www.zejournal.mobi
Samedi, 08 Mai 2021

Près de 25 % des décès dus au COVID au Royaume-Uni ne sont pas directement causés par le virus

Auteur : Tyler Durden | Editeur : Walt | Vendredi, 16 Avr. 2021 - 14h54

Alors que les habitants de l’Angleterre et du Pays de Galles célèbrent la fin – ou du moins le début de la fin – des restrictions du COVID qui ont étouffé l’économie pendant plus d’un an, de nouvelles données de l’Office of National Statistics ont révélé une conclusion surprenante : près de 25 % des décès enregistrés pour le COVID-19 ne sont en fait pas dus au virus, ce dont nous discutons ici sur Zero Hedge depuis que nous avons signalé pour la première fois que les décès dus à des accidents de moto étaient qualifiés de ” décès dus au COVID ” en Floride. 

Cette fois, ce ne sont pas seulement les décès par accident, mais des décès de toute nature, qui ont été indûment comptabilisés dans les chiffres du COVID britannique. Comme l’explique le Daily Mail, un grand nombre des décès dus au coronavirus qui sont enregistrés sont maintenant des personnes qui sont mortes “avec” la maladie plutôt que “des suites” d’une infection. Mourir “avec” le COVID peut faire en sorte que le décès d’une personne soit comptabilisé dans les données officielles, même si le COVID ne figure pas comme cause principale du décès sur le certificat de décès.

D’après les chiffres, 23 % des Britanniques décédés au cours de l’épidémie sont morts “avec le COVID” plutôt que du COVID, comme le montre le Daily Mail dans le graphique ci-dessous. Pour mémoire, 23 % du nombre actuel de décès (127 123) correspondrait à environ 30 000 décès faussement étiquetés.

(Source : Daily Mail)

Dans le sillage de la publication des données, le Premier ministre Boris Johnson a refusé d’accélérer la réouverture de l’Angleterre, et a averti que les cas vont augmenter dans les semaines à venir, car des milliers de Britanniques se précipitent pour dépenser leur argent maintenant que les pubs et les restaurants couverts ont rouvert (ce qui s’est produit lundi).

L’ONS a également partagé des données plaçant les décès liés au COVID dans le contexte de tous les décès recensés au Royaume-Uni.

Alors que les décès et les cas de COVID ont rebondi dans toute l’Europe, le Royaume-Uni constitue une exception notable, avec seulement 23 décès signalés hier, selon les données du tableau de bord du COVID du Royaume-Uni. Au total, les décès dus au coronavirus ne représentent plus que 4,9 % des décès enregistrés en Angleterre et au Pays de Galles, contre 45 % à la mi-janvier.

En réalité, le Royaume-Uni a recensé moins de 30 décès par jour liés au COVID depuis le début du mois d’avril, alors que le gouvernement affirme que le nombre de décès quotidiens a atteint 60. Cela s’explique en partie par la hâte avec laquelle les données sont publiées, car les personnes figurant dans la mise à jour quotidienne sont souvent décédées plusieurs jours ou semaines auparavant, et ce retard n’est pas expliqué au public.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé