www.zejournal.mobi
Dimanche, 20 Sept. 2020

Armes nucléaires : des propos alarmants

Auteur : Tyler Durden | Editeur : Walt | Jeudi, 13 Août 2020 - 08h46

« Tout missile entrant sera considéré comme porteur d’une charge nucléaire » – Les militaires russes mettent en garde au milieu des négociations sur le nouveau traité START

Bien que tous les regards se soient tournés vers le scénario émergent de la « nouvelle guerre froide » entre les États-Unis et la Chine, l’armée russe vient de publier une déclaration rare et révélatrice qui représente peut-être jusqu’ici  la menace la plus grave entendue au cours des négociations d’extension du traité New START.

« La Russie percevra tout missile balistique lancé sur son territoire comme une attaque nucléaire qui justifie des représailles nucléaires, a averti l’armée dans un article publié vendredi », selon Associated Press.

« L’avertissement sévère du journal militaire officiel Krasnaya Zvezda (Étoile rouge) est dirigé contre les États-Unis, qui ont travaillé pour développer des armes non nucléaires à longue portée », poursuit le rapport.

Dans l’article, certains des principaux généraux russes, y compris un officier supérieur de l’état-major de l’armée russe, le major-général. Andrei Sterlin, ont affirmé qu’en cas d’attaque, les systèmes radar et anti-aérien n’auront aucun moyen de savoir si un missile balistique a une ogive nucléaire ou non.

«Tout missile attaquant sera perçu comme portant une ogive nucléaire», a déclaré la publication militaire russe. «Les informations sur le lancement du missile seront automatiquement transmises aux dirigeants militaro-politiques russes, qui détermineront la portée des mesures de rétorsion par des forces nucléaires en fonction de l’évolution de la situation.»

« La Russie a désigné les lignes rouges que nous ne conseillons à personne de franchir », a ajouté l’article de Krasnaya Zvezda. « Si un adversaire potentiel ose le faire, la réponse sera sans aucun doute dévastatrice. Les spécificités des mesures de représailles, telles que où, quand et dans quelle mesure, seront déterminées par les dirigeants militaro-politiques de la Russie en fonction de la situation. »

La publication militaire a clairement fait monter les enchères de manière dramatique, cherchant sans aucun doute à renforcer l’influence des diplomates russes alors que le successeur du traité historique de réduction des armements nucléaires, New START, pourrait être sur le point de capoter, après le retrait des États-Unis du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire.  (INF).

Le traité START actuel expirera en février 2021 si les deux parties n’acceptent pas de le renouveler. Jusqu’à présent, les pourparlers en cours entre Moscou et Washington n’ont pas réussi à le prolonger de cinq ans, malgré la pression des alliés américains pour obtenir une prolongation.

Il y a eu des pourparlers à la mi-juin qui n’ont mené nulle part, ainsi qu’au moins trois jours de pourparlers à la fin du mois de juillet à Vienne. Il semble que si les diplomates russes parlent gentiment à Vienne, l’armée russe est engagée dans une tactique dure pour donner aux diplomates une plus grande position de négociation alors que l’extension des traités est en jeu.

Le Kremlin semble également désireux de rappeler à Washington, dans les termes les plus clairs possible, à quoi ressemblera un monde sans contrôle des armements nucléaires – à savoir, la probabilité d’une nouvelle course aux armements nucléaires dans un scénario style «Far West» profondément incertain.

Traduit par jj, relu par Hervé pour le Saker Francophone

Photo d'illustration: illustration: Lancement de missiles balistiques de l’US Navy, via The National Interest


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...