convaincante du risque associé aux vaccinations que l’existence du relevé de paiement de ces fonds de dédommagement.

Des recherches médicales ont établi les cas et le contexte des risques spécifiques associés aux vaccinations.

Je vous ai écrit lorsqu'un autre député a affirmé que le risque de vaccination ne devrait pas exister et que Facebook devait surveiller les communications relatives aux risques liés à la vaccination.

Aujourd'hui, vous avez déclaré que vous croyiez qu'il fallait donner la parole aux gens.

Monsieur Zuckerberg, Facebook est-il en mesure de nous assurer qu'il soutiendra les utilisateurs lors de discussions et de communications ouvertes et équitables sur les risques, ainsi que sur les avantages des vaccins?"

La réponse de M. Zuckerberg:

"Monsieur le Député, je vous remercie pour votre question

Nous tenons beaucoup à donner la parole au public; nous tenons aussi à la liberté d’expression; ce sont quelques-unes des valeurs fondatrices de la société.

Dans le même temps, les membres de notre communauté nous répètent sans cesse que les gens veulent que nous arrêtions de propager de la désinformation.

Nous essayons donc de nous concentrer sur la désinformation susceptible de causer très vite des préjudices physiques. Et cela peut inclure la publication de conseils de santé particulièrement trompeurs. Il y a quelques mois, un canular se répandait comme une traînée de poudre  et qui disait …"

Le membre du Congrès, le Député Posey Posey:

"Parlons simplement de ce sujet, car notre temps est très limité.

Êtes-vous sûr à 100% que les vaccins ne causent aucun préjudice à qui que ce soit sur cette planète?"

Zuckerberg:

"Monsieur le Député, je ne pense pas que quiconque puisse être certain à cent pour cent, mais ma compréhension du consensus scientifique est que…. il est important que les gens reçoivent leurs vaccins."

Le Député Posey:

"Mais vous avez dit, votre plate-forme a précisé que vous vouliez… vous croyiez qu’il était important de donner la parole aux gens. Est-ce qu’une personne ne devrait pas avoir la possibilité d'exprimer une opinion différente de la vôtre?

Je veux préciser que plus de quatre milliards de dollars ont été versés par le Fonds à des milliers de personnes.

Ne pensez-vous pas que les gens devraient pouvoir disposer des informations pour faire un choix éclairé?"

Zuckerberg:

"Monsieur le Député, c’est ce que je fais. Et c’est pourquoi nous n’empêchons pas les gens d’afficher sur leur page des informations qui ne sont pas exactes.

Mais si quelqu'un veut publier une information sur les vaccins ou les anti-vaccins, ou s'il souhaite rejoindre un groupe où les gens discutent de ce contenu, nous ne l'empêchons pas de le faire.

Nous ne sortons pas de notre ligne rédactionnelle en nous assurant que nos recommandations n’encouragent pas les gens à rejoindre ces groupes.

Nous décourageons cela."

Député Posey:

"Eh bien, comment vous y prenez vous pour décourager cela ?"

Zuckerberg:

"Eh bien, il existe un certain nombre de tactiques différentes. Par exemple, si quelqu'un tape, dans la zone de recherche, quelque chose qui pourrait conduire à un contenu anti-vaxx, nous ne lui recommandons pas cette recherche anti-vaxx.

Si vous tapez exactement le nom d'un groupe, vous pouvez entrer en contact avec ce groupe. Nous n'allons pas le cacher, ni vous empêcher de le rejoindre.

Mais nous n'allons pas recommander ou faire tout notre possible pour montrer aux gens un contenu qui encouragerait les gens à se joindre à ces groupes.

Mais les gens peuvent partager ce contenu…."

Député Posey:

"De nombreuses personnes touchées par cette politique sont en fait des parents d’enfants handicapés, et je ne pense pas que nous, ou vous-même, devrions être si prompts à leur tourner le dos.

Si vous regardez les statistiques, je pense que vous faites une fameuse erreur."

Rep. Posey’s Exchange with Mark Zuckerberg – VIDEO

Traduction: Initiative Citoyenne

Ajoutons qu’il en est de même pour Google qui a reçu ses consignes au point d’EXPURGER TOTALEMENT depuis août dernier le site d’Initiative Citoyenne du moteur de recherche, espérant ainsi faire croire qu’ils ne censurent rien, mais tout en rendant impossible l’accès à notre site pour tous ceux qui ne nous connaissent pas. L’establishment est en effet bien conscient que les personnes en recherche d’informations indépendantes qui viennent lire sur ce site ne seront ensuite plus jamais rattrapables par leurs mensonges à deux sous, lesquels se caractérisent par : 1) l’absence d’arguments (ils consistent toujours en des affirmations, basées sur de simples arguments d’autorité, et des dénis et minimisations systématiques des risques vaccinaux 2) la répétition (comme ils sont inconsistants et intellectuellement atterrants, l’establishment ne peut espérer compenser une telle absence de qualité que par la quantité, c’est-à-dire l’effet « lavage de cerveau » avec la complicité des merdias…


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...