www.zejournal.mobi
Lundi, 06 Déc. 2021

Abonnement Pfizer dès le 15 novembre (Offre exclusive)

Auteur : Géopolitique Profonde | Editeur : Walt | Mardi, 14 Sept. 2021 - 10h39

Pass sanitaire annulé ou prolongé ?

« Si le Covid ne disparaissait pas de nos vies d’ici le 15 novembre, le pass sanitaire pourrait être prolongé […] » a expliqué lors d’une conférence de presse le ministre de la Santé et des Solidarités.

C’est dans les cartons, le pass sanitaire s’instaure sur du long terme, ce qui est une bonne nouvelle lorsque l’on apprend que M. Delfraissy, président du Conseil scientifique, anticipe un nouveau variant (probablement le variant du père Noël) qui risque d’apparaître cet hiver.

Selon lui, le retour « à la normale » sera en 2022 ou 2023.

De quel calendrier ? Sans doute pas celui de l’Avant.

Si vous n’avez pas confiance en ces dires, écoutez plutôt Bourla, directeur général de Pfizer, qui pense quant à lui que les futurs variants eux, pourront résister aux vaccins, et qu’une troisième dose sera nécessaire.

Tout ceci sent bon l’escroquerie digne d’un commerce de pantalons à une jambe, comme dirait l’autre.

En Angleterre, le passeport vaccinal est actuellement abandonné, tandis que la Suisse l’impose obligatoirement pour certaines professions, tout comme l’Italie.

Vous aurez beau prendre tous les médicaments et autres injections du monde, vouloir éradiquer la grippe revient actuellement à souffler vers le soleil pour l’éteindre.

Depuis le 9 juin et jusqu’au 15 novembre 2021, le passe sanitaire restera en place pour accompagner les Français au retour à une vie normale tout en minimisant les risques de contamination.

Préparez-vous aux campagnes de rappel ensuite !

Comme pour ses incroyables capacités d’investissement boursier, Bourla a d’ailleurs refait des siennes :

« Le PDG de Pfizer, Albert Bourla, a déclaré mardi que la société pensait qu’une variante résistante au vaccin COVID-19 allait probablement apparaître un jour, bien que la société ait mis en place un système permettant de produire un vaccin spécifique à cette variante dans un délai de trois mois environ ».

« M. Bourla a fait état d’un processus d’entreprise visant à développer un vaccin spécifique à une variante dans les 95 jours suivant l’identification de la variante préoccupante. Les experts en maladies infectieuses et les responsables de la santé publique répètent depuis des mois que l’élargissement de la portée des vaccins existants à l’ensemble de la population, aux États-Unis et à l’étranger, réduira les possibilités de mutation du virus ».

Nul besoin d’avoir choisi hébreu LV2 pour comprendre le charabia de Monsieur Bourla.

Attention, la suite est purement humoristique.

La vaccination sera perpétuelle et il n’y a aucune volonté de soigner quiconque.

Notre envoyé spécial tout droit revenu du futur nous le confirme : seules les machines transgenres et les non-vaccinées survivront

Le but ultime de toute cette ingénierie – mode complot activé – est de vacciner le plus possible la population pour l’affaiblir jusqu’à ce que tous ses anticorps deviennent obsolètes à chaque vaccin supplémentaire et là… quand le taux de létalité de cette simple grippe, sera d’environ 10% (ce qui sera très sérieux) soit la population humaine se régulera par elle-même, soit un nouveau vaccin « révolutionnaire » sera à portée de main.

Combien ça coûte ?


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé