www.zejournal.mobi
Mercredi, 26 Févr. 2020

Internet est-il en train de devenir l’outil qui réduira nos libertés ?

Auteur : Yannick Chatelain | Editeur : Walt | Dimanche, 05 Janv. 2020 - 14h20

La liberté sur le net a continué à décliner en 2019. C’est le triste constat du rapport de freedomhouse soulignant la crise engendrée par les réseaux sociaux et leurs usages les plus dévoyés – entre autres par les gouvernances – des réseaux sociaux qui mettent en péril nos démocraties. En 2020, ce qui devait être une technologie dédiée à l’émancipation, Internet et ses outils afférents est en péril.

L’Algorithmisme, cette nouvelle religion qui a pour Dieu l’algorithme, progresse et gangrène son mode de fonctionnement. Cette religion a ses missionnaires acharnés : GAFAM, BATX et gouvernants. S’ils lui vouent un culte inconditionnel, c’est qu’ils le pensent à terme leur Dieu (Bêta) en mesure de les servir avec de plus en plus de fiabilité et de puissance !

- les marchands visent un ciblage de plus en plus affiné poursuivant l’accès à ce qui leur apparaît être le nirvana : un marketing prédictif.
- les gouvernants, eux se posant comme les garants, avec l’appui de leur Dieu bêta – d’une protection accrue des citoyens, visant une société du contrôle et de pensée unique : la leur.

Un nouveau Dieu Bêta au service de qui ? Des citoyens ? Certainement pas !

Comme déjà évoqués, ses plus fervents missionnaires – marchands et gouvernances – poursuivent des buts distincts. L’algorithmisme est en l’état, une religion violente, amorale, profondément antidémocratique et qui plus est non fiable.

[...]

La reconnaissance faciale et le contrôle social

[...]

L’Union américaine pour les libertés civiles (ACLU), qui avait effectué des tests sur le système de reconnaissance faciale d’Amazon avait déjà noté des résultats plutôt alarmants en terme de fiabilité : 28 membres du Congrès avaient été confondus avec des criminels.

[...]

En France, malgré une technologie à la fiabilité hautement douteuse, deux ans après Amazon Go, dans les pas de la Chine, ou plusieurs chaînes de magasins utilisent désormais les systèmes de paiement par reconnaissance faciale de Tencent (WeChat Pay) et d’Alibaba (Alipay), c’est Carrefour qui selon le site spécialisé Linéaires s’est lancé à son tour en France dans l’expérimentation de magasins sans caisse… s’appuyant sur la reconnaissance faciale et a ouvert son propre mini-Amazon Go à destination des salariés au siège social du groupe de supermarchés situé à Massy, près de Paris. Pour ce qui est des résultats… pas de nouvelles.

Quid de la liberté d’expression, d’information ?

Certains usagers l’ignorent peut-être, mais leur liberté d’expression est jour après jour de plus en plus menacée, et risque fort de devenir à court terme de plus en plus illusoire, ou en d’autres mots un simulacre.

Les algorithmes qui se profilent au niveau des moteurs de recherche, des réseaux sociaux, se décident en cercle très fermé : États et Entreprises Nations. Et si le Dieu algorithme n’en fait pas assez pour satisfaire les gouvernances, alors gouvernances et acteurs s’arrangent : en décembre 2019, Facebook a répondu favorablement à la demande du gouvernement de Singapour souhaitant corriger une publication d’Alex tan, le blogueur du site The States Times Review, Facebook a finalement opté pour marquer la publication comme comme calomnieuse !

[...]

Voilà ce qu’il en est des petits arrangements entre amis ! Il semblerait lorsqu’il est question de business entre « Algorithmitiens », la liberté d’expression n’ait plus son mot a dire !

Nous pouvons raisonnablement craindre que leur nouveau Dieu, par delà les régimes dont c’est l’usage, veille et veillera à noyer tout ce qui s’inscrit en opposition à une pensée jugée conforme des commanditaires, et ce de façon plus ou moins radicale : censure directe pour les régimes autoritaires, ou censure par noyage de l’information dérangeante pour un résultat somme toute similaire, l’hypocrisie en plus, exposer la population à l’information qui convient au pouvoir en place.

[...]

Il n’y a rien d’étonnant à ce que Gafam, BATX et gouvernances, souscrivent au credo algorithmique : quelle aubaine que leur nouveau Dieu qui leur donne l’espoir de façonner à terme un monde à leur envie et à leur service le plus exclusif… l’algorithmisime est une religion qui leur semble à même de rétablir un biopouvoir à l’ancienne ! Aussi lorsque le temps de la reconquête d’un Biopouvoir en friche est en jeu, pourquoi s’encombreraient-ils de ce « virus » que sont les libertés humaines les plus fondamentales ?

Quid de la liberté d’expression dès lors que l’information peut être hiérarchisée, algorithmisée sans transparence ? Libre à Google de noyer une information selon son bon vouloir, voire accéder aux desiderata d’un tiers jouant dans la même cour de pouvoir. Libre à Facebook de laisser passer les mensonges les plus éhontés d’individus certifiés VIP ! Et moi et moi et moi… et vous ? Le drame, et le suraccident de l’affaire c’est que non contents de subir cette insulte à l’intelligence humaine, nous aidons chaque jour les adeptes plus frénétiques à établir leurs sociétés rêvées du contrôle, et accélérons l’avènement d’une dystopie qui finira par s’avérer fonctionnelle !

[...]

« Le Web est devenu une machine produisant de l’injustice et de la division, influencée par des forces puissantes qui l’utilisent pour imposer leurs propres agendas. » (Tim Berners Lee)

Lire l’article entier


- Source : Contrepoints

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...