www.zejournal.mobi
Samedi, 07 Déc. 2019

Ce Breton roule à l'eau de pluie

Auteur : | Editeur : Walt | Vendredi, 15 Nov. 2019 - 14h07

Vider une carafe dans le réservoir vous enverra direct au garage. Par contre, ajouter ce kit injectant de l’eau de pluie pourrait réduire la consommation et la pollution de votre voiture. Soudain, on regarde les nuages autrement...

Rain man. En général dans les titres de la presse, la Bretagne est plus souvent accolée à des problèmes de boisson que des solutions aqueuses. Pourtant, voilà deux fois que le journaliste du Télégramme rencontre Marc Renaudin, un Breton qui a installé le kit Eco-l’eau (ça ne s’invente pas) sur sa voiture, pour vérifier que tout va bien. Le moins que l’on puisse dire, c’est que le sexagénaire propriétaire d’une routière de 138CV est ravi :

depuis qu’il a installé cet injecteur d’eau, il y a presque trois ans, il gagnerait 300 km à chaque plein.

Avant le kit, il parcourait 800 kilomètres en sortant d’une station contre 1200 aujourd’hui. Pas besoin de calculatrice : le kit, vendu 480 €, est largement remboursé.

25% d’essence économisée. Et c’est parfaitement légal, confirme la PME Meautor de Laurent Baltazar qui fabrique ce kit et développe le système depuis 2012. « Il s’agit en fait d’apporter de l’eau sous forme pulvérisée pour améliorer le rendement du moteur », résumait-il au Figaro. Enfilez votre bleu de chauffe, voici les explications : un collecteur fixé au collecteur d’échappement est relié au réservoir d’une capacité d’un litre (eau de pluie ou déminéralisée), tandis que le diffuseur est relié à la prise d’air. Ainsi, l’air humidifié est aspiré par le réacteur avant son injection dans le moteur. La combustion reçoit plus d’oxygène, améliorant le débit de carburant injecté. En bout de ligne, le contrôle technique confirme qu’il pollue moins et chaque arrêt à la pompe confirme qu’il consomme 25% en moins.

L’info est bien connue des mécaniciens qui refroidissent déjà ainsi certaines flottes ou véhicules fortement sollicités. Certains constructeurs présentent des systèmes équivalents sur des supercars et l’envisagent à l’avenir. La seule contrainte pour les conducteurs reste de gérer l’apport en eau de pluie, tous les 1000 km environ. Si vous veniez à manquer de pluie, là encore, les Bretons pourront vous fournir en abondance.


- Source : Détours

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...