www.zejournal.mobi
Mercredi, 28 Sept. 2022

« 7e vague » de propagande : de quoi les journalistes de France 3 sont-ils le nom ?

Auteur : E&R | Editeur : Walt | Lundi, 04 Juill. 2022 - 19h06

Normalement, un journaliste relaie les faits, les analyse, propose ou discute les interprétations de ces faits. Là, chez France 3 (Normandie), on relaie la propagande gouvernementale sans aucun scrupule. Pour cela, il y a pourtant la cellule de l’Élysée, le nouveau porte-parole (Véran) ou la com’ du ministère de la Santé (et des Solidarités). Comme si ça ne suffisait pas, la chaîne publique s’y met, sans une once d’esprit critique. Et on la paye pour ça. Où sont les vrais journalistes ?

 

Carrément, Amandine Pointel – désormais célèbre –, de France 3 Normandie, nous inflige « les nouvelles règles » (pas de jeux de mots, merci), sans les remettre une seconde en cause. Parle pour toi !

 

Oui mais voilà, la « 7e vague » déferle en France : c’est écrit en gros et en gras sur le site.

J’ai mes règles, je suis protégé

Donc vite les règles, qu’on puisse sauver notre peau, Amandine ! Vite, faisons le point sur les mesures qui vont sauver des millions de vies ! Car il y va de la vie de millions, euh, attendez, de milliers, non, pardon, de centaines de personnes, enfin, de quelques individus sur les 500 sur 100 000 qui ont contracté le petit virus estival :

"En Normandie comme dans le reste de l’hexagone, la 7e vague de Covid-19 est bel et bien en train de s’installer juste avant les vacances d’été. Au 28 juin 2022, l’incidence régionale s’établit à 586,6 cas pour 100 000 habitants, en hausse de 50,6 % par rapport au précédent point de situation".

Comme toujours, dans les moments de panique (médiatique), on sort la calculette salvatrice. On va dire 500 cas, on n’a pas dit malades, 500 cas sur 100 000, on divise par 100 de chaque côté, on y va doucement, tout le monde n’a pas fait maths sup ici, et on obtient : 5 cas sur 1 000 Français, soit 1 cas pour 200.

Du 0,5 %, de la petite bière, comme disait Chirac.

Mince alors, c’te pandémie ! C’est presque pire que la peste de Justinien et ses dizaines de millions de morts. On a dit presque, ne vous affolez pas. Car heureusement, il y a le masque (inutile), les gestes barrière (risibles), et l’injection (dangereuse). Pour cela le gouv a pondu un clip, qui reprend le code habituel : les mômes risquent de buter pépé et mémé.

 

C’est vrai que la Macronie y tient, à ses boomers : ce sont les derniers qui votent pour elle, tellement ils ont les pétoches du couillona. Faudrait pas les perdre, car les jeunes votent Méluche, tandis que les actifs votent Marine.

Sur le site gouvernemental, appelé par effraction solidarités-santé – sans rire ils reculent devant rien les satanistes –, on a trouvé de petites erreurs. Par exemple, quand ils écrivent « Où dois-je me rendre pour recevoir ma dose de rappel ? », en réalité il faut lire :

Où dois-je me rendre pour recevoir ma dose de thrombose ou de myocardite ?

Le truc date de septembre 2021, et il n’a pas été actualisé. On sent que ça bosse dur, au ministère du Big Pharma. Ils sont tous sur le pont pour vendre les injections pourraves de Bancel & Bourla, du coup, y a plus personne dans la salle des machines.

Plutôt qu’Amandine, écoutons le père Viot : du lourd !


- Source : E&R

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé