www.zejournal.mobi
Jeudi, 30 Mai 2024

Réforme des retraites : L’Iran condamne la répression des manifestations en France

Auteur : Al Manar (Liban) | Editeur : Walt | Lundi, 13 Mars 2023 - 20h58

L’Iran a fustigé le gouvernement français pour sa violente répression des manifestations contre un plan controversé de réforme des retraites, affirmant que Paris réprimande les autres sur le respect des droits de l’homme, ce à quoi il est étranger.

Dans un tweet dimanche 12 mars, le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères, Nasser Kanaani, a publié une vidéo montrant la police française faisant usage de la force contre les citoyens, qui étaient descendus dans la rue pour exprimer leur colère contre la refonte du système de retraite du pays par le président Emmanuel Macron.

« Voici la leçon pratique de la police française aux autres en matière de respect des droits de l’homme et d’honorer les droits des manifestants ! », a-t-il écrit.

« C’est un exemple de respect des droits de l’homme et d’honorer les droits des manifestants dans le Jardin européen ! ».

Samedi soir, 11 mars, le Sénat français a approuvé le paquet de réformes, le rapprochant encore plus de sa transformation en loi.

L’approbation est intervenue quelques heures après des manifestations nationales de centaines de milliers de Français faisant pression sur le gouvernement pour qu’il recule.

La police parisienne a déclaré avoir procédé à 32 arrestations après que certains manifestants ont lancé des objets sur les forces, avec des poubelles incendiées et des fenêtres brisées.

« Les conférences sur les droits humains des défenseurs autoproclamés des droits sont pour les autres. Cela leur est étranger (leurs propres conférences sur les droits de l’homme). Il y a beaucoup de ces exemples aux États-Unis et en Europe ! » a écrit Kanaani.

La mesure phare de la réforme des retraites relève l’âge minimum de la retraite en France à 64 ans, contre 62 ans auparavant. Elle augmente également le nombre d’années pendant lesquelles les personnes doivent cotiser pour une retraite à taux plein.

Les syndicats affirment que les mesures sont injustes et affecteraient de manière disproportionnée les travailleurs peu qualifiés occupant des emplois fatigants qui commencent leur carrière tôt.

Source: Press TV


- Source : Al Manar (Liban)

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...