www.zejournal.mobi
Mercredi, 28 Sept. 2022

Élisabeth Borne invite une femme handicapée à trouver du travail, la Niçoise en fauteuil roulant s’effondre en sanglots

Auteur : Le Média en 4-4-2 | Editeur : Walt | Mercredi, 08 Juin 2022 - 18h57

Invitée à s’exprimer sur France Bleu (voir vidéo ci-dessous), Dolores, en situation de handicap, s’est retrouvée dans un fauteuil roulant à la suite d’un terrible accident. Elle interpelle la Première ministre Elisabeth Borne sur l’Allocation aux adultes handicapés, afin que sa situation puisse s’améliorer.

« Malheureusement, j’ai eu un très grave accident. Je me retrouve en fauteuil, je ne peux plus travailler. J’ai fait la demande d’AAH. Et dans la mesure où mon époux touche 1 810 € par mois, malgré qu’on ait un loyer de 1 000 € sur Nice, on me dit que j’ai droit à rien parce qu’on dépasse le plafond à nous deux. Ça fait que, si vous voulez, j’ai rien. Si je n’avais pas mon époux aujourd’hui, je serais dans la rue, quoi ».

La situation de cette Niçoise est doublement pénalisante : elle ne peut pas travailler et n’est pas aidée par l’État, puisque son mari touche 1 810 euros, ce qui revient à 810 euros quand on enlève le loyer. La réponse de la ministre Élisabeth Borne est stratosphérique : « Alors moi j’entends votre émotion, Dolores, et je pense qu’il faut absolument qu’on puisse vous trouver une solution. […] Il y a la façon dont on peut vous accompagner pour que vous puissiez peut-être reprendre une activité professionnelle. J’imagine que c’est quelque chose que vous pourriez souhaiter. Et là, il y a des structures dont c’est la responsabilité. » Silence au bout du fil, Dolores tombe des nues, elle tente de s’exprimer « Oui, je vous écoute. Vous savez, quand vous arrivez en fauteuil, excusez-moi, mais… » La Niçoise ne peut retenir ses émotions face à ce mur gouvernemental technocrate qui ne voit en elle qu’une travailleuse qui doit se démerder, traverser la rue en fauteuil roulant et trouver un travail. Pour le gouvernement Macron tout est possible, tétraplégie et porter un sac de ciment ce n’est pas incompatible, il suffit d’un peu de volonté ! 

Rappelons à nos lecteurs que le président Macron a supprimé la prime d’activité aux couples, ce qui a frappé 100 000 personnes parmi les plus modestes. Avec une perte moyenne de 158 €/mois certaines personnes en situation de handicap sont passées sous le seuil de pauvreté ! 

Ceux qui ont voté la suppression de l’AAH peuvent être qualifiés de « cyniques ». Élisabeth Borne, elle, serait surtout psychorigide — ce qui n’exclut pas le cynisme. Elle souffre d’un handicap mental. Cela se traduit par l’impression d’avoir toujours raison, la non prise en compte des avis contradictoires, le manque total de souplesse et d’adaptabilité face à l’imprévu et l’incapacité d’exprimer ses sentiments, si elle en a… Des traitements existent : hypnose, thérapies cognitivo-comportementales, psychanalyse. Une gifle bien appliquée est une méthode expérimentale qui n’a hélas pas donné de résultats probants sur un autre sujet. A notre grand regret, nous ne la recommandons pas.


- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé