www.zejournal.mobi
Jeudi, 26 Mai 2022

Gérald Darmanin ouvre une enquête contre des anti-pass en proie à une violence inouïe... un « clapping »

Auteur : Marc Bildermann | Editeur : Walt | Lundi, 17 Janv. 2022 - 14h03

Le Ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a demandé à la préfecture de police de Paris d’effectuer un signalement auprès de la justice après une manifestation émaillée de bras levés ressemblant à des saluts nazis samedi à Paris. Les photos de dizaines de personnes avançant le bras droit tendu derrière leurs banderoles ont été publiées sur Twitter samedi, lors de la manifestation organisée à l’initiative de Florian Philippot et de son mouvement Les Patriotes.

Selon Florian Philippot, ces manifestants ne faisaient pas un salut nazi mais participaient en réalité à un «clapping», un mouvement prisé des supporters de sport qui consistent à frapper dans ses mains les bras en l’air à intervalles réguliers.

Darmanin a posté un message suivi d'une photographie complétement floue et trompeuse: 

Voici maintenant la vidéo de la scène, qui confirme le "clapping":

Aucune ambiguïté possible, les manifestants s'adonnaient bien à un clapping.

Pourquoi tant de précipitations dans les déclarations de G. Darmanin ? Pourquoi une grossière fake news ? Exceptée la diabolisation du mouvement des Patriotes, aucune autre raison, mais le pire dans cette histoire, c'est qu'une enquête est toujours en cours, un stagiaire de la police et trente secondes suffiront à la clore.

Ou quand taper dans les mains et crier "liberté !" devient suspect...

***

Usant d’un amalgame mensonger, Gérald Darmanin joue à se faire peur

« La France a peur » nous disait Roger Gicquel. Aujourd’hui, c’est Gérald Darmanin qui a peur. Il voit des nazis partout et ne cesse de vouloir les dissoudre, ce qu’il fait au demeurant avec une efficacité bien plus grande que le traitement bien moins spécial qu’il réserve à la délinquance, petite comme grande. 

Ainsi donc, Gérald Darmanin a frémi à l’image d’hommes aux bras tendus rappelant les heures sombres de notre histoire. Des hommes rassemblés en marge d’une manifestation des Patriotes – oh ! quel vilain mot – de Florian Philippot et donc nécessairement anti-pass, donc anti-vaccins, complotistes, extrémistes de droite et, roulement de tambour, antisémites. 

Cette accusation gratuite n’est pas très élégante et manque de preuves. Un peu comme lorsque Sophie Patterson-Spatz avait accusé ce même ministre de viol, harcèlement sexuel et abus de confiance, alors que le parquet de Paris, par son bras juste et équitable – celui qui ne se trompe jamais et défend de même manière le faible et le puissant –, a requis un non-lieu par réquisitoire définitif ce jeudi 13 janvier.

Parce qu’en y regardant de plus près, il semble que l’on n’ait pas à faire à la même manifestation, mais l’amalgame et la combine politique semble supérieurs à l’honnêteté intellectuelle :

Un autre amalgame semble avoir été opéré, volontairement ou non. C’est vrai que leurs banderoles possèdent quelques point communs dans leur graphie ou les couleurs employées, mais les joyeux drilles de cette autre manifestation dirigée contre le pass vaccinal ne faisaient pas de saluts nazis mais s’employaient plutôt à faire résonner une chanson potache accompagnée de claquements de mains, certes les bras levés : 


- Source : WikiStrike

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé