www.zejournal.mobi
Dimanche, 05 Déc. 2021

La Justice sud-africaine impose l’ivermectine en tant que traitement contre le Covid-19

Auteur : AfriForum (Afrique du Sud) | Editeur : Walt | Jeudi, 08 Avr. 2021 - 08h55

L’organisation de défense des droits civiques AfriForum et le Dr George Coetzee ont obtenu aujourd’hui un nouveau succès dans la lutte pour l’accès à l’ivermectine et ses produits composés via la décision de justice enjointe à l’autorité sud-africaine de réglementation des produits de santé (SAHPRA).

Cette ordonnance du tribunal détermine qu’un médicament contenant de l’ivermectine comme ingrédient actif doit être homologué par la SAHPRA à partir du 16 mars 2021. L’enregistrement implique que l’ivermectine peut être produite et doit être rendue accessible conformément aux dispositions du paragraphe 14(4) de la Loi. L’ordonnance détermine en outre que SAHPRA et le ministre de la Santé, conjointement et individuellement, verseront une amende équivalente aux dépenses des quatre groupes de demandeurs d’un montant de 1,8 million de rands (plus la TVA).

Étant donné qu’un médicament qui contient de l’ivermectine comme ingrédient actif est maintenant homologué et que l’ivermectine est inscrite à l’annexe 3, l’ivermectine peut maintenant être utilisée à d’autres fins que celles indiquées sur l’étiquette du médicament homologué (utilisation libre hors AMM) – ce qui comprend le traitement du Covid-19.

« L’accès conformément au paragraphe 14(4) de la Loi signifie pratiquement que les médecins peuvent prescrire l’ivermectine selon leur propre jugement et qu’aucune demande ou déclaration en vertu de l’article 21 n’est requise pour l’ivermectine ou les produits qui en contiennent. Les patients peuvent ensuite utiliser cette ordonnance pour acheter de l’ivermectine dans n’importe quelle pharmacie ou tout autre produit contenant de l’ivermectine », déclare Barend Uys, responsable de la recherche chez AfriForum.

« Nous sommes très heureux que le jugement ait été rendu selon une ordonnance de la cour, car cela procure une stabilité de traitement tant aux médecins qu’aux patients », déclare le Dr George Coetzee.

L’ordonnance établit également que la SAHPRA doit établir un rapport trimestriel au tribunal concernant les prescriptions d’ivermectine afin que toute partie réalisant une demande au tribunal (via un avis de requête ou d’affidavits supplémentaires) concernant le traitement contre le Covid-19 puisse être complétée et analysée. Cette partie de l’ordonnance ne faisait pas partie des règlements initiaux convenus entre les parties.

L’auteur de l’article remercie la contribution de l’équipe juridique, le Dr George Coetzee, des intervenants industriels comme le groupe pharmaceutique Pharma Valu, ainsi que différents médecins engagés afin d’assurer l’accessibilité à l’ivermectine pour les citoyens sud-africains.

Traduit par Tanguy pour Le Média en 4-4-2

 

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé