www.zejournal.mobi
Samedi, 15 Juin 2024

Donbass : dans Marioupol libérée, la vie revient (Vidéo)

Auteur : Alain de TINTENIAC | Editeur : Walt | Lundi, 25 Avr. 2022 - 13h51

Les autorités russes ont annoncé ce 21 avril la seconde libération de Marioupol (la première était en 1943) – effective depuis plusieurs jours, exception faite de l’aciérie Azovstal entre la rivière Kalmius et la mer, où sont retranchés, principalement dans les caves et les abris anti-aériens construits sous l’URSS, entre 1000 et 1500 combattants ultra-nationalistes d’Azov, réguliers ukrainiens et mercenaires étrangers.

L’assaut prévu sur les souterrains d’Azovstal a été annulé et l’armée russe se contente d’encercler l’aciérie et de pilonner à l’artillerie lourde tout ce qui s’y déplace ou essaie d’en sortir. Près de 100 combattants ukrainiens sont sortis depuis le 20 avril et se rendent par petits groupes, d’autres ont été exécutés par les nationalistes d’Azov pour avoir voulu cesser le combat.

Les combats continuent au nord de l’aciérie, au niveau de la gare de triage, et dans les quartiers d’habitation immédiatement contigus – l’objectif étant de couper la poche en deux. Néanmoins une partie des forces spéciales affectées à cette tâche ont été transférées sur d’autres objectifs du front, notamment le bataillon Somali (commandos) de la république de Donetsk, qui a quitté Marioupol ce 21 avril.

Dans les quartiers libérés, le déblaiement des décombres, des cadavres de soldats ukrainiens et de civils dans les immeubles et des armements abandonnés un peu partout a commencé – selon des estimations divergentes, entre 50 et 80% des immeubles nécessitent de lourds travaux de reconstruction ou de restauration; en revanche les églises de la ville semblent plutôt avoir été épargnées par les combats.

Une première école a rouvert ce 20 avril. Le drapeau de la république de Donetsk (DNR) a été hissé sur la tour qui porte les antennes TV. Une boulangerie industrielle a été mise en service par l’armée russe afin de fournir du pain à la population.

Le ministère des Télécommunications de la DNR a annoncé qu’une station de base de l’opérateur de téléphonie mobile républicain Feniks a été mise en place, ce qui devrait améliorer la couverture réseau de la ville. L’électricité est en train d’être remise en place, l’eau courante devrait revenir d’ici une semaine. Près de 142.000 civils ont quitté la ville et ont été évacués dans d’autres localités du Donbass ou en Russie – c’est près de la moitié de la population d’avant le 24 février.

***

Notre ami, journaliste de terrain italien nous livre une nouvelle vidéo de Marioupol. Il dit :

"Hier, je suis encore retourné à Marioupol. Hier, Biden avait nié la chute de Marioupol. J'ai traversé la ville de long en large, sans trouver de traces de représentants de l'armée ou du gouvernement ukrainien. La seule poche de résistance reste en dehors de la zone habitée, dans l'aciérie d'Azovstal.

Deux jours après les célébrations de Pâques orthodoxes, le long de l'avenue Shevchenko, j'ai rencontré des milliers de personnes, qui sont venues au marché de fortune entre les bâtiments touchés et les parterres de fleurs où les civils morts au cours des semaines précédentes ont été enterrés. Un spectacle qui laisse sans voix. Il y a moins d'un mois, des bombes tombaient encore le long de ces trottoirs, alors qu'hier des vêtements, des produits de première nécessité et le « paskhe », sorte de panettone traditionnellement consommé le jour de Pâques, étaient en vente.

Voici quelques images et de nouveaux témoignages de la population"...

Des images que vous ne verrez pas sur les médias mensongers. (La vidéo est en italien mais les images suffisent à comprendre la situation):

Silvano Trotta Officiel


- Source : MPI

Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...