www.zejournal.mobi
Vendredi, 23 Oct. 2020

Qui sont les anti-antivax ?

Auteur : Michel de Lorgeril | Editeur : Walt | Mercredi, 23 Sept. 2020 - 08h22

Nous assistons ces jours-ci – au moment où la propagande pour la vaccination antigrippale bat son plein et que des vaccins antiCOVID sont annoncés pour le mois prochain – à une intense campagne de lobbying vaccinaliste.

C’est généralement vulgaire et ne devrait mériter aucune attention de notre part.

Pourtant certaines caractéristiques font penser qu’il s’agit d’une campagne organisée par des intérêts commerciaux dissimulés.

Pourquoi dis-je ça ?

Parce que – qu’il s’agisse de la France ou d’ailleurs (notamment aux USA) – les arguments développés ne sont pas scientifiques ou médicaux.

On sent l’Agence Publicitaire à plein nez.

Ceux qui écrivent ne développent pas des arguments solides, médicaux ou scientifiques.

Par exemple, ils pourraient décrire les essais cliniques qui ont démontré sans ambiguïté l’efficacité clinique des vaccins antigrippaux. Ils pourraient rapporter les méthodes et les résultats obtenus. Ils pourraient montrer les forces et les faiblesses de ces essais cliniques, décrire les liens d’intérêt des auteurs ; et encore, par exemple, refaire un peu l’historique de l’épidémiologie de la grippe et mettre les effets supposés de la vaccination en perspective…

Ils ne font rien de tout ça. Ils ont une unique obsession : les méchants antivax !

Il y a du beau monde (comme on dit « rive gauche ») certes parmi les antivax !

Je ne vais pas décrire en détails tout ce « petit monde » qui s’agite désespérément pour être entendu : il y a surtout, à mon avis, des associations de victimes des vaccins qui essaient d’obtenir des réparations. Ces personnes doivent être écoutées et respectés !

Mais pour les anti-antivax, le problème est « ailleurs ». C’est aussi mon avis ; mais nous n’avons pas le même « ailleurs » !

Pour les Agences travaillant pour les anti-antivax, la priorité est de ridiculiser ceux qui militent pour la Liberté de vaccination.

Tout est fait pour les montrer sous un jour anti-scientifique, anti-modernité et anti-technologie. C’est sans doute vrai dans certains cas, il faut de tout pour faire un monde !

Par exemple, les antivax seraient aussi anti-masque et surtout anti-5G. C’est possible pour certains d’entre eux. Pourquoi pas ? Vive la Liberté !

Les idées antivax seraient basées sur des « rumeurs » et des théories fumeuses témoignages d’une ridicule régression intellectuelle et d’un antiscientisme moyenâgeux. C’est évidemment possible pour certaines d’entre elles. Pourquoi pas ? Vive la Liberté !

Mais est-ce réellement le fond du problème concernant la Médecine des Vaccins ?

Si les anti-antivax, forts de leur supériorité scientifique, ont des arguments solides pour légitimer les recommandations (voire les obligations) vaccinales, pourquoi ne les développent-ils pas ? Et pour chaque vaccin dont ils font la publicité ?

Pour que je prenne un anti-antivax au sérieux, il faudrait que, pour chaque vaccin qu’il recommande, il me montre l’efficacité clinique et me rassure sur son innocuité !

Plutôt que de célébrer – sans aucun argument sérieux (sinon des déclamations vides dignes des plus beaux perroquets) – les miracles de tel ou tel vaccin, pourquoi ne citent-ils pas les essais cliniques solides ayant démontré l’efficacité des vaccins appelés à témoigner de ces miracles ?

La deuxième caractéristique majeure de l’idéologie anti-antivax (une fois comprise l’entreprise de ridiculiser les antivax, argument sociologique sans intérêt) c’est de s’abstenir d’argumenter scientifiquement.

C’est, pour les anti-antivax, une évidence indiscutable que les vaccins ont sauvé des vies. Si vous demandez naïvement quel vaccin et quand, vous n’aurez pas de réponse ! Ils ne savent pas !

Et surtout ils ne veulent pas en parler ! L’évidence est qu’ils ne sauraient pas en parler. On ne peut pas être à la fois « publicitaire » et expert en vaccination.

Une autre évidence – que certains experts travaillant pour les autorités sanitaires ou l’industrie des vaccins savent parfaitement – découlant de la précédente, c’est que la plupart des vaccins recommandés ne sont pas défendables.

Indéfendables par les publicitaires anti-antivax bien sûr mais pas non plus par les meilleurs supposés experts des vaccins.

Ces vaccins n’atteignent pas (scientifiquement) le minimum requis aujourd’hui pour obtenir une autorisation de mise sur le marché ! Pour ceux qui auraient des doutes, je me permets de renvoyer vers les 7 Livres que j’ai publiés sur les vaccins.

De ces évidences (que je suis prêt à discuter avec quiconque), il ressort qu’aucune discussion ouverte et objective n’est possible sur la question des vaccins.

Et ainsi, en plein 21ème siècle, règne une totale censure concernant la médecine des vaccins.

On se croirait revenus aux temps des guerres de religion : aucun média, aucun parti politique n’ose aborder la question des vaccins : efficacité prouvée ? Innocuité ?

Il est interdit d’en parler !

Quel curieux spectacle que tous ces académiciens, ces universitaires et ces médecins endimanchés qui (sur les plateaux télé) marmonnent de façon inaudible des idioties sur les vaccins.

J’arrive à l’ultime (pour aujourd’hui) caractéristique des anti-antivax : ils ne savent rien sur les vaccins et, pour cette raison, ils ne parlent pas des vaccins mais parlent que des antivax !

Quand, dans une Société sévit la Censure, elle est toujours accompagnée d’une atteinte aux Libertés fondamentales !

Ouvrons les yeux : la Loi d’obligation vaccinale de 2018 est une atteinte à nos Libertés !

L'auteur, Michel de Lorgeril, est Docteur en Médecine et Chercheur au CNRS


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...