www.zejournal.mobi
Lundi, 27 Janv. 2020

Guerre en Afghanistan : 18 ans de mensonges dévoilés par le Washington Post

Auteur : Thomas Pierre et Philippe Corbé | Editeur : Walt | Mercredi, 11 Déc. 2019 - 13h58

"The Afghan Papers". Ce sont des documents explosifs décrivant un nouveau Viêt Nam que vient de publier lundi 9 décembre le Washington Post. Des milliers de pages confidentielles détaillants la guerre en Afghanistan menée depuis 2001 par les États-Unis et qui mettent en lumière les erreurs, les faux pas et les mensonges des différentes administrations américaines dans leur gestion du conflit.

Après trois ans de procédures, le quotidien américain montre comment militaires, diplomates, élus du Congrès, présidents (Bush, Obama, Trump) ont délibérément fait croire pendant 18 ans qu’il y avait des progrès sur le théâtre des opérations afghan. Et ce, tout en masquant ce que ces responsables savaient pertinemment : que cette guerre, la plus longue de l’histoire américaine, est impossible à gagner.

Un soldat américain en Afghanistan. HOSHANG HASHIMI/AFP

« Nous ne savions pas ce que nous faisions (...) Qu’essayons-nous de faire ici ? Nous n’avions pas la moindre idée de ce que nous entreprenions », admet ainsi Douglas Lute, un général trois étoiles ayant supervisé le conflit depuis la Maison Blanche sous Bush et Obama.

« Si le peuple américain connaissait l’ampleur de ce dysfonctionnement... 2.400 vies perdues », affirme encore ce haut-gradé en 2015, imputant la mort de soldats américains à des mésententes bureaucratiques entre le Congrès, le Pentagone et le Département d’État à la Défense.


Donald Trump a récemment promis de « mettre fin aux guerres sans fin » et a fortiori au conflit afghan. Le 28 novembre dernier, en Afghanistan pour soutenir ses troupes lors de la fête de Thanksgiving, le président américain avait annoncé la reprise des négociations avec les Talibans, trois mois après avoir arrêté les efforts diplomatiques visant à mettre un terme à 18 ans de guerre en Afghanistan.

Comment le journal a-t-il obtenu ces documents ?

Le Washington Post joue la transparence sur la source de ces informations confidentielles. Après des années de procédures, ces 2.000 pages d'entretiens auraient ainsi été obtenues grâce à une demande auprès du SIGAR. Formé en 2008, cet organisme gouvernemental supervise la reconstruction de l'Afghanistan, publiant des rapports sur les progrès de la guerre, et dont beaucoup faisaient clairement état de l’absence en la matière.

Lire aussi: «Afghanistan Papers»: ce que révèlent les documents obtenus par le Washington Post (Le Figaro)


- Source : RTL

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...