www.zejournal.mobi
Mercredi, 27 Janv. 2021

Les mondialistes tentent d’inciter la Suède à détruire son économie comme tout le monde

Auteur : Jade | Editeur : Walt | Lundi, 23 Nov. 2020 - 10h51

La Suède n’a pas procédé à un confinement. Ils n’ont pas porté pas de masques. Ils n’ont rien fait du tout pour “combattre” ce coronavirus.

Ils se sont retrouvés avec l’un des taux d’infection les plus bas de toute l’Europe, ce qui en fait un “cas aberrant international”.

Ils n’ont pas détruit leur économie, ils n’ont pas fait sombrer leur ordre social.

Les grands médias l’ont admis sans réserve, même s’ils n’en ont pas beaucoup parlé et n’ont certainement pas dit que “tous les autres pays pouvaient résoudre ce problème en utilisant le modèle suédois”, tout en le saluant comme une réussite.

Tiré du Guardian, 16 septembre 2020 :

Alors que de nombreux pays européens voient les nouveaux cas augmenter à des niveaux jamais vus depuis le pic de la pandémie Covid-19, la Suède – dont l’approche légère en a fait une valeur aberrante internationale – a l’un des taux d’infection les plus bas du continent.

Selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), le total cumulé des nouveaux cas dans ce pays scandinave sur 14 jours était de 22,2 pour 100 000 habitants mardi, contre 279 en Espagne, 158,5 en France, 118 en République tchèque, 77 en Belgique et 59 au Royaume-Uni, qui ont tous imposé un confinement au printemps.

Vingt-deux des 31 pays européens étudiés par l’ECDC avaient des taux d’infection plus élevés. Les nouveaux cas, désormais signalés en Suède uniquement du mardi au vendredi, se situent à peu près au même niveau qu’à la fin du mois de mars, alors que les données de l’agence nationale de la santé ont montré que seulement 1,2 % des 120 000 tests effectués la semaine dernière étaient positifs.

Ce graphique a été inclus dans l’article du Guardian :

Bien sûr, cette situation présente un risque permanent pour le programme mondialiste, car à tout moment, les gens pourraient commencer à regarder la Suède et dire : “Hé ! Attendez une minute…”

Il y a donc une pression continue pour forcer la Suède à un adopter un confinement draconien, malgré le fait qu’ils ont déjà résolu le supposé problème. Au lieu d’argumenter sur la science, ce qui serait évidemment impossible, ils utilisent des formes étranges de pression politique.

Via Reuters :

La Suède devrait repenser sa décision de ne pas recommander l’utilisation de masques faciaux pour prévenir la propagation du nouveau coronavirus au milieu d’une deuxième vague d’infections, a déclaré jeudi l’Académie royale des sciences, qui décerne les prix Nobel.

La réponse de la Suède à la pandémie par la méthode douce s’est principalement concentrée sur la distanciation sociale volontaire et l’Agence de santé publique a mis en doute l’efficacité des masques faciaux, qui sont obligatoires dans de nombreux lieux publics en Europe.

Toutefois, un rapport publié jeudi par l’Académie royale des sciences a indiqué que les masques faciaux pourraient jouer un rôle dans la réduction de l’infection, en particulier dans les espaces clos.

“J’espère qu’il y a maintenant un débat et que les dirigeants, indépendamment de ce que dit l’autorité de santé publique, prendront cela à cœur”, a déclaré Staffan Normark, qui dirige le groupe d’experts de l’Académie sur Covid-19.

Peu de Suédois portent des masques en public, alors que les politiciens les évitent généralement lorsqu’ils font des apparitions publiques – un geste radical dans certains pays.

Plus de 6 300 Suédois sont décédés des suites du COVID – un taux par habitant plusieurs fois supérieur à celui de ses voisins nordiques, bien qu’un peu plus bas que celui de certains grands pays européens tels que l’Espagne

Oui, ils sont encore obligés d’admettre que le nombre de morts est inférieur à celui d’autres pays. Pas seulement l’Espagne, bien sûr, mais il est inférieur à celui de la Grande-Bretagne et de la France (voir le graphique ci-dessus), qui ont toutes deux procédé à un confinement complètement destructeur pour la société.

La comparaison avec la Norvège ou la Finlande n’est évidemment pas juste, car ces deux pays ont une population rurale beaucoup plus importante, et même leurs zones urbaines sont beaucoup moins surpeuplées que celles de la Suède.

Bien sûr, le nombre d’infections en Suède va augmenter, car nous entrons dans la saison de la grippe. L’idée qu’ils verraient une augmentation significative par rapport à la dernière saison de la grippe est cependant absurde. Il n’y a tout simplement aucune possibilité qu’ils atteignent les chiffres des pays qui pratiquent le grand confinement.

La Suède a déjà atteint un certain degré d’immunité collective, ce qui empêche toute propagation sérieuse du virus. Les pays qui ont procédé à des confinements ont volontairement évité l’immunité collective, de sorte qu’ils ont pu poursuivre cette mascarade.


- Source : Aube Digitale

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé