www.zejournal.mobi
Samedi, 13 Juill. 2024

Européennes : le vote des autres pays

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Lundi, 10 Juin 2024 - 13h18

Nouvelle alliance en France, montée des partis de droite ou d’extrême droite dans presque toute l’Europe, réflexe russophobe à l’est, la guerre en Ukraine a bouleversé l’échiquier politique de l’UE. 

Allemagne L’« Union » des conservateurs de la CDU et de la CSU arrive en tête avec 30 % des voix. Elle devance le parti d’extrême droite Afd, qui réalise un score historique de 16,20 %.

Le parti social-démocrate (SPD) du chancelier Olaf Scholz subit une cinglante défaite et arrive en troisième position avec 14 % des voix. Les deux autres partis de la coalition, les Verts et les libéraux (FDP), ont respectivement obtenu 12 % et 5 % des voix.

Autriche L’extrême droite remporte la mise en Autriche. Le Parti libéral autrichien (FPÖ) recueille 27 % des voix et devance le Parti populaire autrichien (ÖVP) du chancelier Karl Nehammer (23,50 %).

Belgique Les résultats sont serrés en Belgique. Le parti nationaliste flamand Vlaams Belang (13,96 %) devance de peu le Mouvement réformateur (13,55 %), libéral, et un autre parti flamand, Nieuw-Vlaamse Alliantie (13,43 %).

Bulgarie Les conservateurs dominent les élections avec 23,10 % des voix, devant la coalition pro-européenne Continuons le changement/Bulgarie démocratique (15,50 %) et le parti d’extrême droite Renaissance (15,50 %).

Chypre Le Rassemblement démocrate, conservateur, arrive en tête avec 24,40 % des voix, au coude-à-coude avec le Parti progressiste des travailleurs (23,70 %). La formation de l’influenceur Fidias, 24 ans, atteint 14,80 % des voix.

Croatie L’Union démocratique croate, principal parti de droite, domine le scrutin avec 33,09 % des voix. La coalition des sociaux-démocrates est deuxième avec 27,29 % des suffrages.

Danemark Le parti populaire socialiste arrive en tête (18,40 %), devant la formation Social-démocratie (15,40 %), le parti libéral Venstre (13,90 %), l’Alliance libérale (7,80 %), les Démocrates danois (7,60 %), d’extrême droite, et le parti populaire conservateur (7,40 %).

Espagne Les conservateurs espagnols arrivent légèrement en tête (32,40 %) devant le Parti socialiste du Premier ministre Pedro Sánchez (30,20 %). À l’extrême droite, le parti Vox recueille 10,4 % des voix.

Estonie Le parti de droite Isamaa (Patrie) obtient 21,60% des voix. Il devance le parti social-démocrate (19,30%), le Parti de la réforme d’Estonie (17,90%), une formation libérale, et le Parti populaire conservateur (14,90%), d’extrême droite.

Finlande La Coalition nationale (centre droit) du Premier ministre Petteri Orpo domine les élections avec 24,80 % des voix. Le parti l’Alliance de gauche réalise une percée spectaculaire avec 17,3 % des suffrages, devant les sociaux-démocrates (14,90 %). Le Parti des Finlandais, formation d’extrême droite qui participe à la coalition gouvernementale, recule à 7,6 %.

France Le Rassemblement national sort grand vainqueur. La liste menée par Jordan Bardella obtient 31,7 % des voix et devance de très loin les macronistes menés par Valérie Hayer (14,9 %) et la liste PS-Place publique de Raphaël Glucksmann (14,2 %). La France insoumise arrive quatrième avec 9,3 % des voix, devant la liste des Républicains (6,9 %). Les écologistes et Reconquête (parti d’Éric Zemmour) sont autour de 5,4 % et pourront donc envoyer des eurodéputés au Parlement européen.

Emmanuel Macron a annoncé la dissolution de l’Assemblée nationale et la convocation d’élections législatives qui se tiendront le 30 juin et le 7 juillet.

Grèce Le parti de droite du Premier ministre grec, Kyriakos Mitsotakis, arrive en tête 28,60 % des voix. Le chef du gouvernement, réélu avec une majorité absolue il y a un an, rate toutefois son objectif de rassembler 33 % des votes comme il l’avait martelé durant la campagne électorale. C’est le score qu’avait enregistré son parti Nouvelle Démocratie (ND) lors du dernier scrutin européen en 2019.

Le parti de gauche Syriza, dirigé par Stefanos Kasselakis, un ancien trader longtemps installé au États-Unis, arrive en deuxième position avec 14,70 % des voix. Derrière lui, le parti socialiste Pasok obtient 12,90 % des suffrages.

Hongrie Le parti du Premier ministre nationaliste hongrois Viktor Orban arrive largement en tête (43,76 %) mais enregistre un net recul par rapport à 2019 (52,5 %). Le dirigeant de 61 ans fait les frais de la fulgurante ascension du mouvement Tisza, mené par l’opposant Peter Magyar, qui recueille 30,70 % des suffrages.

Italie Le parti d’extrême droite de la cheffe du gouvernement italien Giorgia Meloni, Fratelli d’Italia, arrive en tête des européennes avec 28 % des suffrages.

Le Parti démocrate (PD, centre-gauche), principal parti d’opposition, arrive en deuxième position avec entre 23 % des voix, suivi du Mouvement 5 Etoiles (populiste) dirigé par l’ancien Premier ministre Giuseppe Conte (12 %).

Lettonie Le parti de droite Nouvelle unité arrive en tête avec 25,07 % des voix, devant l’Alliance nationale (22,08 %), une formation nationaliste. Le Développement letton, pro-européen, complète le podium avec 9,36 % des voix.

Lituanie Les Chrétiens-démocrates lituaniens (21,33 %) devancent le parti social-démocrate (18,01 %). L’Union des paysans et des verts (9,13 %) et le Parti de la Liberté (8,07 %) arrivent troisième et quatrième.

Luxembourg Les résultats sont serrés au Luxembourg : le Parti populaire chrétien-social (22,91 %) et le Parti ouvrier socialiste (21,72 %) sont au coude-à-coude devant le Parti démocratique (18,29 %), d’inspiration libérale. Les Verts arrivent en quatrième position avec 11,76 % des voix.

Malte Le parti travailliste (44,67 % des voix) et le parti nationaliste (42,52 %) arrivent au coude-à-coude.

Pays-Bas La coalition Parti travailliste-Gauche verte est en tête avec 21,6 % des voix. Elle devance le Parti pour la liberté (PVV), la formation d’extrême droite de Geert Wilders (17,70 %), et le Parti populaire pour la liberté et la démocratie, de centre-droit (11,60 %).

Pologne La Coalition civique, formation pro-Europe du Premier ministre Donald Tusk, arrive en tête avec 38,20 % des voix. Elle devance le parti Droit et Justice (PiS), eurosceptique (33,9 %). La Confédération Liberté et Indépendance, classé à l’extrême droite, complète le podium (11,90 %)

Portugal La liste de la socialiste Marta Temido, ancienne ministre de la Santé pendant la pandémie de Covid-19, et celle d’une coalition gouvernementale emmenée par un journaliste de 28 ans, Sebastiao Bugalho, sont au coude-à-coude avec respectivement 31,40 % et 30,60 % des voix.

Loin derrière, on retrouve notamment l’Initiative libérale (9,80 %) et le parti d’extrême droite Chega (9,20 %).

République tchèque Le parti libéral Ano est en tête avec 26,14 % des voix, devant la coalition Ensemble du Premier ministre Petr Fiala (22,27 %). Serment et automobilistes, classé à l’extrême droite, obtient 10,3 % des voix.

Roumanie La coalition du parti social-démocrate (PSD) et le parti national libéral (PNL) triomphe avec 54 % des voix. L’alliance pour l’unité des Roumains (AUR), conservatrice, obtient 14 % des suffrages.

Suède Le Parti social-démocrate suédois des travailleurs arrive en tête (23,10 %), devant les Modérés (17,30 %), les Verts (15,70 %) et la formation d’extrême droite Démocrates de Suède (13,90 %).

Slovaquie Le parti libéral Slovaquie progressiste créée la surprise en remportant les élections européennes avec 27,80 % des voix face à la formation Smer-SD (24,80 %) du Premier ministre Robert Fico, récemment gravement blessé dans un attentat. Le parti d’extrême droite Republika obtient 12,50 % des suffrages.

Slovénie Le parti démocratique slovène, conservateur, remporte largement l’élection avec 31,8 % des voix. Il devance le Mouvement liberté, centriste (21,7 %) et les Verts (10,1 %).


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...