www.zejournal.mobi
Samedi, 15 Août 2020

ADRÉNOCHROME la "Drogue Satanique" : On en parle à la télé Bulgare et Turque (Vidéos)

Auteur : Alterinfo | Editeur : Walt | Samedi, 04 Juill. 2020 - 15h05


La personne que l'on voit parler à 1mn est un ancien de la CIA. Ca devrait suffire à faire fermer leur gueule aux anti conspirationnistes.

ADRÉNOCHROME et consommation du sang jeune chargé d'endorphines : Fontaine de Jouvence des élites ?

VF Commission judiciaire sur le trafic des enfants Tribunal d'instruction Robert D Steele :

Mel Gibson expose Hollywood comme la plaque tournante du sacrifice satanique des enfants …

« Êtes-vous si aveugle que vous ne reconnaissez pas l’accélération du péché parmi vous? Les meurtres abondent, le vol, toutes sortes de carnages, la destruction de jeunes âmes, l’avortement, l’homosexualité, condamnés depuis le début des temps par le Père éternel. Devenir un mode de vie. Le péché est maintenant toléré, même au plus haut juge de votre terre et de vos terres à travers le monde. Comme vous l’avez semé, vous récolterez. Le péché est la mort, non seulement de l’esprit, mais du corps. Les guerres sont une punition pour le péché de l’homme, sa cupidité, son avarice. »

– Notre-Dame des Roses, 14 août 1981

TLDM a rapporté le 5 janvier 2018, par David Martin
Traduction pour cogiito.com : PAJ

Les studios hollywoodiens « trempent dans le sang d’enfants innocents » d’après Mel Gibson qui affirme que la consommation de « sang de bébé est si populaire à Hollywood qu’elle fonctionne essentiellement comme une monnaie à part entière ».

Dans un exposé choquant, le célèbre producteur de films a dénoncé l’épidémie de « parasites » qui « contrôlent Hollywood », déclarant que « chaque studio à Hollywood est acheté et payé avec le sang d’enfants innocents ».

Gibson est apparu au Graham Norton Show sur la BBC en novembre, et il a choqué les invités dans les coulisses de la vraie nature des élites hollywoodiennes, dont il a été témoin des actes sombres.
Il a parlé de ces agents qui sont « l’ennemi de l’humanité agissant continuellement à l’encontre de notre intérêt » et « brisant tous les tabous que Dieu a connus de l’homme, y compris le caractère sacré des enfants ». Il a déclaré que « les bébés sont leur marque premium de steak de cocaïne au diamant et au caviar de haute qualité ».

Il parlait des satanistes de l’industrie du cinéma qui « récoltent le sang des enfants » et qui « mangent leur chair ».

Selon Gibson, « Ils utilisent et maltraitent les enfants. Ils transforment une énorme quantité d’enfants chaque année. Leurs croyances spirituelles, si vous pouvez les appeler ainsi, les incitent à récolter l’énergie des enfants. Ils se régalent de ce genre de choses et ils y prospèrent ».

Le producteur souligne :
« Ce n’est pas quelque chose de nouveau. Si vous faites des recherches, vous verrez que c’est un phénomène métaphysique et alchimique et vous pouvez le trouver dans les coulisses de toutes les époques sombres de l’histoire. C’est un art occulte sombre et multidimensionnel. Et la pratique, utilisée par les sociétés secrètes au cours des derniers siècles pour la programmation sociale et le contrôle de l’esprit, et élevé au zénith par Hollywood en Amérique à notre époque ».

La société secrète à laquelle il est fait référence est les Illuminati, la cabale mondialiste qui contrôle nos moyens de communication.

Leur objectif depuis le début est d’inciter à la révolte contre l’Église institutionnalisée et de submerger les nations sous un gouvernement et une religion communistes.

Une partie du rituel de cette religion satanique d’un monde est la pédophilie, qui est promue par les homosexuels et qui est liée au cannibalisme qu’elle entraîne. Selon Gibson, « Hollywood est un réseau pédophile institutionnalisé », mais pour certains enfants, ce n’est qu’un tremplin pour être pleinement attiré dans les clans sataniques où ils sont sacrifiés. C’est là que de nombreux enfants disparus ont disparu.

Parlant des élites de la société secrète, Gibson a déclaré :

« Ces gens ont leurs propres enseignements religieux et spirituels et leurs propres cadres sociaux et moraux. Ils ont leurs textes sacrés – ils sont malades, croyez-moi – et ils ne pourraient pas être plus en désaccord avec ce que l’Amérique représente ».

En tant que catholique dévot, Gibson a reconnu le bien fondamental de l’homme, en disant :

« Il y a une force créatrice et aimante à l’intérieur de la plupart d’entre nous qui nous guide à travers la vie », mais a poursuivi en disant :
« Ces gens (les satanistes) n’ont pas ceci. Pour eux, c’est le contraire. » Il a décrit les élites hollywoodiennes comme des barbares qui « prospèrent grâce à la douleur, les traumatismes, le stress, les abus et la souffrance ». Il a dit qu’ils mangeaient de la chair humaine avec la conviction que « cela leur donnait de la force vitale », ajoutant que « si l’enfant souffrait de corps et de psychisme avant sa mort, ils croient que cela leur donne une force de vie supplémentaire ».

Ces pratiques vindicatives dérivent de la messe noire satanique, le cœur du mouvement de culte satanique, qui a été délibérément érigé dans le passé comme une moquerie pour la vraie messe – la reconstitution du sacrifice du Christ. De la même manière, l’Église à travers la messe tire la force de croître en vertu et d’accomplir l’œuvre de Dieu, les satanistes à travers leur messe noire vindicative tirent la force de faire le mal, c’est-à-dire de promouvoir efficacement la violation des commandements, de tourner l’homme contre autorité morale, contre la papauté, contre Jésus crucifié, c’est-à-dire contre le péché. Les victimes proposées dans la messe noire sont des êtres humains et souvent des bébés.

Une extension de la messe noire est l’avortement, qui est considéré comme un sacrifice à Satan.

L’avortement est le courant négatif qui charge la batterie du diable et lui donne le pouvoir sur l’homme. C’est un sacrifice préféré par lequel Satan est renforcé et glorifié sur terre, c’est pourquoi l’avortement est promu si furieusement par les satanistes. Si le président Trump était parfaitement au courant de cela et de la façon dont l’avortement enlève efficacement la force et la grandeur de l’Amérique, il se battrait encore plus pour interdire l’avortement. Sa proclamation du 22 janvier Journée nationale de la sainteté de la vie humaine est certainement un bel encouragement dans cette direction!

Le coup de sifflet de Mel Gibson contre les satanistes est sans précédent et porte un grand poids en raison de sa stature imposante dans l’industrie cinématographique. Il se pourrait qu’en dernière analyse, un élément clé de sa mission dans la vie soit d’exposer ces serpents, et c’est peut-être une des raisons pour lesquelles il a été si attaqué et tenté de faire de légères erreurs.

Nos prières restent avec Mel Gibson pour qu’il continue de faire connaître la vérité de ces sociétés secrètes atroces dont trop peu sont disposées à parler.

https://www.tldm.org/news36/mel-gibson-exposes-hollywood-as-the-hub-of-satanic-child-sacrifice.htm
http://www.theneonnettle.com/ nouvelles / 3280-mel-Gibson – Hollywood-élites-kill innocentes-enfants-boisson-their- encéphalique nouvelles / 3280-mel-Gibson – Hollywood-élites-kill innocentes-enfants-boisson-their- encéphalique
https://cogiito.com/a-la-une/mel-gibson-expose-hollywood-comme-la-plaque-tournante-du-sacrifice-satanique-des-enfants/

UNE FEMME INCROYABLE DÉNONCE LE PORT DU MASQUE, LE DIABLE, LA 5G, BILL GATES, LES PÉDOPHILES ETC.. :

Je ne sais pas si certains se souviennent qu'Arizona Wilder en parlait dans son entretien avec David Icke en 1998 (elle en parle entre 12-19min et plus précisément à partir de 14min) :

Les choses bougent, les pédophiles commencent à être débusqués, partagez :

A partir des années 1970, à Berlin, la garde d'enfants sans-abri a été confiée – avec la bénédiction des autorités – à des pédophiles. 20.06.2020

Un rapport montre l'implication d'universitaires respectés et d'hommes politiques dans le réseau.

Il est des victimes pour lesquelles l'on ne s'indigne pas, ou si peu. Peut-être parce que l'horreur de ce qui leur est arrivé est trop grande que, par un mécanisme de défense, on préfère ne pas la voir. Parce que la regarder en face bouleverserait sans l'ombre d'un doute la vision du monde dans lequel nous vivons.

Les victimes du «projet Kentler» sont de celles-là. A partir des années 1970 en Allemagne, dans la foulée de la révolution sexuelle, le professeur de psychologie Helmut Kentler (1928-2008) a mis en place ce qu'il considérait comme une «expérience». Il a fait placer des enfants sans-abri de Berlin-Ouest sous la garde de pédophiles, avec pour hypothèse que ces hommes seraient des parents particulièrement aimants. Et que leur pédophilie in fine aurait des «conséquences positives» sur le développement des enfants.

Durant sa carrière, Helmut Kentler, qui occupait un poste important au centre de recherche pédagogique de Berlin, était une personnalité reconnue du monde de la psychologie, faisant part régulièrement de son expertise dans des rapports au Sénat de Berlin. Il a par ailleurs écrit un ouvrage – devenu un best-seller – sur la «libération sexuelle», dont l'une des thèses défend les rapports sexuels entre adultes et enfants, les présentant comme inoffensifs.

Bénédiction des autorités

Après les témoignages de plusieurs victimes, des chercheurs de l'université de Hildesheim ont mené sur le sujet une vaste étude dont ils viennent de publier les résultats. Elle a notamment permis d'établir que le programme d'Helmut Kentler a perduré plus de 30 ans durant, avec la bénédiction des autorités berlinoises. Les services de protection de l'enfance de Berlin aussi bien que le Sénat ont non seulement fermé les yeux sur ces activités, mais les ont même approuvées. Comble du cynisme, certains des parents d'accueil bénéficiaient d'une aide sociale pour leur activité.

Cette enquête démontre donc qu'il existait un «réseau» entre les établissements d'enseignement, le bureau de la protection de la jeunesse et le Sénat de Berlin, dans lequel la pédophilie était «acceptée, soutenue, défendue», selon le même rapport. A titre d'exemple, le rapport explique comment un certain Fritz H., dont le casier judiciaire était lourd de cas de maltraitance d'enfants, a pu violer au moins neuf enfants qui lui avaient été confiés dans le cadre de ce programme. En dépit de signes avant-coureurs particulièrement inquiétants, les responsables de la protection de la jeunesse de Berlin l'ont systématiquement choisi comme parent d'accueil, lui confiant des enfants âgés pour certains de six ou sept ans.

Le profil des parents d'accueil fait par ailleurs froid dans le dos, plusieurs d'entre eux étant des universitaires respectés. Des responsables de l'Institut Max Planck, de l'Université libre de Berlin et de la célèbre école Odenwald de Hesse, en Allemagne de l'Ouest (qui a été au centre d'un scandale pédophile majeur il y a quelques années), étaient ainsi partie prenante au réseau. Des hommes politiques sont également cités dans le rapport comme ayant eu «une main» dans l'affaire : trois anciens sénateurs sociaux-démocrates (SPD), Carl-Heinz Evers, Kurt Neubauer, et Kurt Exner.

«Ils ne voulaient qu'aucun nom ne soit cité. Et ils ont atteint leur objectif. Ils ont défendu le système»

Voilà qui explique sûrement la réticence des autorités, et particulièrement du Sénat berlinois, à faire toute la lumière sur cette affaire dont l'ampleur véritable est à l'heure actuelle inconnue puisqu'on ignore le nombre de victimes. «Au sous-sol du bâtiment administratif de l'éducation, il y a environ 1 000 dossiers qui n'ont pas pu être traités», a incidemment fait savoir Wolfgang Schröer, membre de l'équipe de recherche à Hildesheim lors de la présentation du rapport.

Les révélations de cette étude ont été qualifiées de «choquantes et horribles» par la sénatrice de Berlin à la jeunesse et à l'enfance, Sandra Scheeres (SPD), qui a assuré que le gouvernement allait entamer des «discussions sur des compensations financières» pour les victimes, même si le délai de prescription est dépassé pour certains de ces crimes. Elle s'est cependant gardée de faire tout commentaire sur les 1 000 documents évoqués par Wolfgang Schröer, ou encore sur l'implication présumée de membres de son parti politique dans le réseau.

Pour Marco et Sven, deux victimes du «programme» qui poursuivent en justice le gouvernement berlinois, les promesses du Sénat viennent trop tard et sont bien trop peu. Cités par Deutsche Welle, ils notent qu'un homme présumé clé du réseau, l'ancien responsable d'un bureau d'aide à la jeunesse, est toujours en vie. Pourtant, il n'y a jamais eu d'enquête : «Ils ne voulaient qu'aucun nom ne soit cité. Et ils ont atteint leur objectif. Ils ont défendu le système.»
https://www.alterinfo.net/A-partir-des-annees-1970-a-Berlin-la-garde-d-enfants-sans-abri-a-ete-confiee-avec-la-benediction-des-autorites-a-des_a155988.html

Sources:

Fawkes-news

Alexandre Lebreton (MK Polis)


- Source : Alterinfo

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...