www.zejournal.mobi
Lundi, 17 Juin 2024

Scandale AstraZeneca : la vérité est-elle (enfin) en train d’éclater ? – Virginie Joron

Auteur : Yoann | Editeur : Walt | Jeudi, 16 Mai 2024 - 14h25

Le "vaccin" du géant pharmaceutique britannique AstraZeneca, l'une des premières injections contre le Covid-19 mis sur le marché pendant la "pandémie", est au cœur d'une polémique. Dans un communiqué en date du mercredi 8 mai, le groupe annonce vouloir conclure ce chapitre et ainsi retirer de la vente son vaccin. Virginie Joron, eurodéputée Rassemblement national et membre de la Commission spéciale sur la pandémie de Covid-19, revient sur cette annonce.

Depuis le début de sa mise sur le marché, le « vaccin » AstraZeneca a traversé de nombreuses polémiques. Virginie Joron souligne que « dès le départ, il y avait des problématiques sur l’accès au stock, puisque malgré les contrats, l’accès aux doses était difficile pour l’Union européenne ».

Mais la problématique la plus sous-jacente à cette annonce est le problème de sécurité. Bien que dans la communication d’AstraZeneca, la demande de retrait de l’autorisation du vaccin soit pour des raisons économiques, Virginie Joron rappelle que « ce n’est pas habituel ». Elle souligne que « d’habitude, c’est parce qu’il y a des faillites des laboratoires ou une demande qui n’est plus d’actualité ».

Ce dossier en cache d’autres, comme le nombre de doses. Depuis le début, Virginie Joron a remarqué « l’incohérence du nombre de doses par rapport à la population des citoyens européens ». La Commission avait demandé au total 4,6 milliards de doses auprès des différents laboratoires, dont 400 millions pour AstraZeneca.

***

Les années Covid-19 : crimes contre la démocratie et déferlement totalitaire

N°1 des ventes dans sa catégorie le jour de sa sortie : merci, merci infiniment à mes lectrices et lecteurs !

Ce livre apporte des réponses aux questions qui se posent sur l’identité de ceux qui ont organisé cette gestion «sanitaire» calamiteuse, l’ont en réalité prévue depuis des années – et comment la propagande et la censure se sont déchaînées depuis février 2020 pour cacher sa nature réelle.

Les coupables de cette opération criminelle auront à rendre des comptes, tôt ou tard.

https://editionsmarcopietteur.com/medecine-et-societe-en-question/365-la-fabrication-du-desastre

source : Jean-Dominique Michel


- Source : Le Média en 4-4-2

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...