www.zejournal.mobi
Lundi, 20 Nov. 2017

Une eau de source pure transformée en eau imbuvale: l'exemple du Cap-Ferret

Auteur : | Editeur : Stanislas | Lundi, 11 Sept. 2017 - 19h01

J'ai 62 ans et je vais aux Jacquets depuis 62 ans quasi tous les week-end et pendant les vacances. Dans les années 60 nous n'avions pas l'eau courante et avions un puit et une pompe à main, dans le jardin, qui alimentaient une citerne dans le grenier de la maison de famille.

L'eau était utilisée pour la toilette et les repas : elle était délicieuse. C'était la même que certains allaient récupérer dans des bonbonnes en verre au puits artésien de Petit-Piquey. Mon père me disait toujours que c'était la même nappe que celle des Abatilles, une société qui vend cette eau en bouteilles dans le commerce. Plus tard, quand l'eau est arrivée et a été distribuée directement dans les maisons par la commune, elle avait a peu prés le même goût qu'avant.

Il y a un peu plus d'une vingtaine d'année il a fallu se mettre au "normes européennes ", c'est à dire mettre du chlore dans l'eau distribuée. Le goût de l'eau a un peu changé.

Aujourd'hui avec la nouvelle installation des viviers, l'eau est quasi imbuvable mais elle est aux normes européennes ! Aujourd'hui, sur le puits artésien de mon enfance, à Petit- Piquey, il y est écrit: "Eau non potable" et l'eau n'y coule plus ! Alors je me demande si pour protéger ( légalement) tous le monde, et surtout les buveurs d'eau des Abatilles, on ne va pas devoir y ajouter un peu de chlore à l'embouteillage !

Aujourd'hui, nous sommes en train d'effectuer un virage vers beaucoup plus de bio dans notre alimentation, y compris dans le vin, mais l'eau elle, par contre, ne serait plus Bio !?! En espérant ne pas avoir apporté que ma "goutte d'eau"à la polémique, mais espérer engager un début de réflexion auprès de nos décideur.


- Source : ZE Journal

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé