www.zejournal.mobi
Dimanche, 14 Juill. 2024

Le plus grand obstacle à la liberté d’expression c’est la croyance des gens qu’ils sont libres

Auteur : Caitlin Johnstone | Editeur : Walt | Mercredi, 31 Mai 2023 - 18h01

Le plus grand obstacle à la liberté d’expression est la croyance des gens qu’ils sont libres… C’est le fait que la plupart des gens sont poussés à dire ce que les puissants veulent qu’ils disent, et qu’ils ne le savent pas.

Ce qui rend notre problème si historiquement unique, c’est que nous vivons dans un empire qui utilise largement la science post-Bernays de la manipulation psychologique à grande échelle pour faire croire à ses sujets qu’ils pensent, parlent et recueillent des informations librement. 

De cette façon, nos dirigeants répriment toute révolution bien avant qu’elle ne commence, non pas en améliorant la vie des gens, ou par une répression violente, mais en manipulant les gens en leur faisant croire qu’il n’y a pas de quoi se révolter, car, leur dit-on, ils n’ont pas de dirigeants et ils sont déjà libres.

Dans notre civilisation, la plupart des gens pensent, parlent, collectent des informations, travaillent, font leurs courses, se déplacent et votent exactement comme nos dirigeants le souhaitent. Ces systèmes de conditionnement psychologique à grande échelle ont été imposés pour maintenir les comportements individuels alignés sur les besoins de l’empire. 

Nous sommes entraînés à croire que nous sommes libres tout en nous comportant exactement comme nos dirigeants veulent que nous nous comportions, et en plus nous méprisons les autres nations car nous sommes persuadés que leur peuple ne sont pas libres.

Ce que le sujet traditionnel moyen veut vraiment dire lorsqu’il dit qu’il veut la «liberté d’expression», c’est qu’il veut pouvoir régurgiter les récits au service du pouvoir qui ont été mis dans son esprit par les puissants. 

Ce n’est pas de la liberté d’expression, c’est un discours profondément asservi. Mais ils ne peuvent pas le voir. 

le système est conçu comme cela , c’est intentionnel.

Ce problème peut être résolu simplement en le sensibilisant de toutes les manières possibles. La manipulation ne fonctionne que si vous ne savez pas ce qui se passe, si vous n’en n’avez pas conscience.

Alors attirer l’attention dessus et décrire comment cela se produit de toutes les manières possibles aide les gens à commencer à voir à travers les mensonges et la propagande.

Si la guerre des cultures ressemble à un psyop pour vous, c’est parce qu’elle l’est. 

J’ai vu certaines personnes l’appeler une « distraction » – et c’est vrai que cela sert les puissants. Ces distractions font en sorte que tout le monde se dispute sur des sujets qui ne menacent en rien les puissants !

Mais cela va en fait beaucoup plus loin que cela. La machine de propagande impériale utilise les problèmes de guerre culturelle pour nous rassembler dans des factions politiques dominantes comme un berger utilise des chiens de berger, nous gardant toujours divisés pour accomplir quoi que ce soit et ils renforcent les chambres d’écho pour aider à amplifier la propagande.

 

La guerre culturelle rassemble les gens dans le système d’entonnoir idéologique ce qui permet à l’écrasante majorité des personnes politiquement engagées de penser, de parler et de voter en alignement avec ce que souhaite l’empire. 

Le plus grand nombre de personnes possible est regroupé en deux factions dominantes de taille égale qui empêchent tout changement significatif et servent les intérêts des puissants. Quiconque ne peut pas être regroupé dans l’une de ces factions dominantes est plutôt regroupé dans de fausses factions «populistes» extrèmes, qui finissent par les ramener dans les factions dominantes. 

Les quelques personnes politiquement engagées qui ne peuvent être rassemblées dans aucun de ces groupes sont si peu nombreuses qu’elles peuvent simplement être marginalisées et se voir refuser toute plate-forme importante pour diffuser leurs idées, et la «démocratie» fait le reste, car la majorité soutien le statu quo.

Vous vous souciez de la protection des droits des «trans» ? Vous êtes parqué dans cette faction dominante ici. Les personnes «trans» vous font un peu peur ? Vous êtes parqué dans cette faction dominante là-bas. De cette façon, les gens sont regroupés dans des partis politiques conçus pour servir l’empire.

Si vous pouvez entrainer quelqu’un qui critique le militarisme et discuter avec lui de la guerre des cultures, tout à coup, il commence à croire des choses absurdes comme le fait que s’opposer à «l’agenda éveillé» est aussi important que s’opposer à la guerre.

Maintenant, au lieu de se concentrer sur les comportements néfastes de l’empire américain et de regarder de manière critique toute la politique dominante, cette personne va se concentrer sur Dylan Mulvaney et apportera son soutien à tout politicien traditionnel qui dit que Target doit cesser de vendre des lacets arc-en-ciel pendant le mois de la fierté.

Vous voyez des gens regroupés dans les deux factions politiques dominantes encore et encore avec ce truc qu’ils continuent de marteler jour après jour après jour, renforçant ainsi la structure de pouvoir que les partis qui représentent ces factions sont censés soutenir. Ils le font parce que ça marche.

Rien de tout cela ne signifie que les problèmes soulevés par le psyop de la guerre culturelle ne sont pas importants, cela signifie simplement que c’est un psyop. 

C’est un levier puissant à leur avantage, et il est important que nous en soyons parfaitement conscients et que nous dirigeons notre énergie et notre attention politiques en conséquence.

***

Le fait que les présidents américains soient toujours des monstres meurtriers, quel que soit leur parti ou leur plate-forme, devient moins étrange et mystérieux lorsque vous cessez de considérer les États-Unis comme un acteur bon ou neutre sur la scène mondiale et que vous les reconnaissez comme la plaque tournante d’un empire alimenté par le sang humain.

C’est pourquoi j’ignore simplement les élections présidentielles américaines ces jours-ci, sauf pour souligner à quel point elles sont une imposture. De nombreuses personnes bien intentionnées espèrent encore que les États-Unis pourront être rétablis par le bon président, mais quiconque le ferait ne s’approchera jamais de la présidence.

Le fonctionnement d’un empire mondial est trop important pour être laissé entre les mains des électeurs. 

Rien ne pourra jamais se produire qui pourrait entraver le fonctionnement de l’empire tant que ceux qui bénéficient de cet empire sont capables de s’y opposer. 

Il y a juste trop de puissance dessus.

***

Les produits de la culture dominante (films, spectacles, musique, etc.) sont produits non pas en fonction de leur caractère édifiant, mais en fonction de l’argent qu’ils peuvent rapporter. Les arts qui obtiennent le plus de succès dans notre société finissent par ne pas être ceux qui nous appellent dans les aspects supérieurs de notre être et nous encouragent à explorer les limites de l’expérience et du potentiel humains, mais ceux qui gratifient rapidement l’ego et pompent le cerveau de stimuli neurochimiques à récompense rapide.

C’est comme ça depuis des générations, et tout le monde le sait. Que tout soit confiné de cette manière prive la population de toute nourriture d’esprit et de cœur, et cela réduit le champ d’action des artistes sur leurs idées de ce qui est possible et de ce qui en vaut la peine. Cela a réduit les limites de ce que les artistes étaient prêts à explorer par ordre de grandeur, et cela a abouti à une culture dominante qui est superficielle, au service du pouvoir et sans inspiration de haut en bas.

L’humanité serait très différente et le monde serait un bien meilleur endroit si cela ne s’était pas produit pendant toutes ces années. 

La culture capitaliste est un poison cérébral !

Via Bruno Bertez


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...