www.zejournal.mobi
Samedi, 08 Mai 2021

Des sources du renseignement affirment que la plus grande menace pour les États-Unis est la politique américaine

Auteur : Caitlin Johnstone | Editeur : Walt | Jeudi, 15 Avr. 2021 - 10h19

Une nouvelle « évaluation de la menace » par le cartel du renseignement américain a désigné la Chine comme la première menace pour les États-Unis aujourd’hui, suivie par la Russie, l’Iran et la Corée du Nord. Cela a bien sûr donné lieu à des titres tapageurs du New York Times comme « La Chine constitue la plus grande menace pour les États-Unis, selon un nouveau rapport des services de renseignement », au lieu de quelque chose d’un peu moins propagandiste comme « Voici de qui la CIA veut que vous ayez peur afin de faire avancer ses agendas de pouvoir géostratégique ».

Le rapport fait un tas d’affirmations sans preuves qui ne servent à rien d’autre qu’à aider à fabriquer un consentement pour le déplacement d’armement coûteux dans le monde entier, avec la facilitation de sociétés de propagande de guerre sans scrupules comme le New York Times. De plus, je peux maintenant vous dire que cette évaluation de la menace par les services de renseignements américains est carrément contredite par ma propre source de renseignements.

Loin d’être menacés de manière significative par Pékin, Moscou, Téhéran ou Pyongyang, ma source de renseignements me dit que la plus grande menace à laquelle les États-Unis sont confrontés aujourd’hui est en fait la politique et le comportement des États-Unis eux-mêmes.

1 prisonnier sur 5 dans le monde est incarcéré aux États-Unis

Ma source m’informe que la politique de leur propre gouvernement, qui consiste à maintenir des mesures d’austérité intérieures de plus en plus sévères et à s’appuyer sur une force de police raciste, violente et de plus en plus militarisée pour mettre au pas les populations les plus démunies au lieu de simplement les aider, est infiniment plus menaçante pour les Américains que la Chine. Le fait que le principal système américain de prise en charge de ceux qui passent entre les mailles du filet soit son immense complexe industriel carcéral constitue une menace bien plus grande pour les États-Unis que ne le feront jamais Moscou, l’Iran ou la Corée du Nord.

« Lorsque la prison est devenue le filet de sécurité sociale de votre pays et que vous incarcérez à un taux inégalé dans le monde, ce n’est pas le moment de vous inquiéter de Kim Jong-un », me dit la source de renseignement.

Mais cette pauvreté écrasante et cet autoritarisme sont nécessaires lorsqu’une nation est la plaque tournante d’un empire mondial et que ses dirigeants doivent s’assurer que la population reste trop pauvre, trop occupée et trop manipulée par la propagande pour commencer à interférer dans les mécanismes de la machine de guerre. Si les Américains commençaient à utiliser le pouvoir de leur nombre pour forcer leur système politique à cesser de gaspiller de l’argent et des ressources dans des occupations interminables et des actes d’expansionnisme militaire toujours plus coûteux, afin que les gens puissent être soignés chez eux, l’empire tomberait. Et cela rendrait les impérialistes bien tristes.

Selon ma source, la véritable menace pour les États-Unis aujourd’hui est la politique permanente d’extension excessive des engagements militaires américains dans un effort futile pour maintenir une hégémonie planétaire unipolaire inégalée sur un monde qui échappe à tout contrôle, tout en appauvrissant et en opprimant les Américains chez eux, le tout pour préserver un modèle de comportement humain de masse basé sur la compétition, qui a échoué et que notre espèce doit dépasser de toute façon. 

La Chine est un pays vraiment horrible !

Ok, ma source de renseignements est entre mes oreilles.

Toute personne dotée d’un cerveau peut voir qu’il n’y a pas de réelle menace pour les États-Unis en dehors des frontières américaines. La domination unipolaire américaine pourrait être menacée par un monde en constante évolution dans lequel les empires sont toujours temporaires. Les jours de l’impérialisme sont peut-être comptés. Le capitalisme est peut-être en voie de disparition. Mais les États-Unis eux-mêmes ne sont pas menacés sur la scène mondiale par un quelconque acteur étranger.

C’est le gouvernement américain qui menace les nations d’anéantissement si elles n’obéissent pas à ses diktats, et non l’inverse. Personne ne menace les États-Unis.

Vos propres sources de renseignement vous diront, avec un peu de rigueur, que la véritable menace pour les États-Unis vient des oligarques, des impérialistes et des profiteurs de guerre qui considèrent le gouvernement américain et sa force militaire sans précédent comme un outil d’expansion du pouvoir et de la richesse, quel qu’en soit le coût humain.

Nous pouvons faire confiance à nos sources de renseignement à ce sujet, mes amis. Notre version des faits est bien mieux documentée que celle que l’on pourra lire dans le New York Times.

Traduit par Réseau International


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé