www.zejournal.mobi
Mardi, 05 Juill. 2022

Une femme de 80 ans atteinte d'une infection sévère au COVID avec seulement 20% de chances de survie guérie grâce à l'ivermectine

Auteur : Trial Site News (Etats-Unis) | Editeur : Walt | Jeudi, 11 Févr. 2021 - 14h30

Un juge vient d'ordonner au Millard Fillmore Suburban Hospital d'autoriser une femme de 80 ans à être traitée avec de l'ivermectine. Selon la famille et l'avocat, le traitement a sauvé la vie de Judith Smentkiewicz. Bien qu'il n'ait pas encore été approuvée, selon des documents judiciaires, la fille de la femme l'a qualifié de «médicament miracle», tout comme ses avocats, Ralph C. Lorigo et Jon F. Minear. 

Un médecin a prescrit le médicament hors AMM dans l'unité de soins intensifs (USI), et comme son état s'est amélioré, plus que probablement en raison du médicament, elle a été transférée dans une autre unité, et le médecin est intervenu pour interdire l'utilisation de ce médicament. Les membres de la famille ont immédiatement fait appel à des avocats et lancé des poursuites judiciaires pour reprendre le traitement. Le juge Henry J. Nowak de la Cour suprême de New York s'est associé à la famille.

Faible chance de survie

Bien que le journaliste de Buffalo News, Dan Herbeck, ait rapporté que les responsables de l'hôpital ont donné à leur mère une chance de survie d'environ 20% en raison d'une infection sévère au COVID-19 (elle était sous respirateur), les médecins ont également dit à la famille qu'elle resterait plus que probablement sous respirateur dans une unité de soins intensifs pendant au moins un mois.

L'ivermectine rentre en action

Le fils de Mme Smentkiewicz a déclaré au journaliste Dan Herbeck que "nous avons fait beaucoup de recherches, nous nous sommes documentés sur l'ivermectine… les résultats semblaient très prometteurs et nous avons décidé que nous devions essayer quelque chose de différent". Par la suite, le fils a déclaré au journaliste de Buffalo News: "Nous avons fait pression sur le médecin de l'unité de soins intensifs pour qu'il le lui donne. Il a finalement accepté".

Le 2 janvier, le médecin de l'hôpital a approuvé la première dose du médicament antiparasitaire, selon des documents judiciaires. Le résultat: "un revirement total dans son état de santé". Apparemment, en 48 heures, elle n'a plus eu besoin de respirateur et elle a été transférée hors des soins intensifs, rapporte le Buffalo News sur la base d'un examen des documents judiciaires. Cependant, une fois qu'elle a été transférée dans une autre aile de l'hôpital, les médecins ont refusé d'administrer le médicament et l'état de la femme s'est rapidement aggravé. Son fils Michael a déclaré: «Nous avons été stupéfaits quand ils ont refusé de lui donner d'autres doses».

Les avocats rentrent en action

Par la suite, la famille a mobilisé Ralph Lorigo, suivi d'un litige en justice immédiat. L'hôpital, géré par Kaleida Health, s'est opposé à la demande de la famille devant le tribunal. Les avocats du système de santé ont soutenu que les soins médicaux devraient être fournis par des médecins et non par les tribunaux.

Déclaration du juge: Ivermectine et nouvelle amélioration

Cependant, le 8 janvier, le juge Nowak a ordonné à l'hôpital «d'administrer immédiatement le médicament Ivermectine», révèlent des documents judiciaires. L'avocat Lorigo a déclaré: «En 46 ans en tant qu'avocat, je n'ai jamais vu un autre cas où une famille a dû obtenir une ordonnance du tribunal pour poursuivre un traitement qui avait déjà été commencé par un hôpital».

Maintenant, Michael Smentkiewicz rapporte que l'état de sa mère s'améliore désormais avec l'administration d'ivermectine. «Elle m'a appelé (mercredi) soir. Sa voix était rauque, mais c'était tellement réconfortant d'entendre sa voix. Il a poursuivi: «Elle est assise dans son lit. Elle n'est pas sous respirateur, mais elle a une canule dans le nez, fournissant de l'oxygène supplémentaire. Elle semble «avoir passé un cap» dans son combat, grâce à l'ivermectine et à un juge. Peut-être, suggère le fils, le «pouvoir de la prière» aide-t-il aussi.

[...]

L'hôpital a refusé de donner à une femme de 80 ans le médicament dont elle avait besoin pour survivre au COVID-19 from Ivermectine-covid.ch on Vimeo.

Liens connexes:

L'ivermectine arrive en Macédoine comme traitement contre le Covid

Une méta-analyse démontre que l'ivermectine est l'un des traitements les plus efficaces contre le COVID

Une nouvelle étude sur le traitement ambulatoire précoce du C19 montre un risque d’hospitalisation et de décès très faible

Dr Pierre Kory, présentation épidémiologique sur l'ivermectine en Amérique Latine [VOSTFR]

 Traduction: Fawkes News

-------

IMPORTANT: Voici la liste des médecins du Collectif “laissons les médecins prescrire". Si vous ou quelqu'un de votre de famille avez le COVID et que votre médecin traitant ne veut pas vous prescrire d'ivermectine, allez voir l'un de ces généralistes (il y en a environ 1300 dans toute la France).

C'est surtout important pour les personnes âgées qui ont des comorbidités. Pour elles, une prise en charge précoce peut certainement faire la différence.Vous trouverez sûrement un médecin généraliste près de chez vous dans cette liste. Il y a des belges et suisses aussi. Si vous êtes jeune et en bonne santé, la simple prise de vitamine C, D et zinc devrait suffire pour guérir sans médicament.


Cela peut vous intéresser

Commentaires

Envoyer votre commentaire avec :



Fermé

Recherche
Vous aimez notre site ?
(230 K)
Derniers Articles
Articles les plus lus
Loading...
Loading...
Loading...

Abonné par e-mail

Recevez notre newsletter, nous l'envoyons à votre email

  


Fermé