www.zejournal.mobi
Mercredi, 19 Juin 2024

Étude alarmante - réchauffement climatique causé par les éoliennes ?

Auteur : Philippe Debionne | Editeur : Walt | Lundi, 22 Mai 2023 - 20h03

Selon l'étude, les éoliennes augmentent la température ambiante. Provoquent-ils le réchauffement climatique ? Le physicien expérimental Gerd Ganteför voit d'autres dangers — en particulier pour le MV...

Monsieur Ganteför, une étude publiée fait actuellement sensation, que l'on peut également retrouver sur le site de la NASA. Il s'agit d'une étude qui a été réalisée dans un grand parc éolien au Texas, examinant l'influence des éoliennes sur la température ambiante. En termes simples, l'étude vise à montrer que les éoliennes augmentent la température ambiante. Les détracteurs de l'énergie éolienne disent maintenant en un mot : les éoliennes provoquent le réchauffement climatique. Qu'est-ce que c'est ?

Avec respect, mais cette conclusion est un court-circuit mental. Ce n'est pas ce que dit l'étude. Ce qu'il dit : les chercheurs ont mesuré la température du sol dans de grands parcs éoliens au Texas et ont constaté un réchauffement, en particulier la nuit.

Les chercheurs l'expliquent ainsi : pendant la nuit, une stratification spéciale de l'air se produit, dans laquelle l'air directement au-dessus du sol est relativement frais, tandis qu'au-dessus il est plus chaud. Cet air froid garantit que le sol se refroidit également. Cependant, les éoliennes mélangent ces couches d'air, c'est-à-dire l'air froid vers le haut et l'air chaud vers le bas. Cela augmente la température de l'air au-dessus du sol, qui se refroidit naturellement moins et reste plus chaud. Mais je ne serais pas trop excité à ce sujet maintenant. D'autant plus que, selon moi, autre chose est plus important dans ce contexte.

Et ce serait?

L'évaporation, et ce n'est pas le sujet de l'étude que vous avez mentionnée. Cependant, il existe d'autres articles (études sérieusement revues et publiées, ndlr) qui affirment qu'il peut y avoir moins de précipitations dans la zone autour des éoliennes.

Logiquement, les grandes éoliennes ralentissent le vent. Moins de vent signifie moins d'évaporation et donc moins de précipitations. Et s'il fait plus sec, il peut aussi arriver qu'il fasse plus chaud.

Dans quels domaines voyez-vous ce danger ?

Surtout, je m'inquiéterais des précipitations dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale, où se trouvent de grands parcs éoliens. Bien sûr, ils ralentissent un courant d'air humide relativement important qui vient de l'Atlantique Nord à travers la mer vers l'Allemagne. Et si vous en faites trop avec trop d'éoliennes, je pense que tout peut arriver. L'humidité et l'humidité du sol sont importantes pour l'agriculture.

Que pourrait-il arriver concrètement ?

Je vois le danger que le Mecklembourg-Poméranie occidentale devienne plus sec. Et s'attendrait à ce que ce scénario possible soit méticuleusement joué et étudié par les climatologues. Car c'est là le gros problème : on ne sait pas actuellement ce qui peut arriver si on continue à installer d'innombrables éoliennes.

J'ai trouvé étonnamment peu d'articles sur ce sujet. Et en même temps, l'énergie éolienne se développe de manière significative. Nous avons en fait besoin de calculs de modèles climatiques pour l'environnement local, par exemple pour le nord de l'Allemagne, qui sont intégrés dans les grands modèles climatiques.

Une seule éolienne ne fait rien, et 100 ou 1000 éoliennes non plus. Mais avec 10 000 éoliennes, il faudrait peut-être se demander si des changements climatiques locaux pourraient se produire.

Êtes-vous en train de dire que la recherche sur le climat n'est pas suffisamment menée en Allemagne ?

Nous avons d'énormes calculs de modèles climatiques pour toute la planète. Mais en mettant l'accent sur la façon dont le climat change en fonction de la concentration de CO2. Des sommes d'argent gigantesques et une main-d'œuvre énorme y sont investies. Mais si vous recherchez ensuite des modèles de calcul sur l'impact de l'expansion de l'énergie éolienne dans le nord de l'Allemagne, vous trouverez très, très peu.

C'est incroyable, car sinon, c'est toujours une question de climat et de météo. Il n'y a pas de calculs de modèles comparables, même à distance, pour l'énorme effort qui est fait pour lutter contre le réchauffement climatique.

Bien sûr, il existe des études sur ce sujet...

Attendez une minute, vous devez faire la distinction entre les études et les publications. Bien sûr, j'ai aussi trouvé des études là-dessus, mais il y a plein d'études faites par des organismes. Mais je fais référence aux publications dans des revues à comité de lecture.

Ils sont lus et vérifiés au préalable par des experts d'autres universités ou centres de recherche. Et puis c'est soit abandonné parce que ce n'est pas crédible ou tendancieux. Soit le travail est jugé sérieux et seulement ensuite publié. Par conséquent, il ne faut se fier qu'aux publications dans des revues à comité de lecture. Il faut être prudent avec les études d'organisations individuelles.

Pensez-vous que le discours scientifique sur le changement climatique en Allemagne n'est pas assez scientifique ?

La vision globale et aussi la vision interdisciplinaire qui seraient nécessaires pour s'attaquer à ce grave problème, qui fait défaut car beaucoup de gens ont des œillères, notamment en Allemagne. J'aimerais que si vous posiez une question simple, par exemple sur l'énergie éolienne, vous ne soyez pas aussi excité.

Lorsqu'on leur demande si la terre est peut-être ronde, les partisans de la terre plate entrent dans une frénésie religieuse. Et c'est comme ça avec le moulin à vent et les effets secondaires possibles, malheureusement.

Pour le dire ainsi : vous n'êtes pas automatiquement un partisan de l'AfD simplement parce que vous posez des questions critiques. J'ai parfois l'impression que c'est à une sorte de zèle religieux que j'ai affaire. Et cela n'a plus rien à voir avec la science.

Vous aussi, vous avez parfois été fortement critiqué parce que vous aviez publiquement critiqué les éoliennes. Sur la base de calculs de modèles, ils avaient émis l'hypothèse que les éoliennes ne pourraient pas fournir suffisamment d'électricité pour la transition énergétique pour des raisons physiques.

Oui, et j'ai été un peu surpris d'être si fortement critiqué juste parce que j'ai dit qu'il fallait être un peu prudent avec l'expansion du vent. Je ne le savais pas depuis plus de 30 ans de ma vie professionnelle normale.

Les insultes sont devenues si sévères que mon entourage m'a conseillé de me retirer de la discussion publique. Mais si vous vous retirez et arrêtez de parler, alors exactement ce que ces gens veulent s'est produit. Que toute critique et toute autre perception de faits supposés est étouffée au début. C'est dangereux, très dangereux. Et c'est pourquoi je continue. Nous avons besoin d'une science plus critique et d'une idéologie moins aveugle. 

Gerd Ganteför, est professeur de physique expérimentale, auteur et entrepreneur. Il a enseigné pendant de nombreuses années en tant que professeur d'université à l'Université de Constance. En tant que professeur honoraire à l'Université Johns Hopkins de Baltimore (JHU), il a participé à la création de deux laboratoires au sein du Département de chimie. Il a publié environ 150 articles dans des revues à comité de lecture telles que Science et PNAS.

En matière d'énergie et de climat, Gerd Ganteför est à l'origine des analyses du groupe de travail 1 du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat : Ça se réchauffe. La principale raison en est les émissions de CO2 d'origine humaine provenant de la combustion du charbon, du gaz et du pétrole.

Selon Ganteför, le soleil et le vent ne suffisent pas à eux seuls à approvisionner un pays industriel densément peuplé comme l'Allemagne. Sur son site Internet Grenz-des-Wissen, il analyse ces sujets et d'autres à partir de ce qu'il appelle une « perspective idéologiquement neutre, globale et interdisciplinaire ». 


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...