www.zejournal.mobi
Dimanche, 25 Févr. 2024

Manquer de vitamine D favorise le risque de forme grave du Covid-19, selon une étude

Auteur : Lalaina Andriamparany | Editeur : Walt | Mercredi, 14 Déc. 2022 - 18h36

Une nouvelle étude vient de révéler que la prise de suppléments en vitamine D réduirait le risque d’infection par le Covid-19, de développer une forme grave de la maladie et de mourir de l’infection. Dans ce rapport publié dans la revue Scientific Reports, les chercheurs ont affirmé que leur étude a permis d’identifier un outil de lutte contre la pandémie peu onéreux et accessible à tous.

Cette étude a été menée par le professeur Jason B. Gibbons de l’Université Johns Hopkins et du ministère américain des anciens Combattants (VA) et ses collègues. Ils ont constaté qu’environ la moitié des Américains souffre d’une carence en vitamine D. Or, des recherches antérieures ont révélé que ce manque de Vitamine D favoriserait le risque d’infection au Covid-19 et la susceptibilité de développer une forme grave de la maladie.

À propos de l’étude

Gibbons et son équipe ont alors voulu savoir si le fait de prendre des suppléments de vitamine D par voie orale pouvait offrir une meilleure protection contre le Covid-19. Voilà pourquoi, ils ont lancé cette étude. Les chercheurs ont utilisé les données de santé des vétérans du système VA, afin d’identifier les patients qui ont pris des suppléments en vitamine D2 ou D3 avant la pandémie.

Notons que les personnes qui ont reçu la première dose de suppléments en vitamine D pendant la pandémie ont été exclues de l’étude puisqu’à priori, ils n’ont pas eu le temps de bénéficier des effets protecteurs des produits.

Il en est de même pour les individus ayant pris de la vitamine D2 et de la vitamine D3 à la fois. Au total, les chercheurs ont pu mener l’analyse auprès de 220.265 individus ayant bénéficié de suppléments de vitamine D3, 34.710 personnes ayant reçu des suppléments en vitamine D2 et 407.860 patients témoins (des personnes qui n’ont pris aucun des deux produits).

Les résultats

Les experts ont procédé à une comparaison des résultats des tests Covid-19 des participants à l’étude. Ils ont constaté que le risque d’être infecté par la maladie est réduit de 28% chez les patients ayant pris de la vitamine D2 et de 23% chez les individus ayant bénéficié de suppléments en vitamine D3. De même, le taux de mortalité était plus faible chez ce groupe de population.

Les chercheurs ont aussi constaté que la baisse du taux d’infection au Covid-19 était plus importante chez les patients noirs qui ont pris de la vitamine D3 que chez les patients blancs. Enfin, Gibbons et ses collègues ont observé que les participants à l’étude qui ont reçu des doses élevées de vitamine D ont bénéficié d’un maximum de protection.

Cela dit, les auteurs de l’étude ont déclaré qu’il est nécessaire de mettre en place une analyse plus approfondie. Ils ont révélé les limites de cette recherche comme le fait de ne pas avoir contrôlé des facteurs importants. C’est le cas du statut socio-économique et de l’obésité.

Néanmoins, ils restent convaincus que la prise de suppléments en vitamine D mérite de faire partie des traitements préventifs adoptés dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Elle aide à maintenir le fonctionnement normal du système immunitaire. Par ailleurs, la vitamine D constitue un outil peu coûteux et disponible en grande quantité qui pourrait réduire la propagation de l’infection et le risque de formes de graves et de décès du Covid-19.

Depuis le début de la crise sanitaire, il est étonnant que ces approches non invasives, utiles pour l’immunité et la santé en général, soient ignorées par les pouvoirs publics.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...